REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Quand des stations raccrochent les skis

En pleine saison de ski, de nombreuses stations jouent à guichets fermés. Pourtant, elles sont chaque année plus nombreuses à mettre la clé sous la porte. En cause, le manque d’enneigement, l’endettement, l’ambition démesurée des certaines stations de moyenne et basse montagne et l’inadéquation entre l’offre et la demande. L’âge d’or du ski est peut-être derrière nous.

Le sujet n’est pas tabou mais il est peu connu. Chaque année, après ou avant la saison de ski, plusieurs stations mettent la clé sous la porte ; des plus petites avec une ou deux remontées mécaniques, ce sont aujourd’hui des stations plus importantes de six à sept remontées mécaniques qui sont touchées. On veut croire que ce n’est que provisoire. Mais certains signaux d’alerte ne laissent pourtant que peu d’espoir de réouverture à ces stations. Pierre-Alexandre Métral, chercheur doctorant à l’Université de Grenoble-Alpes s’est penché sur le sujet. Minutieusement, il a tenu le compte des stations qui chaque année ferment. « Elles sont environ deux ou trois par an, ce qui fait 168 sur 584 stations construites depuis les années 50, soit 28 % du nombre total » explique-t-il. Un phénomène qui date pourtant déjà des années 70 mais qui s’est accéléré ces dernières années. On est aujourd’hui bien loin de la grande époque des communes de montagne qui dans les années 60 se battaient pour avoir leur propre station, signe de richesse, de développement et d’avenir. Le ski pour pallier à l’exode rural, au déclin de l’agriculture et au départ des rares entreprises locales. Mais voilà avec le temps, les petites stations, celles de moyenne et basse montagne, situées entre 1000 et 2000 mètres ont été contraintes de fermer leur porte en raison d’un manque évident de neige. Comme dans le Massif central qui a connu la fermeture de 40 stations en 1985 et de 18 en 2019. C’est aussi le cas du Jura, des Vosges et de certaines stations des Pyrénées. Si les stations des Alpes sont dans une situation plus enviable parce que plus élevées, elles ne sont pas pour autant totalement à l’abri : de 350 stations en 1990, on est tombé à 300 aujourd’hui. « Les stations ne ferment pas directement à cause du manque de neige, mais à cause des problèmes économiques causés par le manque de neige, les changements climatiques mais aussi l’absence de diversification des activités ou encore l’inadéquation entre l’offre et les évolutions des désirs des consommateurs » tient toutefois à préciser Pierre-Alexandre Métral. Sur les 169 fermetures pointées par le chercheur, 45 % sont le résultat d’un manque d’enneigement.

Désintérêt des jeunes générations pour le ski

Plus méconnu mais aussi plus difficilement accepté par les professionnels de la neige, est l’autre aspect de la perte de vitesse des stations de ski à savoir un certain mais réel désintérêt des jeunes générations (15-25 ans) pour le ski. Dans une tribune publiée par Le Monde, l’association des maires des stations de montagne fait l’amer constat que la clientèle des stations ne se compose plus que de 14 % de jeunes contre 20 % en 1995 (Selon les données de France Montagnes, seulement 8 % des Français vont régulièrement aux sports d’hiver). Citée par Le Monde, Anne Gallienne, cofondatrice de l’agence de conseil Poprock n’hésite d’ailleurs pas à en ajouter une couche (de neige) : « Plus d’un jeune sur deux n’est jamais allé au ski, ou seulement une fois enfant ». Lorsqu’on leur en demande les raisons, le prix des vacances au ski est bien évidemment cité mais pas seulement. Pour les jeunes générations « aller au ski n’est pas dans leur radar. Cela ne les fait pas rêver, vibrer, voire ils trouvent cela un peu aberrant en des temps de dérèglements climatiques » précise Anne Gallienne. Ne parlons pas non plus des classes de neige toujours moins nombreuses pour des questions de coûts essentiellement (-20 % en dix ans). Reste que ce désintérêt commence sérieusement à inquiéter les professionnels. Et si finalement les stations étaient condamnées à fermer non pas par manque de neige mais par manque de clients ?

