REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Des paradoxes aux solutions : pour un nouveau pacte agricole !

Par Thierry Benoit, Député d’Ille-et-Vilaine

Aujourd’hui, un agriculteur français nourrit en moyenne 60 personnes toute l’année, contre 15 il y a encore quarante ans. A nouvelle époque, nouveaux enjeux. Or, jamais l’agriculture n’aura été aussi stratégique qu’en ce début du XXIème siècle. Transition énergétique, agroécologie, préservation des sols, aménagement du territoire, bien-être animal : en plus de garantir notre sécurité alimentaire commune, les agriculteurs ont dû répondre à des défis majeurs au cours des dernières années. Sans que cet investissement ne soit encore reconnu à sa juste valeur…

Le « malaise paysan » frappe un nombre croissant d’exploitations. Certaines s’en sortent mieux que d’autres mais les difficultés demeurent. Selon les chiffres de la Mutualité agricole parus l’an dernier, plus de deux agriculteurs se suicident chaque jour dans notre pays. Conditions de vie dégradées, pression financière inique, sentiment d’abandon : pourquoi une partie de nos agriculteurs ne s’en sortent pas ? Comment en-est-on arrivé là et, surtout, comment sortir de ce cercle vicieux ? Cette situation est l’aboutissement de quatre paradoxes qui n’ont toujours pas été résolus à ce stade.

Le premier paradoxe est celui qui a opposé une course effrénée à la compétitivité sans pour autant que les efforts des agriculteurs aient été suffisamment soutenus. Selon un classement du magazine The Economist, le modèle agricole français est aujourd’hui le plus durable au monde. Maîtrise de l’eau, gestion des problématiques nutritionnelles, lutte contre le gaspillage alimentaire et contre l’artificialisation des sols, préservation de la biodiversité, diversification des cultures : sur tous ces critères, notre pays affiche des résultats extrêmement satisfaisants. Pourtant, cet engagement n’a pas été récompensé comme il aurait dû l’être. Selon l’Insee, le revenu moyen des agriculteurs est en légère hausse, à 1 390 euros mensuels. Non seulement ces revenus moyens sont très en deçà de ce qu’ils devraient être mais il existe de fortes disparités. Ainsi, près de 20 % des agriculteurs n’ont même pas pu se verser un revenu en 2017. Le classement établi par The Economist démontre que la Ferme France est pourtant très performante et que, loin des faux procès et des caricatures outrancières, les agriculteurs ne sont pas des ’empoisonneurs’. L’agribashing – cette propension trop facile à s’exonérer d’une responsabilité collective – doit être dénoncé avec la plus vive fermeté.

Le second paradoxe a été, justement, d’imposer des normes toujours plus exigeantes et, dans le même temps, d’ouvrir notre marché européen à des produits de bien moindre qualité. Première politique véritablement européenne, premier poste de dépense du budget européen, la Politique Agricole Commune (PAC) a été, pendant des décennies, une priorité stratégique pour l’Union. Aujourd’hui, cette ambition fondatrice est en passe d’être relayée au second plan. Les négociations pour la PAC post 2020 s’avèrent très compliquées. La Commission a annoncé un budget en baisse de 5 %, par rapport à la précédente période budgétaire (2014-2020). Traduite en euros constants, la baisse effective pourrait aller jusqu’à 16 %. Cette proposition est non seulement inacceptable mais elle n’est pas à la hauteur des enjeux. Il appartient à l’ensemble des responsables politiques, au-delà des clivages partisans, d’adopter une position très ferme quant à l’issue de ces négociations.

Au printemps prochain, la Commission européenne présentera sa stratégie « De la ferme à la fourchette ». Là encore, l’enjeu est crucial. La diminution des pesticides, des engrais et des antibiotiques est un objectif nécessaire et partagé. Mais il faut travailler en bonne intelligence avec les agriculteurs, et non contre eux. Faciliter la diversification des revenus agricoles, récompenser les services environnementaux rendus et l’agro-écologie, soutenir davantage la recherche et l’usage de biostimulants naturels, accompagner les démarches de numérisation, simplifier les démarches administratives : voilà autant de solutions qui doivent être encouragées.

