REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Planification écologique et finances publiques

Par David Amiel, Député de Paris

Pendant longtemps, la taxe carbone la plus transversale possible était l’instrument privilégié par la plupart des économistes pour stimuler l’innovation, orienter l’investissement et susciter la modification des comportements. Son recours est aujourd’hui rejeté par l’opinion, paradoxalement pour les raisons mêmes qui la rendaient désirable aux yeux des économistes.

La taxe carbone était supposée s’appliquer de la même manière à tous, afin de constituer un « signal-prix » qui entraînerait l’ensemble des acteurs à ajuster leurs choix à hauteur de leurs coûts carbone : « neutralité et efficience » pensait l’économiste, « aveuglement et injustice » protestait le citoyen, qui voyait bien que certains demeuraient sans solutions alternatives. Le prix (implicite) du carbone doit donc continuer à croître mais par une combinaison entre différents instruments, où la subvention publique jouera un rôle important pour réduire le prix des technologies propres et corriger les effets redistributifs.

Il convient de tirer toutes les conséquences pour les finances publiques de cette nouvelle donne. En particulier, c’est à l’aune de la transformation écologique que nous devons repenser notre architecture budgétaire et celle de la régulation des prix de l’énergie.

Un tournant est amorcé dès le budget 2023, avec une intensité inédite de l’effort en faveur de la transition écologique. A titre d’exemple, les crédits du programme « Energie, climat et après-mines » augmentent de 52 % par rapport à l’an dernier. Les acquis de la réponse à la crise sanitaire sont donc conservés, et leur effet est même amplifié. Le défi reste pour autant considérable : rien que pour les bâtiments, les transports et la production d’énergie, l’institut I4CE estime que les investissements annuels supplémentaires, d’ici à 2030, à la fois publics et privés, devraient s’élever jusqu’à 30 milliards d’euros (1). Il faudra continuer en tout état de cause continuer à accroître notre effort budgétaire dans les prochaines années. Par ailleurs, il ne suffit pas de dépenser davantage d’argent, il faut aussi l’annoncer, pour permettre aux acteurs économiques d’ajuster leurs décisions en fonction. Cet enjeu clef de la visibilité et de la crédibilité, afin d’éviter que les acteurs privés ne sous-investissent dans les technologies vertes, est souligné par Jean Pisani-Ferry et Selma Mahfouz dans une note récente(2). Loin de « rigidifier » à mauvais escient la dépense publique, je suis convaincu que l’introduction d’une programmation budgétaire en articulation avec la loi de programmation énergie climat permettra au contraire de la rendre plus efficace. Enfin, nous devons continuer à orienter nos efforts pour structurer les dispositifs de « tiers financement », notamment dans le domaine de la rénovation thermique. Les besoins de soutien de la demande dans ce domaine sont considérables, mais il serait à la fois impossible et injuste de les faire supporter entièrement par le contribuable, en utilisant exclusivement la subvention budgétaire. De nombreux ménages ou collectivités subissent en effet des contraintes de liquidité davantage que de solvabilité : les travaux de rénovation peuvent être rentables à long terme, mais c’est l’avance de fonds à court terme qui est difficile. La remontée des primes de risque, dans la conjoncture économique actuelle, justifie d’autant plus l’intervention des pouvoirs publics pour mettre en œuvre des dispositifs de « tiers financement » et orienter l’épargne vers ces projets indispensables.

Le second élément sur lequel je voudrais insister est la transformation de notre architecture de régulation des prix de l’énergie. Face à la crise, des actions fortes ont été prises par le Gouvernement, autour de quelques principes-clefs : d’une part, atténuer le coût de l’énergie pour les consommateurs, grâce au bouclier tarifaire, dont l’effet macroéconomique vertueux a été démontré (3), mais aussi grâce à l’amortisseur d’électricité, l’ARENH et les différentes aides aux entreprises ; d’autre part, limiter les rentes pour les producteurs, 26 milliards d’euros environ étant attendus dans le budget de l’Etat en 2023 à l’heure où cet article est écrit (à la fois par le jeu des mécanismes contractuels pour les énergies renouvelables et par la taxe supplémentaire de récupération des « superprofits » des producteurs d’énergie). Nous devrons en tirer les conséquences pour le long terme.

