REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

“Il est de notre devoir d’investir simultanément et de façon équivalente dans l’Intelligence Artificielle et l’École”

Par Fabrice Lorvo, Avocat, Administrateur de Synopia

C’est dorénavant un truisme que de parler de révolution numérique. Il ne s’agit plus d’être « pour » ou « contre » car cette révolution est déjà en marche et elle est inexorable, disruptive et protéiforme. La question est uniquement de savoir comment l’accompagner. L’intelligence artificielle (IA) est une des facettes de cette révolution. Elle consiste à créer des processus cognitifs comparables à ceux de l’être humain. L’IA permet d’acquérir des connaissances en analysant avec des algorithmes des quantités très importantes de données (big data)

Récemment, le pouvoir exécutif s’est engagé à faire monter la France dans le train de l’IA. Le rapport Villani (1) fixe comme objectif que notre pays avec l’Europe en devienne un des leaders mondiaux. Pour ce faire, l’État français s’est engagé à consacrer à « l’écosystème de l’IA » 1,5 milliard d’euros de crédits publics sur l’ensemble du quinquennat. On ne peut que se féliciter de ces engagements mais ils sont incomplets. En effet, un tel investissement n’a de sens que si, parallèlement, on investit des sommes équivalentes ou supérieures dans notre système éducatif. Or, aucun engagement de cette nature n’a été pris à ce jour.

L’IA représente manifestement un progrès mais ce progrès, pour qu’il tienne ses promesses, doit être accompagné par une vision à long terme. L’évolution technologique n’est pas un dogme absolu et il ne faut pas oublier la relativité du progrès, lequel peut apporter une amélioration immédiate puis être ensuite porteur à plus long terme d’effets extrêmement néfastes sur les humains. L’amiante en est un exemple topique. Vanté au début du XIXème siècle pour ses vertus techniques, utilisé à outrance notamment pour la reconstruction d’après-guerre, il est apparu postérieurement que ses effets à long terme étaient létaux pour l’homme.

De plus, le progrès que l’IA va nous apporter, plus que tout autre phénomène numérique, est intrinsèquement ambivalent, c’est-à-dire qu’il sera porteur et amplificateur à la fois des effets positifs comme des effets négatifs, et qu’il est difficile de tenter de corriger les effets négatifs sans impacter les effets positifs. Nous savons déjà qu’un développement maîtrisé de l’IA supposera d’abord que l’on puisse comprendre le mode de fonctionnement interne des algorithmes et ainsi mettre fin au syndrome de la boîte noire. Il supposera ensuite un contrôle externe permanent desdits algorithmes pour s’assurer de leur fiabilité et de leur caractère éthique. Il supposera enfin de pouvoir vérifier la pertinence et l’intégrité des datas qui sont utilisées. La formation en la matière est donc un premier impératif.

Cependant financer la formation des futurs spécialistes de l’IA est insuffisant si on ne s’occupe pas aussi, « en même temps » des destinataires de ces nouvelles connaissances, c’est-à-dire des citoyens. On attribue au général De Gaulle le jugement selon lequel les Français seraient des veaux en matière politique. Il ne faudrait pas que l’on puisse dire de même en matière numérique.

Le premier risque de l’IA, dans la décennie à venir, est de créer une fracture au sein de notre société entre les citoyens ayant une intelligence conceptuelle développée et les autres. Même si les outils à base d’IA seront à la disposition du plus grand nombre, tout le monde ne sera pas capable de pouvoir s’en servir ou de pouvoir critiquer ses résultats. Développer l’IA sans parallèlement investir massivement dans l’éducation pour augmenter le niveau de formation des citoyens, c’est prendre le risque de créer aujourd’hui de nouvelles idoles numériques devant lesquelles, demain, le plus grand nombre n’aura qu’à se prosterner, faute de compréhension. Gardons-nous de laisser s’installer, dans les faits, une nouvelle forme d’apartheid intellectuel ou de soumission à l’autorité numérique car c’est à terme la pérennité de notre démocratie qui est en jeu.