Des fermetures par manque de neige et de clients

L’exemple de fermeture précoce le plus communément cité est celui de la station fantôme de Saint Honoré 1500, en Isère qui a fermé dans les années 90. Ce qui en a fait la première station de moyenne montagne à avoir baissé le rideau. Son histoire est tristement simple. Après la fermeture dans les années 60, des mines du plateau matheysin a été lancé un projet de développement d’une station de ski avec une liaison avec l’Alpe du Grand Serre. En 1977, deux immeubles sont construits sur le site de la Chaud, à 1500 m d’altitude, suivis par l’installation de plusieurs télésièges et téléskis. Mais l’ambition démesurée des uns et des autres a eu raison de la station qui après plusieurs péripéties, notamment judiciaires et financières ont sonné le glas de la station, contrainte à une fermeture définitive en 2004. Une mise à mort qui s’est achevée avec la vente de ces équipements qui ont été dispersés vers d’autres stations entre 2005 et 2007. Aujourd’hui, la station fantôme fait le bonheur des photographes, des graffeurs et des randonneurs.

Les fermetures, un problème environnemental

Ailleurs le scénario est quasi le même. A la différence notable que nombre des installations de ski restent en place. Pierre-Alexandre Métral estime que 223 remontées mécaniques ont été démontées et qu’une centaine est encore débout. Ce qui n’est pas sans conséquence pour l’environnement. Il peut notamment subsister dans les remontées mécaniques de l’amiante, des huiles de moteur, du carburant, des transformateurs. Sans oublier les risques de chute. On estime que si les remontées mécaniques ne sont pas démantelées dans les trois années qui suivent la fermeture, il y a peu de chance que cela soit un jour fait. Il faut reconnaître que pour une commune le démantèlement a un coût important. Sans le justifier cela peut expliquer le fait que rien ne soit rapidement entrepris. Rappelons enfin que jusqu’à la « loi montagne 2 » de 2016, rien n’était prévu pour le démantèlement des infrastructures. Depuis, les constructeurs ont l’obligation d’en prévoir le coût dans leur projet. Sauf que cela ne concerne que les équipements d’après 2016, soit très peu de ceux qui jalonnent nos montagnes. Enfin, le démantèlement est aussi un crève-cœur pour les habitants du lieu qui ont connu l’âge d’or du ski. Plus de remontées mécaniques, plus d’espoir. La fermeture, c’est aussi des pertes d’emplois, le prix du foncier qui s’effondre, des touristes qui ne viennent plus... La fin d’un monde. Alors on cherche des solutions. On multiplie les campagnes publicitaires à la télévision, au cinéma, dans la presse. On cherche à fidéliser une clientèle plus volatile. On vise aussi les plus jeunes avec des opérations marketing d’envergure comme celle qui a enrôlé en novembre dernier la Reine des neiges de Walt Disney avec l’invitation de 2500 enfants et adultes à l’avant-première du second opus des aventures d’Elsa et Anna. Et quant au manque d’enneigement, certains placent tous leurs espoirs dans les canons à neige mais c’est souvent à une fausse bonne solution (besoin très important en eau et en électricité et nécessité de températures basses). Parfois cela encore plus loin : On a même vu récemment la station Montclar Les 2 vallées héliporter de la neige des hauteurs enneigées vers le bas de la station... D’autres imaginent des reconversions dans un tourisme blanc sans ski ou à des regroupements entre stations. Des études sont également lancées pour équiper de pistes des sommets et pentes enneigées toujours plus hautes. Sauf qu’à la fin, il y aura forcément des fermetures. L’OCDE estime que d’ici à la fin du siècle, seuls 61 % des domaines skiables des Alpes, contre 90 % aujourd’hui auront un enneigement naturel suffisant pour leur permettre de poursuivre leur activité. D’ici à 30 ans, 80 stations françaises sont ainsi menacées de fermeture. 


Les glaciers pyrénéens condamnés ?
Le rapport d’étude 2019 de l’association pyrénéenne de glaciologie Moraine tire le signal d’alarme : D’ici 2050, les glaciers pyrénéens auront disparu, victimes du réchauffement climatique. Les chiffres de l’association accréditent cette analyse : la surface cumulée des neufs glaciers ne représente plus aujourd’hui que 79 hectares contre 140 ha il y a seulement 17 ans. Au milieu du XIXème siècle, la surface était de 450 ha. L’association précise que depuis 2002, chaque année, les glaciers pyrénéens perdent en moyenne 3,6 ha de glace. Et le pire est à venir avec une augmentation des températures dans la région estimée entre 1,4 à 3,3 degrés d’ici à 2050. Les conséquences de cette fin annoncée sont incommensurables comme celles sur l’écosystème et la biodiversité avec notamment la disparition d’organismes liés à la glace, premiers maillons de la chaîne alimentaire pyrénéenne.

38 K2_VIEWS