REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Le grand âge : vers un changement de regard ?

Par Dominique Argoud, Sociologue, Université Paris-Est Créteil, Président, Conseil scientifique de la CNSA

Quelle que soit la qualité des mesures et des moyens consacrés à résoudre un problème, se dresse souvent un obstacle de taille : celui des représentations sociales. En effet, il peut être facile d’instituer de nouveaux services ou professionnels, une nouvelle ligne budgétaire, mais il est beaucoup moins aisé de modifier l’image que l’opinion publique a du problème à traiter. Les questions de représentation sociale, d’image, de regard correspondent à des choses très ancrées et dont on ne se départit pas par une simple campagne de communication. Un des exemples classiques est celui de l’emploi des seniors pour lequel les mesures prises pour tenter de l’améliorer n’ont que peu d’impacts tant que les représentations sociales dominantes sont marquées par l’idée d’une moindre productivité des seniors.

Une dépréciation généralisée de la vieillesse

Dans le champ du vieillissement en général, les questions de représentations sociales sont primordiales. Le rapport Laroque (1962) ne s’y est pas trompé en énonçant d’emblée que « poser le problème de la vieillesse, en France, c’est essentiellement, rechercher quelle place peut et doit être faite aux personnes âges dans la société française ». Il est vrai que l’enjeu était d’autant plus central que depuis le début du XXème siècle les démographes ont œuvré pour dénoncer les dangers liés au « vieillissement populationnel » dans un contexte idéologique favorable au natalisme. C’est ainsi par exemple qu’en mai 1963, le démographe Paul Paillat, membre de l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED), organisme créé par Alfred Sauvy en 1945, écrivait : « A la France qui se croit de nouveau jeune et aux Français qui ne voient que la bousculade de leurs enfants dans les écoles trop petites, il faut rappeler l’existence d’un problème désagréable, fruit d’une longue évolution, le vieillissement, nous entendons par là, l’accroissement de la proportion des personnes âgées dans la population » (Esprit, mai, 1963). Ce que d’aucuns ont appelé « l’obsession démographique » a contribué à assimiler le vieillissement au déclin individuel, mais surtout au déclin collectif.

A cette représentation négative propre au contexte français, s’est ajoutée une tendance de fond perceptible dans tous les pays occidentaux : plus les sociétés évoluent rapidement, plus les valeurs liées à la jeunesse sont privilégiées. En l’occurrence, le paraître, la beauté, l’activité, la vitesse sont perçues positivement, tandis que la lenteur liée à l’âge et la décrépitude des corps font l’objet d’une stigmatisation ou, en tout cas, d’un évitement social. Dans une société privilégiant l’éphémère et le changement, l’obsolescence guette en permanence et contribue à l’exclusion de tous ceux qui ne parviennent à garder le rythme. L’accélération du temps mise en évidence par Harmut Rosa ne joue pas en faveur des plus âgés. Pourtant, c’est au contraire en période de changements que les sociétés auraient le plus besoin des vieux qui apportent stabilité et garde-fou à ceux qui sont tentés de penser l’avenir sans tenir compte du passé.

Des tentatives pour revaloriser la place des aînés

Face à ce mouvement dépréciatif très ancré, la société a réagi pour infléchir les choses. Une première réaction est perceptible dès les années 1990 avec la mise en exergue d’actions mettant en valeur l’apport social des retraités. Ainsi, la valorisation de l’utilité sociale des personnes âgées et des actions intergénérationnelles a permis de démontrer l’apport des plus âgés à la société. L’évolution des thèmes promus dans le cadre de la Semaine Bleue (« 365 jours pour le faire, 7 jours pour le dire ») est symptomatique de cette volonté de prouver que les personnes âgées ne sont pas une charge pour la société mais qu’elles s’inscrivent dans une forme de réciprocité qui est au fondement du lien social.

