REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Avis de gros temps pour le patrimoine religieux

Les sénateurs Anne Ventalon et Pierre Ouzoulias de la Commission des Affaires culturelles ont publié leur rapport sur l’état du patrimoine religieux en France. Ils font plusieurs propositions pour assurer sa préservation et sa mise en valeur.

Devant une vingtaine de journalistes, le président de la Commission des Affaires culturelles, Laurent Laffon (UC, Val-de-Marne), a débuté par le constat que « de nombreux villages vivent avec l’église au centre du village, c’est un élément structurant, qui rappelle son histoire. Mais aujourd’hui, elles nécessitent une attention renforcée ». Co-rapporteur de la mission parlementaire, aux côtés de d’Anne Ventalon, sénatrice de l’Ardèche, apparentée LR, et Pierre Ouzoulias, sénateur communiste des Hauts-de-Seine, il a dirigé un rapport pendant six mois sur « L’Etat du patrimoine religieux », publié début juillet. Ses propos font écho à ceux de Stéphane Bern, auditionné par les sénateurs au cours de leur enquête, qui n’a pas caché son inquiétude à propos de l’entretien des édifices religieux en France : « j’ai été choqué par le nombre de petites églises de nos campagnes qui se trouvent dans un état de déréliction avancé s’est-il alarmé. Dans les petites communes, les maires se font réélire en s’engageant, non pas à sauver l’église, mais à construire un stade » a-t-il poursuivi, désolé. L’animateur phare de l’émission Secrets d’histoire insiste pourtant sur l’importance de sa préservation : « j’estime qu’il y va du respect de l’histoire et de nos racines ». À travers leur étude, les trois élus souhaitent effectivement éveiller le public sur l’état des édifices religieux en France – essentiellement les églises – et susciter un regain d’intérêt général.

Des édifices mal entretenus

Le travail à accomplir pour recenser les édifices religieux menacés est conséquent soulignent les rapporteurs, « faute d’inventaire complet », le dernier inventaire détaillé datant de 1985. Sur les plus 40 000 édifices affectés au culte, 15 000 sont protégés au titre de monument historique, du fait qu’ils « représentent une valeur architecturale ou historique digne d’intérêt ». D’après l’Observatoire du patrimoine religieux, 2 500 à 5 000 édifices sont menacés d’être abandonnés, vendus ou détruits d’ici 2030 et 500 seraient aujourd’hui fermés, sans aucune célébration du culte. « Ces chiffres sont inquiétants, sans être alarmants » précise toutefois Anne Ventalon. Or, « les édifices protégés sont en meilleur état que ceux qui ne le sont pas » souligne Pierre Ouzoulias. Reste que « les auditions réalisées auprès des maires de communes grandes et petites, nous ont permis de constater l’état correcte des églises, mais aussi l’absence d’un entretien régulier, qui à long terme provoquent des coûts de rénovation très importants ».. Si les édifices religieux sont « plus dégradés en milieu rural qu’en milieu urbain », l’essentiel des édifices menacés sont ceux des XIXème et XXème siècles constatent les auteurs, alors qu’ils représentent entre 30 % et 40 % des édifices religieux en France. Une situation due au faible intérêt qu’ils suscitent, à cause de leur architecture jugée peu intéressante – néo-gothique ou néo-roman – ou encore à la « médiocrité » des matériaux de construction utilisés – béton, ciment, fer –, qui se dégradent plus vite et nécessitent une rénovation parfois très coûteuse.