Surtout, l’agriculture ne doit pas devenir la variable d’ajustement des accords commerciaux bilatéraux. Le maître-mot, c’est la réciprocité ! Si la Commission a toute légitimité à négocier avec des Etats tiers, elle doit aussi protéger ceux-là même dont elle exige un comportement irréprochable. La concurrence doit rester loyale et les règles d’importation, qu’elles soient économiques ou sanitaires, respectées. Dans le cas contraire, il faudra en tirer les conclusions qui s’imposent, notamment dans les négociations avec les pays du Mercosur. En un mot : oui à un marché ouvert, non au renoncement naïf à nos intérêts stratégiques. Après tout, la souveraineté alimentaire est un enjeu majeur de notre souveraineté européenne. Elle ne doit pas être abandonnée à d’autres, dans une logique qui privilégiera nécessairement le moins disant environnemental.

C’est aussi l’enjeu du troisième paradoxe. Notre production agricole est en baisse alors que la demande alimentaire mondiale n’a jamais été aussi élevée. La situation est d’autant plus préoccupante que pour la première fois depuis 1945, le solde commercial agroalimentaire français avec le reste de l’UE est devenu négatif en 2017. 3ème en 2005, la France occupe désormais la sixième place des exportateurs mondiaux. En euros constants, l’excédent agricole français a été divisé par deux entre 2011 et 2017 ; un recul historique. La mise en place d’une stratégie de reconquête s’avère urgente. Elle passe notamment par un meilleur positionnement à l’export, comme en Chine où, à l’initiative du président Emmanuel Macron, la viande et le vin français ont été mis à l’honneur lors d’une visite présidentielle en novembre 2019. Mais il faut aussi miser sur une politique fiscale mieux ciblée. Plusieurs pistes existent, sur les règles d’imputation des déficits issus des activités périphériques, sur l’extension du périmètre d’exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB), sur allègement de la fiscalité relative à la valorisation des stocks.

Enfin, le dernier paradoxe, et sans doute le plus pernicieux, est celui d’une chaîne de valeur devenue totalement déséquilibrée. La guerre des prix entre distributeurs, industriels et producteurs, a eu des effets dévastateurs ! Outil marketing indécent, le « quiestlemoinscher.com » doit de toute urgence être remplacé par une autre logique « quiestleplusethique.com ». Car le consommateur aussi doit être responsabilisé dans son acte d’achat. Il reste encore beaucoup de chemin pour inverser la tendance et garantir des revenus décents aux agriculteurs. Prévues fin février, les conclusions des négociations commerciales auront valeur de test. Ce seront les premières à se dérouler avec l’ensemble des dispositions de la loi EGALIM. Sans présager l’issue de ces négociations, il faudra certainement aller beaucoup plus loin. La commission d’enquête sur les relations commerciales que j’ai présidée avec Grégory Besson-Moreau a rendu ses conclusions en septembre 2019. Nous avons formulé des propositions claires, pratiques, applicables. Créer un portail anonyme pour signaler les pratiques illégales, encadrer les centrales de service européennes, lutter contre les déréférencements abusifs, renforcer les moyens de contrôle par la DGCCRF et l’Autorité de la concurrence, mieux formaliser les engagements par écrit. Il incombe maintenant au Gouvernement de définir une feuille de route pour une mise en œuvre dans les meilleurs délais. La secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher est prête à faire bouger les lignes. Elle devrait disposer d’un ministère de plein exercice : ce serait un signal politique fort pour garantir des pratiques plus vertueuses.

« Il faut le dire en définitive, une alimentation de qualité a un coût. Et ce coût doit enfin être pris en compte, à sa juste valeur. Un nouveau pacte agricole est possible, à condition de nous en donner les moyens »

995 K2_VIEWS