REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Pourquoi vivons-nous dans un labyrinthe ?

Par Jacques Bichot, économiste, professeur émérite à l’Université Lyon 3*

La complication est notre lot quotidien. Elle augmente sans cesse : même les mesures dites « de simplification » ont souvent pour effet d’en ajouter. D’où vient cette profusion de règles, de procédures, de sollicitations inutiles ? À qui profite-t-elle ? Ce sont des questions que les Grecs se posaient déjà plusieurs siècles avant notre ère : le mythe du Labyrinthe de Cnossos, dans la geste de Thésée, apporte à cette question une réponse surprenante mais extraordinairement judicieuse. Après l’avoir succinctement exposée, nous vérifierons sa pertinence sur quelques exemples tels que l’inflation normative, la prolifération des formules financières et la multiplication des gadgets télématiques inutiles.

Le Labyrinthe du roi Minos

Légendaire roi de Cnossos, en Crête, Minos fit la guerre aux Athéniens qui avaient occis son fils, grand gagnant des jeux panhelléniques qu’ils avaient organisés. Il fut vainqueur, et les assujettit à lui verser un tribut particulièrement odieux : chaque année Athènes devait lui livrer un contingent de jeunes gens et de jeunes filles destinés à servir de pâture au Minotaure. Ce monstre à corps d’homme et tête de taureau résidait au centre du Labyrinthe, oeuvre extraordinairement complexe conçue par l’ingénieux Dédale, dont nul, une fois entré, ne parvenait plus à sortir. Le Labyrinthe où Minos introduisait les malheureux Athéniens est ainsi le symbole à la fois de la plus extrême complexité créée par l’homme sans véritable utilité, et de l’exercice abusif du pouvoir – de la tyrannie.
Thésée, fils d’Égée, roi mythique d’Athènes qui donna son nom à une partie de la Méditerranée, était un Héros, l’équivalent d’Héraclès. De retour à Athènes après avoir accompli divers hauts-faits dans le vaste monde, il apprend l’ignominieux assujettissement de sa ville. Décidé à y mettre fin, il s’intègre à un contingent de malheureux envoyés à Cnossos. Ariane, fille de Minos, tombe amoureuse de lui, et demande à Dédale le secret de la sortie du Labyrinthe : le fil d’Ariane est ainsi le symbole de la simplicité ingénieuse capable de l’emporter sur la complication tyrannique. Et pour que le sens de cette victoire soit bien clair, Thésée de retour à Athènes dote cette cité des lois qui en font la première démocratie : ce mythe fondateur institue la simplicité du fil d’Ariane comme principe de tout gouvernement respectueux du peuple. Mais il a fallu un héros prodigieux pour que la minocratie, gouvernement tyrannique basé sur la complication, cède devant la simplicité démocratique : les mythes ne sont pas dépourvus de réalisme !

Qu’est-ce que la complication ?

Ce mot est, de nos jours, le plus souvent remplacé par « complexité ». Cela fait partie de la confusion conceptuelle qui rend si difficile une réflexion fructueuse. Précisons donc : la complication est une complexité artificielle, créée par l’homme, comme le Labyrinthe, sans que cette création réponde à un besoin véritable. La nature est complexe, et par conséquent les connaissances et les outils qui nous donnent prise sur elle le sont aussi. Mais il ne s’agit pas là de complication : celle-ci est un acte par lequel des hommes créent une complexité artificielle, au mieux inutile et au pire nuisible.
Une cité est naturellement complexe ; mais ses édiles peuvent ajouter à cette complexité pour différentes raisons telles que leur incompétence ou leur volonté de puissance : il s’agit alors de complication. La circulation dans une grande ville est complexe par nature, mais elle peut en sus être compliquée par ceux qui ont le pouvoir de multiplier sans raison valable les sens uniques, les rétrécissements et les interdictions en tous genres.

