REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Revenir aux fondements de la politique familiale

Par Gilles Lurton, Député d’Ille-et-Vilaine, Conseiller municipal de Saint-Malo

Depuis l’après-guerre, notre politique familiale reste un des piliers de nos politiques publiques. C’est elle qui, pendant des années, a permis de bénéficier dans notre Pays d’un fort taux de natalité. Elle a ainsi soutenu le dynamisme de notre économie et contribué à la pérennité de notre système de retraite.

Mais, force est de constater une baisse constante de la natalité depuis 2013. Cette nouvelle situation mérite de nous alerter.

Cette politique familiale, elle continue de nous être enviée par tous les Pays Européens. Son fondement, la redistribution horizontale qui veut que, quel que soit le milieu social des parents, le niveau de vie des familles ne diminue pas à l’arrivée d’un enfant dans un foyer par rapport à une famille sans enfant et à revenu identique. Tout le contraire d’une politique sociale qui, elle, assure une redistribution verticale des foyers les plus riches vers les foyers les plus pauvres.

Ce fondement, avec le groupe « Les Républicains », nous ne pouvons accepter qu’il puisse être balayé au travers d’un rapport parlementaire qui propose la suppression pure et simple du quotient familial. C’est l’outil qui assure la redistribution. Par son caractère progressif en fonction du nombre d’enfants, il nous a permis jusqu’à présent de conserver un fort taux de natalité et une juste répartition des revenus entre les familles.

Une telle proposition de suppression du quotient familial est pour nous rédhibitoire. Elle doit d’ailleurs l’être aussi pour le Président de la République qui s’était engagé, alors qu’il était candidat, à assurer aux familles un retour du montant du quotient familial à son montant avant les trois baisses du plafond subies ces dernières années. Cette remise en cause du quotient familial ferait inévitablement rentrer dans l’impôt un certain nombre de foyer actuellement non imposable avec toutes une série de conséquences sur les tarifications de services dont elles bénéficient (APL, crèches, cantines…). Cette remise en cause pèserait lourdement sur les classes moyennes qui ont pourtant déjà été lourdement frappées sous le précédent quinquennat. Cette remise en cause conduirait enfin à une vision purement individualisée de la famille qui, certes est le but recherché par certains mais pas le mien ni celui du groupe « Les Républicains ».

Au moment où j’ai pris la décision de me désolidariser de ce rapport, j’éprouve une certaine tristesse face au travail réalisé et à de nombreuses avancées qui auraient pu permettre de faire évoluer la politique familiale.

Je pense notamment au versement de la prime de naissance deux mois avant la naissance de l’enfant et non plus deux mois après comme c’est le cas depuis 2014. Avec le groupe « Les Républicains », c’est un amendement que je défends sans succès quelles que soient les majorités. Aujourd’hui, cette demande fait l’unanimité des personnes auditionnées et, semble-t-il de la majorité LREM aussi. Je pense aussi à l’universalité des allocations familiales pour laquelle je propose de revenir sur la mesure de modulation introduite par le précédent Gouvernement ; en contrepartie je suis prêt à envisager une option de fiscalisation des allocations familiales. Le calcul de la suppression de la modulation coûterait à l’Etat français 750 millions d’Euros par an et le surplus d’impôt généré par une fiscalisation des allocations rapporterait 640 millions d’Euros soit une réforme quasiment neutre financièrement pour l’Etat français. Reste à savoir sur qui pèserait le plus cette réforme ? Quel est le risque de voir entrer de nouveaux contribuables dans l’impôt ? Autant de questions pour lesquelles une véritable étude d’impact est indispensable pour se prononcer sur le fond. Autant de simulations demandées au Gouvernement sans pouvoir les obtenir !

Cette volonté de revenir aux fondements de la politique familiale ne doit pas pour autant nous exonérer de trouver les meilleures solutions susceptibles de faire face à la pauvreté des familles. En France aujourd’hui, plus d’un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté ! Les familles les plus touchées sont souvent les familles monoparentales qui bénéficient des minima sociaux et pour lesquelles, à chaque fois que nous augmentons les allocations dont elles sont susceptibles de bénéficier, cela vient déduire d’autant leur revenu de base.

