REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

“Chaque citoyen doit se sentir responsable de la sûreté nationale”

Entretien avec Frédéric Gallois, ancien commandant du GIGN, Directeur Général de Gallice Group

Dans le débat sur l’amélioration de la sécurité, vous avez souligné que chaque français devait se sentir concerné « Face à une menace qui se banalise, chaque français avait un rôle à jouer ». Qu’est-ce-à dire ? Comment cela pourrait-il se traduire concrètement ?

La sécurité est l’affaire de tous et pas seulement de l’état. Il faut sortir de cette fausse répartition laissant penser que l’état peut tout faire et que le citoyen n’est qu’un spectateur des manœuvres de l’administration. Non seulement la menace provient de l’environnement immédiat des citoyens (notamment dans certaines communautés), mais de plus, ce sont aujourd’hui les citoyens qui en sont majoritairement victimes. Enfin, l’état doit admettre que face à une menace intérieure globale, multiforme et banalisée, seule la mobilisation de l’ensemble des français pourra lui permettre de s’en sortir.

Plusieurs pistes sont envisageables, mais je peux déjà citer celle reposant sur la fin du cloisonnement trop hermétique entre le secteur privée et le secteur public dans le domaine de la sécurité. D’énormes marges de progression existent, sans aucun coût pour l’état, mais qui sont impossibles aujourd’hui pour des raisons de blocages plus psychologiques ou idéologiques que techniques. Il faut rapidement réglementer et faire émerger une offre de sécurité privée durcie, avec moyens létaux, pour que demain chaque points sensibles, chaque entreprises ou lieux regroupant un public sensible, puissent s’organiser autour d’une véritable sécurité capable de défendre les citoyens. Aujourd’hui, l’état a organisé la sécurité des lieux sensibles sur un principe de réaction extérieure face à une attaque. Mais les terroristes ont compris la faille de cette approche : on attaque donc avec le maximum de nuisance immédiatement, afin que l’opération soit quasiment terminée au moment de l’arrivée des forces de sécurité ; Aujourd’hui, le seul concept tactique qui permette de protéger, est celui de la capacité de riposte interne à l’objectif et non pas extérieur à celui-ci : 2 hommes armés, en tenue civil, discret, positionné dans le Bataclan, aurait sans doute permis de sauver des dizaines de vie : voila vers quoi il faut tendre.

Allons-nous donc de facto vers un modèle de sécurité « à l’israélienne » ?

Ce qu’il faut comprendre quand on parle de sécurité à l’israélienne, est justement ce concept qui fait du citoyen une personne responsable de la sûreté nationale. Je rappelle que ce principe est un principe d’abord français, qui a vu le jour avec la naissance de la République. C’est sur cette idée qu’a reposé pendant 200 ans notre système de service nationale mis en place en 1798 avec la Loi Jourdan qui affirmait que « tout français est soldat et se doit à la défense de la patrie ». D’ailleurs, ce principe reposait sur une valeur suprême, fondant la communauté nationale et qui provenait d’une vertu morale, à savoir que dans certains situations, l’intérêt collectif est supérieur à l’intérêt individuel. C’est de cette vertu que repose la militarité – au sens de la sacralisation de l’intérêt collectif - , organisation essentielle qui devrait , dans son esprit, être à nouveau instauré rapidement comme ciment et moteur de la Nation.

Dans le débat sur le dispositif de lutte contre le terrorisme, certains ont regretté que les Renseignements Généraux aient disparu à la fin des années 2000 parce qu’ils permettaient de remonter les « signaux faibles », notamment des « quartiers ». Est-ce votre avis ?