Une deuxième tentative pour repenser la place des personnes âgées s’inscrit plus récemment dans la mouvance des initiatives « bien vieillir » et « villes amies des aînées ». Il s’agit là d’avoir l’ambition de revisiter l’organisation de la cité de façon à faire une place aux personnes qui sont moins mobiles et/ou plus âgées. Cette orientation a permis de mettre en évidence des thématiques, telles que l’isolement, la mobilité, l’aménagement du territoire, l’accès aux services, qui ont constitué l’aiguillon de la loi du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement.

Dans son chapitre de recommandations intitulé « Un nouveau regard sur le grand âge », le rapport Grand Âge et Autonomie (D. Libault, mars 2019) propose en quelque sorte une synthèse de ces diverses stratégies. Les propositions contenues dans le rapport sont louables et souhaitables, mais elles risquent de n’être que des vœux pieux si les pouvoirs publics ne repensent pas l’organisation des âges dans la société et le type de réponse apporté.

Le danger d’une segmentation des âges

La principale faiblesse de l’action publique est qu’elle tend à segmenter l’action pour être, a priori, plus efficace. Implicitement ou explicitement, l’action publique repose aujourd’hui sur un découpage de la vieillesse en trois temps, dont les appellations peuvent varier mais suivent une logique dépréciative au fil de l’avancée en âge. Ce sont grosso modo les suivantes : les jeunes vieux – ou les seniors – avant 70 ans, les fragiles entre 70 et 85 ans, et le grand âge au-delà de 85 ans.

Non seulement un tel découpage est sociologiquement aberrant, mais il a un effet stigmatisant très puissant. Pour reprendre les termes de Michel Billé et Didier Martz (2010), la tyrannie du bien vieillir aboutit à ce que seul le vieillissement qui ne se voit pas est jugé socialement acceptable. Autrement dit, l’effet pervers des catégorisations est d’inciter à tout faire pour éviter de « tomber » dans la catégorie du « grand âge » qui signifie une mise à l’écart progressive dans une « catégorie exclusive et excluante » (Marc Augé, 2014). Dans ces conditions, la médecine et les crèmes anti-âge ont encore de beaux jours devant elles…

Alors que les démographes avaient la hantise du vieillissement populationnel, la France du XXIème siècle a peur de l’accroissement du nombre de « dépendants ». « En 2050, 4 millions de personnes dépendantes » titrait le Monde du 27 juillet 2019 avec un brin de catastrophisme. En réalité, le problème ne réside pas dans le nombre, mais dans le type de réponse proposé. Or, aujourd’hui, en promouvant des établissements spécialisés, et a fortiori de grande taille, pour accueillir les personnes les plus dépendantes, les pouvoirs publics encouragent implicitement une représentation négative du vieillissement. Toutes les campagnes de communication valorisant la bientraitance et les métiers du grand âge ne changeront rien à l’affaire. Tant que le grand âge sera identifié en tant que tel et assimilé aux personnes très dépendantes appelant des réponses spécialisées, il est peu probable que le changement de regard soit pour demain et que perdure l’effet repoussoir si présent dans l’opinion publique.

Au lieu de renvoyer le grand âge sur un ailleurs que l’on ne saurait voir, il importe d’en revenir aux fondamentaux de la gérontologie : le vieillissement commence dès la naissance et n’est qu’une succession de remaniements de l’image de soi. Plutôt que de concentrer la réponse publique sur le grand âge, par le biais de réponses inévitablement stigmatisantes pour les personnes elles-mêmes mais également perçues comme telles par les proches, il importe que les pouvoirs publics se réapproprient le processus du vieillissement dans sa globalité. C’était d’ailleurs l’ambition inégalée du rapport Laroque que de vouloir s’adresser à tous les individus avançant en âge pour leur permettre de préserver une vie indépendante et d’éviter les processus de marginalisation. Une telle voie conserve son actualité à l’heure où le « grand âge » tend à appeler des réponses spécialisées. 

439 K2_VIEWS