Le second risque de l’IA est relatif à la nature des connaissances qu’elle nous apportera. Il faut garder à l’esprit que les capacités de l’IA sont probablement infinies et que nous ne mesurons pas aujourd’hui les conséquences de ce qu’elle nous apprendra. Il existe déjà des algorithmes prédictifs de nos goûts, de nos amours, de nos maladies, de nos comportements. Quel va être l’impact de ce nouveau type de connaissances dans notre société ? Appliqué au domaine médical, que ferons-nous lorsque l’IA nous démontrera que telle personne n’a finalement aucune chance d’être guérie ? Allons-nous continuer à la soigner ? Appliqué au domaine judiciaire, que ferons-nous lorsque l’IA nous démontrera que tel délinquant ne pourra finalement jamais se réinsérer ? Allons-nous indexer le comportement de la société vis-à-vis des individus uniquement à l’aune de l’efficacité ou de la finalité déterminée par l’IA ? Et ce, quitte à renoncer, tout doucement, sans nous en rendre compte, aux valeurs ou aux acquis de la République comme par exemple, la mutualisation ou la cohésion sociale ?

Le troisième risque que nous apportera l’IA, avec ses probables bienfaits, sera une perturbation profonde du marché de l’emploi, tel que nous le connaissons à ce jour. L’IA dans les prochaines décennies deviendra probablement le concurrent essentiel des enfants d’aujourd’hui lorsqu’ils arriveront sur le marché du travail. L’IA va rendre de fait obsolète toute une série de postes, de métiers et de professions à faible valeur ajoutée. Si beaucoup d’emplois d’aujourd’hui sont appelés prochainement à disparaître, ne devons-nous pas nous demander quels métiers vont exercer ceux qui seront demain les prochains travailleurs ? Le revenu universel a été, il y a peu, une réponse immédiate à cette question, mais plutôt que de payer les gens à ne rien faire, ne serait-il pas préférable d’investir massivement dans l’Education nationale ou dans la formation continue pour élever le niveau d’éducation des futurs actifs, afin qu’ils puissent se réaliser dans les emplois à plus forte valeur ajoutée qui seront probablement créés par l’IA ? Si on ne veut pas la subir, l’IA nous oblige à devenir encore plus intelligents.

Le monde nouveau de l’IA que l’on nous promet ne sera un progrès durable pour notre société que s’il s’intègre à nos structures actuelles, pas s’il les balaye. Pour ne pas jeter la proie pour l’ombre, il nous faut des citoyens de plus en plus éduqués. Dans ces conditions, on ne peut investir à long terme dans l’IA sans investir parallèlement et massivement dans l’intelligence des citoyens de demain, et ce, en donnant dès à présent à l’École les moyens financiers qu’elle mérite. Soyons les leaders de l’IA, mais soyons aussi les leaders dans l’Education nationale.

La révolution numérique n’a pas fini de modifier profondément notre société, mais de manière assez paradoxale, « il n’y a rien de nouveau sous le soleil ». Il nous faut revenir plus que jamais notamment à Rabelais et à son « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Cette conscience, il faut la prendre au niveau de la technique de l’IA mais il faut surtout qu’elle concerne les futurs usagers de cette IA.

Que ce soit pour relativiser les connaissances que nous apportera l’IA (à supposer qu’elles soient exactes) comme pour lutter contre les fake news de notre monde numérique, seul l’esprit critique du citoyen constitue un antidote efficace et ledit esprit ne s’acquiert, jusqu’à plus ample informé, que sur les bancs de l’école et dès le plus jeune âge.

Dès lors que l’IA va accompagner nos vies en permanence, il faut peut-être encore plus qu’hier, que la République consacre dès à présent les moyens financiers nécessaires à l’éducation de ses enfants, et ce pour que l’IA reste un outil au service de l’humanité et pas l’inverse. À défaut, dans quelques décennies, notre société ne sera plus composée que de citoyens artificiels et l’IA n’aura été finalement qu’un cheval de Troie numérique que nous aurons introduit dans notre démocratie et qui causera sa perte. 


1. http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/184000159.pdf