Garantir l’ouverture des édifices

La principale menace à la dégradation des lieux culte est avant tout leur faible fréquentation, due à « la sécularisation croissante de la société, conjuguée à la désertification de certaines zones géographiques ». Mais aussi la désertification rurale et les contraintes budgétaires lourdes pour une commune. Une des solutions selon les sénateurs serait de trouver d’abord différents moyens pour permettre leur ouverture plus régulière et ainsi éviter qu’ils ne tombent dans l’oubli avant de tomber dans un état d’abandon. « Avec la Conférence des évêques de France (CEF), nous avons mené une réflexion sur les moyens de socialiser ces lieux de culte » affirme Pierre Ouzoulias. Rappelons que la CEF est affectataire de la quasi-totalité des lieux de culte en France – ceux construits avant la loi de 1905 –, avec un total de 40 307 églises ou chapelles. Plusieurs initiatives avec un « usage partagé des édifices cultuels » sont proposées pour les maintenir ouverts autant que possible : concerts, expositions, visites guidées, spectacles, ou encore accueil des plus démunis. Une diversification des activités qui permettrait de faire revivre ces édifices et de les rendre plus attractifs. « Valoriser les églises, c’est valoriser les communes » insiste le sénateur des Hauts-de-Seine, mettant l’accent sur le rôle des édifices religieux pour favoriser la cohésion et la rencontre dans les villages, mais aussi pour leur vie économique. « C’est un excellent moyen pour sensibiliser les personnes et ainsi les aider à s’attacher à leur édifice » conclut-t-il enthousiaste, en rappelant que Notre-Dame – qui bénéficie de plus de 840 millions d’euros de dons collectés, ne peut pas être le seul symbole de ce patrimoine, qui est beaucoup plus vaste. « Le potentiel économique et touristique du patrimoine religieux reste encore insuffisamment exploité » insistent en chœur les deux élus.

Aider les maires à préserver leur église sur le long terme est le point majeur sur lequel les rapporteurs insistent. Ils constatent en effet « un déficit d’ingénierie des petites communes qui apparaît comme le principal frein à la réalisation des projets ». Avec la décentralisation du financement et de la gestion du patrimoine vers les régions et les départements, les services de l’Etat ne sont désormais plus en mesure d’assurer une quelconque assistance à la maîtrise d’ouvrage (AMO) pour les monuments non-classés. Mais souvent, les départements n’ont pas non-plus cette compétence, alors-même qu’ils sont dotés d’un service de conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) – sept manquent encore à l’appel. Le rapport estime pourtant qu’ils « apparaissent, a priori, comme l’échelon le plus pertinent pour organiser de telles mutations ». Il propose par conséquent qu’un dispositif de soutien à la conservation préventive des édifices historiques, déjà mis en place dans le département des Yvelines, soit étendu à tous les départements. « Une meilleure connaissance par les départements de l’état des édifices permettrait de mieux assurer leur entretien » a poursuivi Pierre Ouzoulias, par ailleurs conservateur du patrimoine. « Souvent, les maires prétextent un manque de moyens financiers pour ne pas entreprendre de travaux de rénovation, ce n’est pourtant pas le problème central, il est d’abord administratif » a-t-il insisté.

Accompagner les acteurs locaux

Mais l’entretien des édifices dépend aussi de la préoccupation qu’y accordent les élus de régionaux, ce qui varie d’une région à l’autre. « En Auvergne-Rhône-Alpes par exemple, il existe une véritable politique de concertation entre les acteurs locaux et les élus. Cela facilite considérablement la prise de conscience sur l’état des édifices » s’est félicitée Anne Ventalon.

Mais aujourd’hui la priorité pour les rapporteurs est bien celle du recensement des édifices cultuels : « Il faut lancer une opération nationale d’inventaire du patrimoine religieux et une cartographie précise sur l’ensemble du territoire, à l’horizon 2030. Sinon, les églises non protégées disparaîtront progressivement, dans l’indifférence générale »

Eglises abandonnées
Entre 2012 et 2020 Francis Meslet a photographié en France et à travers l’Europe plusieurs centaines de lieux de culte oubliés. Ces endroits ont fait place au silence au fil du temps. On n’y entend plus guère que le bruissement du vent s’engouffrant par un vitrail brisé ou le rythme régulier d’une goutte d’eau qui perle au plafond d’une nef dévastée. Ces silences appellent parfois de rares visiteurs. Francis Meslet parcourt le monde à ses heures perdues, à la recherche de lieux en déshérence, sanctuaires sur lesquels le temps s’est arrêté après que l’homme en ait refermé les portes. Il en ramène des images saisissantes, capsules temporelles témoignant d’un univers parallèle propice à l’évasion de l’esprit et à l’interrogation… Avec le plus grand respect pour les fidèles qui les ont fréquentés jadis, il nous propose une immersion dans ces lieux que la foi a déserté, à la recherche d’une lueur divine.
Eglises abandonnées a obtenu une médaille d’or au Prix de la Photographie de Paris (PX3) dans les catégories Beau-Livre d’art et Livres, la Mention d’Honneur à l’International Photography Awards et une médaille d’argent au Tokyo International Foto Awards (TIFA) dans la catégorie Beau-Livre.
224 pages - Aux éditions Jonglez

178 K2_VIEWS