REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Poste restante

Le Sénat s’est intéressé à l’avenir des services publics de la Poste. Alors que le service universel postal a subi un déficit estimé à 1,3 Mde en 2020, Patrick Chaize (LR, Ain), Pierre Louault (UC, Indre-et-Loire) et Rémi Cardon (SER, Somme), co-rapporteurs proposent une réflexion autour du financement de ses missions de services publics ainsi que sur les nouvelles activités d’intérêts générales qui pourraient lui être confiées.

Première et principale mission de service public confiée à la Poste, le service public universel postal - obligation de fournir des services de qualité de collecte et de distribution du courrier et des colis sur l’ensemble du territoire de manière permanente et à des prix abordables pour tous -, est à la peine. Alors que ce service était jusqu’en 2017 à l’équilibre, depuis 2018, ce compte est déficitaire rappellent les rapporteurs qui comme d’autres n’ont pu que constater la chute des envois de lettres depuis plusieurs années, et encore plus avec la crise économique et sanitaire. Le déficit est estimé à 1,3 milliard d’euros pour l’année 2020, « malgré la hausse des activités de livraison de colis » indique pourtant La Poste. Plus inquiétant, ce déficit pourrait encore varier de 700 millions d’euros à 2,4 milliards d’euros par an d’ici à 2025 ; l’estimation la plus faible ne valant que si l’entreprise « joue sur tous les paramètres, en prenant des mesures de fermetures de sites et de réductions d’effectifs » explique Patrick Chaize. Inquiets les co-rapporteurs indiquent que « sans compensation de l’Etat à compter de l’année 2021, une réduction du service public s’imposera dans les faits avec une diminution des services rendus aux usagers ». Pour éviter d’en arriver là, les rapporteurs envisagent « un mécanisme de compensation mixte, associant un levier fiscal, jusqu’à 270 Me, et un levier budgétaire complémentaire, jusqu’à 730 Me ».

Pour ce qui est des trois autres services publics assignés à la Poste, tous déficitaires, les rapporteurs demandent que l’on maintienne les compensations même si ces dernières sont loin d’être suffisantes. Il en est ainsi pour la contribution à l’aménagement du territoire et l’obligation de maintenir 17 000 points de contact garantissant une densité du réseau postal, une spécificité française principal atout de l’entreprise – en 2020, cette mission était compensée à hauteur de 177 Me pour un coût net évalué à 227 Me par l’ARCEP. Redoutant les effets d’une baisse des impôts de production qui contribuent au financement de cette mission à hauteur de 66 Me, les sénateurs préconisent alors un réajustement du fonds postal national de péréquation territoire dans le prochain projet de loi de finances. Même souci pour la mission de transport et de distribution de la presse à des tarifs préférentiels destinée à « favoriser le pluralisme des idées et des expressions » rappellent les rapporteurs, « sous-compensée » à hauteur de 96 Me pour un coût net évalué à 296 Me. Or, « malgré le développement de la presse en ligne, l’existence de ce service public demeure justifiée, expliquent-ils, mais le mécanisme de compensation doit être réformé dans la mesure où la hausse des tarifs n’a pas permis d’en assurer l’équilibre financier ». Pour faire des économies qui pourraient être réinjectées dans cette mission, les rapporteurs suggèrent de revoir le principe de la lettre au timbre rouge distribuée à J+1 qui deviendrait un service concurrentiel tout en privilégiant la lettre verte à J+2, J+3. « C’est un service qui coûte cher, mais qui ne correspond plus vraiment à l’attente des clients qui utilisent le mail s’ils veulent de l’instantanéité » note Patrick Chaize. Au-delà des économies, le facteur pourrait ainsi couvrir un territoire plus étendu.

L’accessibilité bancaire, quatrième mission de service public, est compensée à 230 Me pour un coût réel de 260 Me. Si cette mission qui permet notamment aux personnes précaires d’ouvrir un livret A et de s’en servir comme d’un quasi compte-courant « a démontré son utilité sociale avec environ 1,2 million de bénéficiaires », les rapporteurs demandent que des mesures supplémentaires soient mises en œuvre pour « favoriser l’accès aux espèces, en particulier dans les zones peu denses, rurales et touristiques ». Comment ne pas penser aux difficultés rencontrées lors du premier confinement pour de nombreuses personnes âgées et isolées pour aller chercher de l’argent dans les distributeurs de La Poste en nombre insuffisants et/ou pas réapprovisionnés. Reconnaissons à La Poste d’avoir alors très strictement respectée le confinement au point d’être souvent totalement fermée de très longues semaines.

