REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

La transition énergétique ne doit pas se tromper d’objectif

Par Bertrand Cassoret, Maître de conférences à l’Université d’Artois*

Le pétrole et le gaz sont les principaux problèmes de l’alimentation énergétique française. L’efficacité énergétique est primordiale, les renouvelables peuvent être utiles, mais ces leviers ne suffiront pas.

Un report d’une partie des consommations de pétrole et gaz sur l’électricité est éminemment souhaitable. Pour cela le nucléaire est la source d’énergie la plus à même de permettre à la France de tenir ses engagements sans entrer en récession.

En France la 1ère source d’énergie est le pétrole (44 % de l’énergie finale), la 2ème le gaz (20 %). Ces énergies génèrent des émissions de gaz à effet de serre, mais également des polluants atmosphériques. D’après « Santé Publique France » [1] la pollution atmosphérique, largement liée à ces énergies, provoque chaque année environ 48 000 décès en France ! D’autre part ces énergies fossiles viendront forcément à manquer. Elles sont importées et rendent la France stratégiquement très dépendante. Les consommations mondiales étant croissantes, il faut chaque année extraire plus que l’année d’avant d’un stock fini. Nombreux sont les experts qui pensent que l’actuelle manne permise par le pétrole de schiste ne durera pas. Certains économistes établissent une relation claire entre la crise de 2008 et le manque de pétrole. Le prochain choc pétrolier peut se produire demain ! Souvenons-nous combien les chocs de 1974 et 1979 ont cassé la croissance et entraîné chômage et précarité. L’activité économique est très dépendante de l’énergie, une baisse de consommation importante et brutale pourrait avoir des conséquences sociales gigantesques. Il est donc fondamental de réduire notre dépendance aux énergies fossiles, en particulier au pétrole.

L’électricité représente moins du quart de la consommation d’énergie en France. Le système électrique français fonctionne très bien : les coupures sont rarissimes, les tarifs sont sous la moyenne européenne, et notre électricité pollue très peu. Alors que la 1ère source d’énergie au monde pour la production d’électricité est le charbon, la France en utilise très peu (1 % de la production d’électricité) grâce au nucléaire (72 %) et à l’hydraulique (12 %). C’est grâce à ce mix que la France est le pays du G7 qui émet le moins de CO2 par personne ! Il est donc totalement illogique qu’en France, la transition énergétique consiste largement à tenter de s’attaquer à cette production en remplaçant les centrales nucléaires par des éoliennes et des panneaux photovoltaïques.

Certes le nucléaire comporte des inconvénients mais aucune source d’énergie n’est propre. Toutes les énergies, mêmes renouvelables, ont un impact environnemental. Les études d’Analyses de cycle de vie montrent que le nucléaire émet autant de gaz à effet de serre que l’éolien et quatre fois moins que le photovoltaïque [2]. Les émissions d’oxydes d’azote et de souffre sont plus faibles pour le nucléaire que pour l’éolien [3]. Certaines études scientifiques concluent même que, en rapportant à l’énergie produite, le nucléaire est l’énergie générant le moins de morts par accident, pollution ou maladie grave [4]. Bien sûr le risque d’accident existe mais n’oublions pas que les réacteurs français sont de conception différente des réacteurs de Tchernobyl et Fukushima, que c’est le tsunami et non la centrale nucléaire qui a entraîné des milliers de morts et de déplacés au Japon en 2011 (la catastrophe nucléaire de Fukushima n’a fait que quelques dizaines de morts [5]), et que l’Autorité de Sûreté du Nucléaire française est extrêmement exigeante. Bien sûr le problème des déchets nucléaires existe, mais il est beaucoup moins important et urgent que le problème des déchets des énergies fossiles disséminés chaque jour dans l’atmosphère. De plus le centre d’enfouissement de Bure semble être une excellente réponse à ce problème. Bien sûr l’uranium n’est pas disponible sur le sol français et pourra manquer un jour. Mais il représente une très faible part du coût de l’électricité nucléaire, les réserves sont estimées à une centaine d’années, et d’autres technologies (génération 4) peuvent nous assurer des milliers d’années de réserve. Quinze réacteurs ont été entièrement démantelés dans le monde, celui de Chooz se termine. La Cour des comptes s’est largement penchée sur les provisions pour le démantèlement, ses conclusions sont rassurantes.

