REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Etats-Unis : mythes et réalités autour de la reprise industrielle

Par Thibaut Bidet-Mayer et Philippe Frocrain, Chargés d'études à La Fabrique de l'industrie*

 

Le déclin de l’industrie américaine, continu depuis le début des années 1970, s’est encore précipité durant la « Grande Récession » de 2008 et 2009. Au début des années 2010, la production industrielle américaine est même passée en dessous de celle de la Chine. Pourtant, on assiste depuis cette crise à un rebond impressionnant aux Etats-Unis, alors que l’industrie européenne peine à sortir de la stagnation. La production manufacturière y a largement dépassé son niveau d’avant la crise, et le secteur a même créé des emplois (850 000 depuis 2010).
L’explication la plus répandue de cet incroyable regain repose sur trois facteurs : la révolution énergétique, le faible coût de la main d’oeuvre et le dollar faible (au moins jusqu’à la fin 2014), qui auraient conjointement permis à l’industrie de rebâtir sa compétitivité, au point de susciter une vague de relocalisation des entreprises américaines, depuis la Chine principalement. Cette analyse est pourtant erronée à plusieurs titres.

Qui bénéficie des bas coûts de l’énergie ?

Tout d’abord, l’exploitation des sources d’énergies non conventionnelles n’a pas eu un effet aussi massif que ce qui avait été prédit, en tout cas pas sur la compétitivité du secteur manufacturier. Certes, le prix du gaz naturel s’est drastiquement réduit sur la dernière décennie. Cette baisse a favorisé le dynamisme de la demande, d’une part, et a amélioré d’autre part la structure de coûts d’un nombre restreint de secteurs gazo-intensifs. Parce qu’elles utilisent le gaz naturel comme source d’énergie et comme matière première, certaines industries ont pu tirer pleinement profit de cette nouvelle abondance ; elles connaissent un essor remarquable, à l’image de la chimie de base. L’American Chemistry Council recensait l’année dernière près de 200 projets d’investissements, draînant au total 123 milliards de dollars. Autant de menaces pour l’industrie chimique européenne, déjà déstabilisée par le développement d’énormes capacités au Moyen-Orient (où le gaz est encore moins cher qu’aux Etats-Unis).
Cette nouvelle ruée vers l’or montre toutefois quelques signes d’essoufflement : le prix du gaz naturel évoluant autour des 4 dollars le MBtu, de nombreux sites éprouvent les plus grandes difficultés à rester rentables. La chute des cours du pétrole a également conduit la plupart des opérateurs à ralentir leurs investissements dans le pétrole de schiste. Total a par exemple prévu de réduire de 10 % ses activités d’extraction, BHP Billiton a pour sa part annoncé l’arrêt de l’exploitation de 40 % de ses plateformes aux Etats-Unis.
Par ailleurs, l’impact du facteur énergétique sur la compétitivité coût de l’industrie est fréquemment surestimé. La baisse du coût de l’électricité pour les clients industriels, longtemps annoncée, ne se vérifie pas dans les faits et 92 % de l’emploi manufacturier est situé dans des secteurs où les dépenses énergétiques représentent moins d’1 % des coûts de production. Finalement, les 850 000 emplois créés dans l’industrie américaine depuis 2010 n’ont que peu à voir avec « l’effet gaz de schistes ».

La vague de relocalisations n’a pas eu lieu

Autre facteur surestimé : le coût du travail. Les Etats-Unis ont certes connu une période de modération salariale importante sur les quinze dernières années, plus importante même que celle observée en Allemagne, sans cesse citée en exemple. Certains n’ont d’ailleurs pas hésité à parler des Etats-Unis comme d’un nouveau pays low-cost, allant jusqu’à prédire un retour massif d’activités manufacturières autrefois délocalisées dans des pays à bas coût de main d’oeuvre. Plusieurs grands groupes (Apple, Motorola, etc.) ont annoncé qu’ils allaient rapatrier une partie de leur production sur le territoire américain.
Mais le mouvement de relocalisations reste dans les faits d’une ampleur limitée : la Reshoring Initiative table sur 100 000 postes créés grâce aux relocalisations entre 2010 et 2013, ce qui compense à peine les destructions d’emplois liées aux délocalisations intervenues sur la même période. Les obstacles à une telle démarche sont en effet nombreux, comme l’illustre l’exemple du projet d’usine Apple à Phoenix (Arizona) pour la production d’écrans. Confronté à des problèmes de qualité de la part de son partenaire GT Advanced Technologies, le géant californien a été contraint de renoncer à son projet et a transformé ce site de production en data center.