Des obligations de service public

Pour autant, maintenir l’ensemble de ces compensations ne doit pas se faire sans exigence. Les rapporteurs militent d’abord pour un rôle de contrôle plus affirmé de l’Arcep « pour s’assurer du respect par La Poste de ses obligations de service public ». Cela nécessite de « sécuriser et compléter le cadre juridique » pour permettre à l’Arcep d’exercer pleinement son rôle de régulateur et de contrôle de La Poste, aujourd’hui « moindre que celui exercé vis-à-vis des opérateurs des télécommunications » constatent les élus. Des modifications législatives seront nécessaires comme confier à l’Arcep, une mission de calcul du coût net du service universel postal « afin de disposer d’estimations chiffrées indépendantes et contre-expertisées à partir desquelles la compensation de l’Etat sera déterminée ». Selon les sénateurs, il faudrait aussi confier à l’autorité une mission de calcul du coût net de la mission de distribution de la presse afin de garantir davantage de transparence et de lisibilité aux éditeurs de presse qui dépendent du réseau postal de distribution.

Une dégradation de la qualité du service

Les sénateurs vont plus loin et entendent fixer de nouveaux objectifs « contraignants » de qualité de service à La Poste. « Force est de constater que le sentiment des citoyens est celui d’une satisfaction globale mais d’une dégradation récente de la qualité des services postaux et d’une moindre présence postale sur le territoire » écrivent les sénateurs qui ne sont pas les seuls à le constater. Mais peut-être eux seront-ils entendus. Ce sentiment d’une dégradation de la qualité de service est également perçu par les éditeurs de presse. Aussi, pour mieux appréhender cette question, « une mission prospective de calcul du coût lié au manque de qualité de service pourrait être confiée à l’Arcep ».

Alors qu’est souvent pointée du doigt une moindre présence postale sur le territoire, les sénateurs qui aimeraient d’abord que les élus locaux soient mieux informés d’une éventuelle fermeture, privilégient, le cas échéant la constitution d’agences postales communales ou intercommunales. Ils suggèrent encore un renforcement du partenariat entre les maisons France Services et La Poste. Plus encore que l’augmentation du nombre de tournées de distribution du courrier et des colis, les sénateurs insistent sur l’importance du passage et du rôle du facteur qui est une attente forte des citoyens.

Une 5ème mission de service public ?

Voilà qui pourrait même devenir une 5ème mission de service public pour La Poste. Dans plusieurs domaines, le groupe via ses facteurs pourrait être amené à faire le lien entre des publics défavorisés et les administrations ad hoc. Les rapporteurs pensent notamment à la précarité numérique à domicile (13 millions de personnes ne maîtrisent pas les outils numériques en France) ou même « la galère administrative » (près de trois Français sur cinq se disent incapables de réaliser une démarche administrative en ligne, alors que l’objectif du Gouvernement est de dématérialiser à 100 % les 250 démarches administratives les plus utilisées d’ici le mois de mai 2022). Dans ce cas comme dans l’autre, les facteurs pourraient alors devenir d’utiles « détecteurs ». « Il ne s’agit pas de faire des facteurs des médiateurs numériques précisent les sénateurs, mais de leur permettre d’intervenir en amont : avant de pouvoir former, il faut pouvoir identifier ». « Les facteurs pourraient devenir de véritables représentants à domicile des maisons France Services » ajoutent les élus.

Enfin, le rapport souhaite voir généraliser sur le territoire national des expérimentations comme celle menée avec le CHU de Toulouse sur la détection par les facteurs de la perte d’autonomie fonctionnelle des personnes âgées et isolées. « Le facteur est le seul à se rendre tous les jours dans tous les foyers, il faut capitaliser sur cette interface » insiste Patrick Chaize. « Si l’on reste sur la seule distribution du courrier, on va dans le mur » conclut le sénateur. « Ce rapport rejoint notre analyse quant à l’attachement des Français et des élus aux missions de service public confiées à la Poste » et « la nécessité de leur juste compensation » a réagi Philippe Wahl PDG du Groupe La Poste. 

865 K2_VIEWS