Une société alimentée uniquement avec des énergies renouvelables, sans fossiles ni nucléaire, serait sans doute préférable. Mais aucun scénario de transition énergétique français ne conclut que ce soit possible sans une réduction drastique de consommation (au moins 50 % selon NegaWatt et Greenpeace). Dans ses scénarios « Visions Energétiques » [6], l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie préconise une baisse de 45 % de la consommation d’énergie sans pour autant sortir du nucléaire et des énergies fossiles. De telles baisses de consommation d’énergie sont incompatibles avec la croissance économique, la hausse du pouvoir d’achat tant réclamée, et le maintien du niveau de vie en croissance démographique. En effet jusqu’ici la croissance économique n’a jamais été conjuguée durablement à une baisse de la consommation d’énergie. Certes l’Ademe a publié une étude 100 % renouvelable [7] mais qui ne concerne que l’électricité (moins du quart de nos consommations), et repose sur des hypothèses très optimistes, en particulier de maîtrise de consommation et de techniques de stockage, largement critiquées par l’Académie des technologies [8].

Les énergies renouvelables sont intéressantes lorsqu’elles permettent de la production de chaleur directe et/ou un stockage (solaire thermique, biogaz, bois, géothermie). Pour la production d’électricité, il faut distinguer les moyens pilotables (comme l’hydroélectricité) des moyens dont la production dépend du vent ou du soleil. Comme le stockage de l’électricité est très complexe, comme on a aussi besoin d’électricité les soirs sans vent, les éoliennes et les panneaux photovoltaïques ne remplacent actuellement pas les moyens pilotables mais s’y ajoutent. En Allemagne, leur développement a entraîné un quasi doublement de la puissance installée. Certes les éoliennes allemandes permettent de moins faire fonctionner les centrales pilotables au gaz/charbon mais pas de les fermer. En France, le développement éolien et photovoltaïque ne contribue que très peu à la réduction des polluants atmosphériques, et ne permettra pas ou peu de fermer des réacteurs nucléaires. D’ailleurs RTE a simulé les scénarios visant à diminuer la part du nucléaire à 50 % en 2035 [9] en fermant des réacteurs nucléaires pour les remplacer par des énergies renouvelables ; il en ressort que, malgré d’énormes investissements et une grande maîtrise des consommations, « le système électrique français n’est plus en situation de « passer » une vague de froid comme celle de février 2012 sans appel aux leviers exceptionnels voire au délestage. ».

Il ne faut donc pas se tromper d’objectif : les énergies renouvelables doivent être un moyen de moins polluer et de moins dépendre des fossiles, et non un objectif. Les ennemis sont le pétrole et le gaz. Pour s’en passer le plus possible nous aurons besoin du nucléaire et des renouvelables, mais le développement de celles-ci doit se faire de manière réfléchie. Le développement du solaire thermique, des pompes à chaleur, de la géothermie ou du biogaz est aujourd’hui plus pertinent que celui des éoliennes et panneaux photovoltaïques. L’efficacité énergétique doit être la priorité, en particulier l’isolation des bâtiments, 1er poste de consommation d’énergie en France. L’autre grand chantier est celui des transports. L’électricité peut remplacer une large partie du pétrole et du gaz consommés par les transports et l’industrie : véhicules électriques, transports en commun et de marchandises électriques, pompes à chaleur électriques sont des technologies permettant ce transfert. 


[1] http://www.santepubliquefrance.fr/Accueil-Presse/Tous-les-communiques/Impacts-sanitaires-de-la-pollution-de-l-air-en-France-nouvelles-donnees-et-perspectives.


[2] GIERC IPCC « Climate change 2014 », annexe III.


[3] « Hydropower-Internalized Costs and Externalized Benefits,” Frans H. Koch, International Energy Agency - Implementing Agreement for Hydropower Technologies and Programs, Ottawa, Canada, 2000.


[4] Anil Markandya et Paul Wilkinson, « Electricity generation and health », The Lancet, vol. 370, p. 979-990, 2007.


[5] Report of the United Nations Scientific Committee on the Effects of Atomic Radiation to the General Assembly, « Sources, effects and risks of ionizing radiation », 2013.


[6 ] ADEME, Contribution de l’ADEME à l’élaboration de visions énergétiques 2030-2050. Synthèse avec évaluation macro-économique, 2013. Actualisation du scénario énergie-climat, ADEME 2030-2050, 2017.


[7] ADEME, Un mix électrique 100 % renouvelable ? Analyses et optimisations, 2015. ADEME, « Trajectoires d’évolution du mix électrique 2020-2060 », 2018


[8] https://www.academie-technologies.fr/blog/categories/avis-et-recommandations/posts/trajectoires-d-evolution-du-mix-electrique-2020-2060


[9] Réseau de Transport de l’Electricité, « Bilan prévisionnel de l’équilibre offre-demande de l’électricité en France », édition 2017.


*Auteur du livre « Transition Energétique, ces vérités qui dérangent »

657 K2_VIEWS