REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

La ferme des énarques

Ne rien entendre, ne rien dire, ne rien voir... le principe des trois petits singes dde la sagesse serait-il devenu, 70 ans après la création de l'École nationale d'administration, en 1945, sa plus durable leçon ? Fondée pour écarter le risque de favoritisme et de cooptation dans les emplois publics, l’ENA a préparé des générations de hauts fonctionnaires à remplir des fonctions de responsabilités au cœur de l’Etat et jusque dans les cabinets ministériels. La scolarité, régulièrement « réformée » n’a pourtant pas su répondre aux critiques récurrentes et légitimes que les anciens élèves eux-mêmes lui adressent depuis des décennies – ainsi déjà en 1967, d’un certain Jean-Pierre Chevènement dans l’Enarchie ou les mandarins de la société bourgeoise. Les apprentis énarques, loin d’y être encouragés au recul critique et à l’analyse politiques publiques y découvrent surtout que de ne pas faire de vagues reste le plus sûr moyen de s’élever dans la hiérarchie. Dans cet essai placé sous un exergue orwellien en référence à la Ferme de sanimaux, Adeline Baldacchino, montre les conséquences désastreuse de cette indifférence envers les préoccupations quotidiennes, qui creuse le fossé entre le peuple et une élite pourtant censée être à son service, faisant ainsi le lit des extrêmes.

Auteur : Adeline Baldacchino*

* Adeline Baldacchino, 33 ans, est issue de la promotion 2007-2009 de l'ENA, « Willy Branst », celle de Florian Philippot) dont elle est sortie dans la « botte » pour rejoindre un grand coprs de l’Etat. Elle est passionnée de littérature et de poésie.

 

Le principe des trois petits singes de la sagesse

« Il était une fois trois petits singes. J’ai d’abord cru qu’ils étaient africains car c’est sur un marché de Cotonou, au Bénin, que je les avais remarqués. Ensuite, je les ai souvent retrouvés dans des marchés aux puces ou des brocantes, un peu partout dans le monde.

En fait, ils sont plutôt chinois. On les croise aussi dans nombre de sanctuaires japonais. Leur maxime est on ne peut plus simple : « Ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire. » […] S’il est bien une chose que l’on apprend à l’École nationale d’administration, la fameuse ENA, c’est à respecter le principe des trois petits singes de la sagesse. La chose n’est jamais dite, rarement consciente. La subtilité de la formule, l’intériorisation de la censure, le déni toujours possible en font toute la valeur théorique et tout le danger pratique ».[…]

Apprendre à dé-penser

[…] Carrière... le mot est prononcé. Celui qui fâche, puisque l’énarque n’est pas censé y penser, mais ne peut s’en empêcher. Comme tous les diplômes en France, celui-ci (qui n’en est pas un, d’ailleurs : on ne vous remet aucun bout de papier encadrable) constitue d’abord une carte de visite. Une courte échelle, une rampe de lancement. L’ENA n’est pas vraiment l’école du désir… d’apprendre et de servir. « Servir et non se servir » ai-je un jour entrevu sur la porte d’un immeuble des douanes gabonaises. Le lieu et la situation prêtaient à sourire, mais l’idée n’était pas mauvaise. Or, où apprend-on vraiment à servir, à quelque chose et non à quelqu’un ?

Le génie du perroquet

[…] Mais à l’ENA, pour commencer, on ne lit pas. Je ne dis pas seulement que ni littérature ni philosophie n’ont la moindre place dans la maquette des cours, je dis aussi qu’on ne lit pas. Jamais je n’ai moins parlé de livres que là. C’était curieux, j’ai cru un temps que c’était moi, qu’ils devaient lire mais ne pas en parler, qu’ils devaient être passionnés mais bien le cacher, qu’ils devaient dévorer des rayonnages et que c’était leur jardin secret. Un jour, donc, je lançai l’idée d’accueillir une fois par mois à Strasbourg un écrivain, éventuellement ex ou actuel fonctionnaire si cela devait permettre d’amadouer l’école, de lui proposer de faire une conférence sur sa vision du service public, et de dîner avec eux en organisant le débat. Je pensais à Orsenna pour commencer, j’avais envie de le rencontrer à cause de sa belle histoire de la mondialisation, Sur la route du papier.

On me regarda avec des yeux ronds, très ronds. Pour quoi faire ? Dans quel module cela s’inscrirait-il ? Gestion et management public, sûrement pas. Légistique, encore moins. Finances publiques, ne plaisantons pas. Pour quoi faire ? L’école, ce n’est pas la création, ce n’est pas l’innovation, c’est la gestion, on vous a dit. De l’existant. De ce qui est. Quant à ce qui devrait être…[…]

L’art de l’enterrement et l’ascenseur magique

Le problème, c’est que l’énarque ne sait pas vraiment quoi faire, n’a aucune idée des solutions possibles et n’a qu’un objectif : le cacher le plus longtemps possible, ne rien demander à quelqu’un qui pourrait s’en apercevoir. Un peu plus tard dans sa carrière, il saura seulement qu’il lui faudra à son tour dénicher un heureux comparse qui lui garantira : « Je m’en occupe. » C’est alors qu’il deviendra membre d’un jury de sélection et recrutera d’autres bienheureux fonctionnaires.