Aujourd’hui, nous nous trouvons confronté à un dilemme : nous refusons d’accepter la réalité, à savoir l’émergence de communautés très fortement identitaires, au sein de la communauté nationale. Cet « évitement » de la réalité nous empêche de construire une relation fluide et efficace avec les membres de ces sous ensembles. On peut le déplorer, le critiquer, le dénoncer, mais aujourd’hui qui va contester l’existence d’une communauté musulmane, avec ses territoires, son organisation, ses codes de vie, ses revendications, sa logique de développement ? Pour ceux qui le contestent, il aurait peut-être fallu prendre les décisions en amont pour éviter ce fait, mais aujourd’hui nous y sommes. Aussi, je pense que nous devrions avoir une approche sécuritaire différente, à savoir la prise en compte de nouveaux paramètres plus culturels, parfois ethniques , religieux dans notre organisation de la relation avec ses citoyens. C’est le principe d’une « police des communautés » mis en place dans certaines parties du monde, ou des personnes issues de ces communautés participent à la collecte de renseignement, à la police de proximité, à la sécurité. C’était aussi la philosophie des RG, à savoir une capacité de côtoyer, s’intégrer, ou s’infiltrer, dans des sous ensemble assez fermés et homogènes ; il nous manque probablement aujourd’hui ce savoir-faire. Il y a probablement une réflexion à mener dans la décennie à venir sur notre relation avec ces communautés, car les signaux faibles dont nous avons besoin aujourd’hui pour anticiper les menaces, sont à chercher au cœur de ses communautés dont les conflits internes (notamment sur l’Islam) rejaillissent sur toute la Nation.

Sur le volet répression, faut-il selon vous, regrouper en prison tous les prisonniers radicalisés ? Ou au contraire ce regroupement ne fait que les renforcer ? Croyez-vous à l’efficacité des centres de déradicalisation ?

C’est un sujet complexe et il n’y probablement pas de solution parfaite. Mais il me semble que l’organisation la plus compliquée à gérer est le regroupement des radicalisés dans un lieu unique. Au risque de leur donner la possibilité de reformer leur communauté et les dynamiques internes de motivation, se rajoute la complexité sécuritaire de leur surveillance. Un étalement, un morcellement une répartition avec d’autres détenus de droits communs, me semble être une posture plus contraignante pour ces criminels. Il faut les mettre en situation de fragilité et de vulnérabilité, et éviter de les renforcer en leur permettant de se soutenir dans leur incarcération.

Un débat est né sur la manière de « traiter » les « fichés » S. Faut-il selon vous les assigner à résidence préventivement comme demandent certains responsables politiques ?

Il me semble qu’il faut surtout légiférer en interdisant et condamnant les propos religieux extrêmes. Aujourd’hui, l’antisémitisme, la propagation d’un discours raciste ou nazi, sont condamnables. Nous devons aller sur le terrain des idées et combattre la radicalisation beaucoup plus en amont. La société doit mettre en place des « pare-feux » citoyens qui vont mettre la pression sur les candidats aux postures anti-républicaines. Avec un tel arsenal, nous aurons des moyens légaux pour empêcher qu’un volontaire sur le chemin de l’islamisation devienne un fichier S dont nous ne savons pas quoi faire…

De manière plus générale, quelles sont, selon-vous, les mesures nouvelles à mettre en place ou des mesures existantes à renforcer afin d’améliorer la lutte contre le terrorisme ?

Arrêtons de penser technique uniquement et ouvrons nos œillères. Le problème de la sécurité de nos citoyens n’est plus uniquement du ressort de la police, de l’armée ou du renseignement. Il se réglera à un niveau politique au sens premier de ce terme. Nous devons assumer nos erreurs et les corriger rapidement, et collectivement.

Dans cet esprit, je peux évoquer déjà deux axes principaux :

D’abord le contrôle aux frontières. Nous ne pouvons pas demander aux services de police de traiter les problemes de criminalités sans revoir les flux entrants et sortants de notre territoire. C’est un peu comme si vous demandiez de vider une baignoire avec une petite cuillère, tout en laissant le robinet grand ouvert. Aussi, nous devons repenser la notion de frontière, non pas comme un obstacle contraignant mais comme une nécessité indispensable pour la sécurité et la paix de demain. Les politiques doivent faire leur chemin sur ce sujet ; autrement le sujet leur reviendra en boomerang dans les années à venir…

Enfin, je pense que nous devons entrer plus fortement dans le débat avec l’islam de France. Nous devons avoir plus de fermeté et soutenir les musulmans qui dénoncent en interne la crispation de leur religion. Notre discours sur la relation avec les musulmans n’est pas clair, hésitant, peu structurant. Nous laissons ainsi l’espoir à certains croyants que la république pourrait finalement s’accommoder avec l’installation d’un mode de vie fortement religieux dans la société. Notre faiblesse intellectuelle, historique voire philosophique, motive des individus en quête d’absolu et qui trouve dans l’islam politique un rêve de conquête qu’il faut stopper au plus tôt. 

 

2594 K2_VIEWS