Dans le cadre de notre mission, nous avons réfléchi au principe d’une allocation dès le premier enfant. Son coût est estimé de 3 à 4 milliards d’Euros pour l’Etat français. Autant dire impensable sans trouver les financements au sein même de la politique familiale. Je remarque simplement que, avec un solde positif de 300 millions d’Euros dès 2017 et de 1,3 milliard d’Euros en 2018, les projections pluriannuelles retenues pour l’élaboration du PLFSS 2018 laissent espérer un excédent très significatif pour les années ultérieures, jusqu’à 5 milliards d’Euros en 2021 !

A travers ce travail, notre mission a aussi voulu faciliter la vie quotidienne des familles.

Je pense à cette mauvaise réforme du congé parental partagé de 2014. C’est un échec cuisant. La part des pères bénéficiant du dispositif stagne autour de 3 %. A sa place, notre mission souhaitait proposer un congé plus court et mieux rémunéré. En d’autres termes, les parents salariés pourraient poser leurs jours comme ils le souhaitent jusqu’aux trois ans de l’enfant. Ainsi, un parent pourrait faire le choix de prendre tous ses mercredis au titre du congé parental.

Cette mission souhaitait aussi proposer un partage de toutes les prestations y compris les allocations familiales en cas de séparation des parents, le calcul des droits des allocataires en année n-1 et non plus n-2, la fin de la sur-taxation des lignes d’appel de la CAF (actuellement 6 centimes d’Euros par minute), la généralisation du data mining, expérience actuellement menée par la CAF de Gironde pour lutter contre le non-recours aux droits.

Mais, la politique familiale c’est aussi, et c’est sans doute aujourd’hui le plus important, la conciliation vie familiale et vie professionnelle.

Alors que notre Société évolue, que de plus en plus de femmes travaillent et souhaitent préserver légitimement leur activité salariée, nous avons le devoir de trouver les meilleures solutions de garde de leurs enfants. La précédente Convention d’objectif et de gestion (COG) prévoyait la création de 250 000 places de crèches entre 2013 et 2017. Seulement 60 000 ont été créées ! Il faut simplifier et uniformiser les normes existantes, fixer des objectifs locaux de création de places d’accueil à la place d’objectifs nationaux car les besoins ne sont pas les mêmes partout. Notre mission proposait également de réfléchir à une aide unifiée pour les familles, quel que soit leur mode de garde, la revalorisation de la Prestation de service unique versée aux crèches publiques en fonction de leur activité, quand elles accueillent des enfants handicapés ou de milieux plus défavorisés. La profession d’assistantes maternelles doit être revalorisée grâce à des formations adaptées et continues. Elles doivent aussi pouvoir, quand elles le souhaitent, se regrouper en Maisons d’Assistantes Maternelles (MAM). Il nous faut simplifier les procédures permettant d’y parvenir tout en préservant la qualité de l’accueil de l’enfant. Enfin, les Maires doivent être mieux associés à cette politique de développement des modes de garde qu’ils soient privés ou publics et surtout être parfaitement informés de ce qui existe sur leur territoire.

Autant de propositions et d’autres en terme d’aide à la parentalité développées dans notre rapport et qui auraient mérité d’être connues de tous pour adapter notre politique familiale aux évolutions de notre société et des familles, pour que ce soit la vie professionnelle qui s’adapte à la vie familiale et non pas à l’inverse. Autant de propositions qui auraient pu pour certaines être améliorées, être approfondies. Autant de propositions qui auraient nécessité d’être connues, avant de décider, dans le cadre du PLFSS pour 2018 voté à l’automne dernier, de baisser le montant de la Prestation d’accueil Jeunes Enfants (PAJE) de 15 € par bénéficiaire.