L’inflation normative

Nos législations et réglementations prolifèrent d’une façon qui inquiéta vivement le Conseil d’État dès 1991, année où son rapport public dénonça « l’insécurité juridique » qui résulte de la valse des mesures. Depuis cela n’a fait qu’empirer. Pourquoi donc ? D’abord parce qu’il est plus facile de faire compliqué, la préparation de dispositions simples requérant le plus souvent des études sérieuses, et leur mise en oeuvre une gestion efficace. Les hommes politiques et les hauts fonctionnaires les moins doués pour exercer leurs fonctions sont capables d’empiler de nouveaux textes, de nouveaux organismes, sur ceux qui existent déjà. En revanche, faire le ménage dans un capharnaüm exige à la fois du courage et des qualités organisationnelles hors du commun.
Soit par exemple les trois douzaines de régimes de retraites par répartition qui existent en France et y appliquent une multitude de règles tarabiscotées. Cette complication génère au bas mot 3 milliards de dépenses annuelles inutiles ; elle rend le système difficilement gouvernable, maintient des inégalités injustifiables, et génère d’innombrables erreurs de liquidation que la Cour des comptes dénonce chaque année lors de la certification des comptes des organismes concernés – mais le passage à un système simple, efficace et juste est hors de portée d’hommes politiques et de hauts fonctionnaires dont le savoir-faire est axé sur la conquête du pouvoir et non sur son exercice. En revanche, il est relativement facile de produire en série des dizaines de textes parallèles (quasiment un pour chaque régime) à chaque opération de ravaudage pompeusement dénommée « réforme ».

Promettre tout et son contraire

Le bon sens voudrait que l’on cesse de subventionner et de taxer les mêmes organismes, notamment les entreprises : cela mobilise de nombreuses personnes, dans ces organismes comme dans les administrations, pour gérer ces deux flux de sens opposé, si bien qu’un travail considérable est gaspillé en formalités inutiles au lieu d’être consacré à l’innovation, à la production et à la vente. Mais comment un président de la République, un gouvernement, un parti politique en campagne, ne s’engageraient-ils pas à « aider » les forces productives de la nation à créer des emplois ? Que cette aide prenne la forme d’exonérations de cotisations sociales, de crédits d’impôt, ou de subventions diverses et variées, elle est désormais inscrite dans nos gènes électoraux.
Mais il faut aussi promettre aux Français de rétablir l’équilibre budgétaire, ou du moins de ramener le déficit à un niveau supportable. À défaut de savoir réduire les dépenses publiques, l’augmentation de la fiscalité est inéluctable. D’où les centaines de taxes affectées qui pèsent sur les entreprises, les augmentations de taxes destinées à subventionner les transports publics, et la création de tels prélèvements là où il n’en existait pas encore.

La complication privée

Les agents privés usent et abusent eux aussi de la complication. Une fois que l’on a embauché des informaticiens pour leur faire réaliser des programmes correspondant à une réelle innovation, il faut bien les conserver dans l’attente du prochain saut technologique. Donc les laisser produire une foule d’applications superfétatoires qui rendent compliqué l’usage des appareils dont nous ne pouvons pas nous passer. C’est une complication défensive.
La finance, elle, fait plutôt dans la complication offensive : lancer des produits nouveaux, des opérations dites innovantes mais en fait tout bonnement compliquées, a pour utilité principale pour ceux qui les maîtrisent de prendre l’ascendant sur ceux, supérieurs hiérarchiques ou clients, qui sont conduits à leur faire confiance, faute de comprendre comment ça marche. La titrisation (par exemple celle des crédits « subprimes »), et une bonne partie des produits dérivés et des produits structurés (par exemple ceux qui ont causé tant de problèmes aux collectivités locales et aux hôpitaux), ont cette fonction : compliquer pour vendre ou pour échapper au contrôle de la hiérarchie.

Comment en sortir ?

Il n’y a pas de mode d’emploi facile pour sortir du labyrinthe où nous errons. C’est pourquoi, en conclusion de l’ouvrage que nous avons consacré à ce phénomène , nous proposons moins de recettes qu’une véritable conversion à l’altruisme : « simplifier pour servir » est l’antithèse de « compliquer pour se servir ». Certains grands hommes sont loués pour leur simplicité : leur abord est facile, leur langage direct, leur train de vie modeste, et la population leur en sait gré. La simplicité n’est donc pas nécessairement un obstacle à la réussite. Le jour où les hommes qui aiment être simples décideront aussi de « faire simple » dans l’exercice de leurs fonctions, nous commencerons à sortir du règne de la complication.

* Vient de publier Le labyrinthe - compliquer pour régner - Manitoba, Les Belles Lettres