Ainsi n’apprend-on ni à comprendre le monde et ses problèmes, ni à fabriquer des solutions. Ceux qui le savent le mieux sont les fonctionnaires titulaires de base qui voient passer tous les « hauts » stagiaires éphémères. Ils les regardent avec un sourire en coin, les reçoivent comme les importuns de passage qu’ils sont, attendent le moment du décrochage, celui où le petit jeune sympathique et souriant deviendra le micro-tyran local ou le lâche de service. Parfois, si l’on persiste à ne pas comprendre, et à faire des choses, des petites choses, si on les fait pour du bon, sans déléguer, en retroussant ses propres manches ; quand on se dévoile un peu, quand on découvre des amis, des amants, quand on oublie quelques instants l’énarque que l’on est censé être, alors on vous raconte… le mal-être, les réorganisations absurdes, le travail déconsidéré, les chefs qui passent et les problèmes qui demeurent, plus personne n’attend rien des autres, il faut vivre, simplement vivre.[…]

L’énarque apprend d’abord que ce n’est jamais tout à fait le moment d’agir. Si l’on cumule le flou des savoirs, l’absence des idées, et l’impuissance ou l’incurie des actes, il ne reste plus grand-chose qu’un art assez élaboré de la comédie du bien commun. Ce qui avait peut-être bien commencé finit très vite assez mal. Venu là pour aider les régnants à moins mal régner, on finit par les aider à garder le pouvoir sans trop d’angoisse. Sauf exceptions notables et parfois remarquables « tours extérieurs » (ces gens qui sont arrivés là, vous ne saurez jamais pourquoi, mais sont étonnamment au moins aussi bons que l’énarque de service), voici nos grands hommes – les ministres, les préfets, les ambassadeurs, les directeurs d’administration centrale –, coupés du monde réel, surprotégés, parfaitement entourés d’êtres lisses et polis qui écartent d’eux tout sentiment d’urgence, repoussent les ennuyeux, tous ces gens qui venaient les voir pour régler un problème, exposer une doléance. L’énarque n’est jamais plus fort que lorsqu’il s’empare de la situation pour la déminer.

L’art du déminage, c’est l’art de l’enterrement. Faire taire le râleur en prenant beaucoup de notes dans un grand cahier. Ne transmettre le cahier à personne. Ou bien essayer mais trouver toutes portes closes. S’acharner et s’entendre dire que, franchement, tout le monde s’en moque. Au concours d’entrée, c’est ironique, la dissertation de droit portait sur « l’inaction administrative ». […]

PDVMVPDV, formule de l’exorciste en action

A défaut de savoir, peut-il vouloir, l’énarque ? En théorie, oui. Il peut surtout exiger des autres des services, des petites mains de lui donner toutes les clefs, de lui dire comment faire, et puis de le laisser faire, de préférence derrière une porte fermée, au moins le temps qu’il s’entraîne. Par ailleurs, rien ne l’empêche en théorie de faire montre de courage. De dire ce qu’il pense, de refuser d’obéir en argumentant, de proposer mieux. Rien, sinon sa propre intériorisation de l’autocensure devant l’autorité. Car remettre en question la décision ou la non-décision du chef, qui est le propre du vrai conseiller, ne coûte rien – surtout après l’école – qu’un peu de ce courage. Vieux problème de sagesse populaire, avant l’heure c’est trop tôt, après l’heure c’est trop tard : avant l’école on manque de légitimité, à l’école on explore les vertus du silence, après l’école, celles de l’acquiescement. Une fois les réflexes acquis, s’en défaire demande une manière de conversion existentielle qui ne va pas de soi. Les chantres du courage, y compris physique, y compris réel, l’ayant parfois prouvé sur un terrain de jeu guerrier, se retrouvent petits garçons dans le bureau du patron, qu’on ne contredit pas. […]

Au-delà du culte inconscient de l’autorité, du besoin subliminal de croire qu’il est de bons chefs tombés des nues, persiste aussi la vieille terreur de déplaire. On oublie la solitude, dans son bureau, de cet administrateur entouré de courtisans qui ne déchiffre plus le monde qu’à travers la lunette de micro-stratégies individuelles. On oublie qu’il aimerait peut-être s’entendre rappeler quelques vérités. Mais qui les lui dira ? Les reconnaîtrait-il seulement ? Dès lors, la maxime du PDVMVPDV s’applique à la lettre : « Pas de vagues, mon vieux, pas de vagues. » […] Le principe, me-dit-il, si tu veux réussir, n’est pas de naviguer plus loin, de profiter du grand vent, de chercher des eaux poissonneuses et fortunées. Non, l’idée c’est de noyer tous les cachalots, de s’accrocher à la coque de liège, de se faire balloter, mais de ne surtout pas reconnaître la vague pour la chevaucher. Rien ne doit remonter de ce qui ne va pas. […]

Si l’énarque avoue qu’une politique ne fonctionne pas, s’il dénonce les impossibilités matérielles ou intellectuelles, les obstacles évidents, s’il relaie la parole du terrain, s’il propose de faire autrement… il devient le responsable des dysfonctionnements, le créateur de problèmes, le pion qu’on pousse : après tout, les mages sont là pour guérir, il faillit donc à son office. Nul n’a dit qu’il fallait disposer de médicaments et connaître la science des plantes pour faire des miracles. Nul ne demande à l’énarque d’expliquer comment il inversera la courbe du chômage. Affirmer avec aplomb : « Je m’en occupe, monsieur le Président » suffira.[…]

(c) Avec l’aimable autorisation des éditons Michalon

La ferme des énarques - Adeline Baldacchino – 230 pages

 

2939 K2_VIEWS