Le rebond de la demande à l’origine de la reprise

En réalité, malgré la baisse des coûts de l’énergie et du travail, la reprise industrielle américaine ne s’explique pas par une amélioration de la compétitivité. Le déficit commercial industriel n’a cessé de se dégrader depuis la fin de la crise, pour atteindre les 566 milliards de dollars en 2014. Hormis l’aéronautique et la pétrochimie, aucun secteur n’échappe à cette réalité. C’est un phénomène de rattrapage, enclenché par le retour de la demande domestique, qui a alimenté le rebond. Le cas de l’automobile, qui explique à lui seul un tiers de la croissance de la production industrielle depuis cinq ans, est particulièrement parlant. Ce secteur a fortement souffert de la crise et les quasi-faillites de General Motors et Chrysler ont marqué les esprits. L’intervention des pouvoirs publics, qui ont injecté 80 milliards de dollars pour soutenir les deux constructeurs en difficulté, a été déterminante pour sauver le secteur. Aidé par une politique monétaire très accommodante qui a permis de relancer le crédit et la demande, le secteur a enregistré une reprise fulgurante en sortie de crise..

La montée en puissance du Mexique

Les restructurations, auxquelles l’aide fédérale était conditionnée, ont profondément modifié la géographie de l’industrie automobile américaine. De même, la montée en puissance du Mexique depuis les années 2000 a joué un rôle structurant. Cet « hinterland-atelier » américain est devenu une alternative de plus en plus sérieuse à la Chine pour la localisation des activités industrielles, du fait d’une main-d’oeuvre peu coûteuse et productive, permettant de réduire les coûts logistiques. Pays atelier, le Mexique est en train de devenir un concurrent redoutable pour l’attraction de nouveaux sites de production, comme en témoigne l’ouverture de nouvelles usines par trois constructeurs (Nissan, Mazda et Honda) entre 2013 et 2014. Aujourd’hui, le véhicule moyen des grands constructeurs américains incorpore plus de 40 % de contenu mexicain.

La ré-industrialisation par le numérique

Il est probable que la renaissance de l’industrie américaine, si elle a lieu, se fera à la faveur d’une transformation profonde : celle du passage de l’industrie à l’ère du digital. L’impression 3D, l’exploitation de big data sur les clients, la vie des produits et les fournisseurs, la robotique avancée, la communication avec les équipements de production et les produits… vont permettre de produire en masse des biens de plus en plus personnalisés et de façon toujours plus efficiente, d’anticiper les besoins des clients et les accompagner dans leurs usages. La diffusion rapide du numérique bouleverse donc aussi bien les modes de production que les business models, de même qu’elle renforce l’imbrication de l’industrie et des services.
Grâce à leur avance incontestée dans le domaine du logiciel et l’intégration des technologies numériques, les Etats- Unis semblent particulièrement biens préparés pour être à l’avant-garde de cette transformation économique majeure. La domination exercée par les géants du numérique que sont Google, Apple, Facebook, et Amazon, dont la capitalisation boursière est supérieure à celle de l’ensemble des entreprises du CAC 40, symbolise tout le potentiel américain en matière de high-tech. La capacité des industriels américains à mobiliser des ressources matérielles et humaines pour tirer profit de ces grandes transformations sera déterminante.
D’abord, ils vont devoir accélérer les investissements dans le software ainsi que dans de nouveaux équipements productifs comme les robots, nettement moins présents dans les usines américaines qu’en Allemagne ou au Japon. Ensuite, afin de renforcer le potentiel d’innovation du territoire, ils devront rebâtir certains écosystèmes industriels locaux minés par des décennies de délocalisations. Enfin, ils devront investir dans la formation d’une main-d’oeuvre de qualité. Alors que de nombreux industriels font part de leurs difficultés à recruter des travailleurs suffisamment bien formés, le travail en usine se transforme progressivement avec l’apparition de nouveaux outils et des attentes en termes d’autonomie et de créativité.

*Auteurs de la note « L’industrie américaine, simple rebond ou renaissance ?