Il est illusoire en la matière de s’en remettre simplement au libre jeu du marché : la planification écologique nécessite une régulation importante des prix de l’énergie. Il s’agit de de construire un cadre pérenne pour soutenir le développement industriel du nucléaire et des énergies renouvelables, en incitant à l’investissement, tout en assurant la disponibilité d’une énergie décarbonée peu onéreuse pour les ménages et les entreprises. L’enjeu est à la fois écologique et économique car, si la compétitivité était perçue dans les années 2000 comme une question d’abord liée au coût du travail, elle sera de plus en plus liée au coût de l’énergie. Comme nous l’avons écrit avec mon co-rapporteur Emmanuel Lacresse dans le cadre de notre rapport spécial pour le projet de loi de finances, « les objectifs prioritaires à se fixer, tant dans le cadre de la réforme européenne du marché que des dispositifs appelés à succéder à l’accès régulé à l’électricité nucléaire historique (ARENH), sont : la décorrélation des prix de l’électricité et de ceux des énergies fossiles, dans un contexte où les seconds sont appelés à croître structurellement ; la réduction de la volatilité des cours, alors que des investissements massifs sont nécessaires, tant du côté de la production que des usages ; la limitation des rentes, au regard d’une demande d’électricité appelée à augmenter fortement ; la résilience des approvisionnements par leur diversification ; l’autonomie de territoires aux stratégies différenciées ; le recours à l’économie circulaire ; la construction de filières industrielles, à la fois pour le nucléaire et pour les énergies renouvelables ».

En conclusion, je veux souligner que nous ne sommes qu’au début d’une grande transformation de nos finances publiques au regard de la transition écologique. Nous devons y faire face en évitant les raccourcis. La nécessité de réduire la « dette climatique » ne se substitue pas à la nécessité de réduire la « dette budgétaire » : elle s’y ajoute. Susciter une crise financière, en multipliant les dépenses inconsidérées, n’aiderait en rien la planète. Nous devons investir davantage dans la transition énergétique, tout en assurant la bonne tenue des comptes publics. Cette dimension devrait être intégrée dans la réflexion nécessaire sur la manière de présenter les comptes nationaux ainsi que sur la manière de fonctionner des règles budgétaires européennes. Elles devraient traiter différemment les dépenses en faveur de la transition écologique, qui réduisent notre exposition à des crises futures et aux risques associées pour notre dette, et les autres dépenses, que nous devons continuer à réduire. Une méthodologie précise pour aborder ce partage sera indispensable, l’Inspection générale des finances, dans un rapport récent, établissant d’ailleurs des analyses très riches pour la nourrir (4). 


1. Ledez, Maxime, Hainaut, Hadrien, « Panorama des financements climats », I4CE Institute for Climate Economics, octobre 2022.

2. Pisani-Ferry, Jean, Mahfouz, Selma, « L’action climatique : un enjeu macroéconomique », France Stratégie, novembre 2022.

3. Langot, François, Tripier, Fabien, Malmberg, Selma, Hairault, Jean-Olivier, « Soutien à l’économie, maîtrise des finances publiques et lutte contre les inégalités : le bouclier tarifaire est-il un bon instrument ? », CEPREMAP, 17 novembre 2022.

4. Mahfouz, Selma, Murciano, Charles, Brand, Thomas, Costa de Beauregard, Aude, « Enjeux macroéconomiques et budgétaires de la neutralité carbone », Inspection générale des finances, août 2022.

288 K2_VIEWS

ISSN 2402-5836 Mentions légales Contact