REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Oui, c'était mieux avant

Oui, c'était mieux avant. Qui peut affirmer, sans rire, que l'Education nationale enseigne mieux aujourd'hui que sous la IVe République ? Non seulement c'est pire, mais cela va s'aggraver : les villes et l'art seront de plus en plus laids et les humains auront de plus en plus de mal à s'exprimer entre eux parce qu'ils auront remplacé la conversation par la communication. Alain Paucard dresse un constat. Entre 1950 et aujourd'hui, nous avons changé trois fois de société. Partis de la société paysanne, nous sommes passés à la société industrielle, puis à celle de la " com' " et de la pub pour échouer dans le virtuel. Mais il ne faut pas oublier l'essentiel : rire et s'amuser de ce qui nous pend au nez avec Alain Paucard. Avec sa verve habituelle et son humour caustique, l'auteur de la Crétinisation par la culture nous invite à trouver dans notre malheur la force de l'affronter.

Alain Paucard*

*Alain Paucard est né et ne vit qu'à Paris. À son compteur, 35 livres dans tous les genres, notamment Paris, ses rues, ses chansons, ses poèmes (2000), VIII e Prix des Bouquinistes. Mais le Président du Club des Ronchons se signale surtout par de virulents pamphlets, comme Le cauchemar des vacances ou récemment Paris, c'est foutu !

Leçon au tableau noir

Oui, c'était mieux avant ! Et je le pense. Qui pourrait aujourd'hui affirmer que l'Éducation nationale forme mieux les élèves maintenant qu'avant Mai 68 ? Je suis un enfant du baby-boom, j'étais un cancre mais je sus lire et écrire au bout de trois ans de « petite école » dans des classes de quarante élèves. Il me semble qu'une fois au moins, ce nombre fut dépassé. L'instituteur, il est vrai, connaissait les meilleures méthodes pédagogiques : la paire de claques, les coups de règle sur les doigts, les verbes à conjuguer, les résumés à apprendre par coeur et les heures de colle. Je n'étais malheureusement pas de cette période où l'on coiffait d'un bonnet d'âne les mauvaises têtes récalcitrantes et le coup de pied au derrière, sans doute la plus ancienne et la plus efficace des méthodes de communication, reculait déjà devant les revendications des enfants de B.O.F. – les beurre-oeufs-fromages enrichis par le marché noir1 –, quelques crimes de J3 – classement établi par le rationnement sous l'occupation et désignant les vieux adolescents – et quelques combats coloniaux. Ces combats, un peu comme la guerre fantôme dans 1984, nous rappelaient que le monde n'est jamais longtemps en paix, qu'il ne peut pas l'être, et que ce pouvait bien être notre tour de connaître le grand jeu. J'y ai beaucoup pensé à partir de 1960. […]

[…] Voulez-vous savoir pourquoi la Bible – livre juif et livre chrétien – est plus passionnante à lire que le Coran ? C'est grâce à la chronologie. Ce sont les Juifs qui nous l'ont enseignée. Nous suivons une histoire, l'histoire d'une famille – les Islandais appelleront ça une saga – et nous continuons de lire, et nous continuerons à lire tant que la littérature racontera une histoire. Et tant que l'histoire se lira comme un roman. Je ne parle pas, pas seulement, des romans dits historiques, de chevalerie, de cape et d'épée et des polars – car ce sont les romans d'aventures de notre époque, là où se réfugient souvent les auteurs qui racontent – je parle de tout roman qui ne peut se lire sans qu'on pense immédiatement « comme l'époque est bien saisie ».

On ne peut séparer la littérature de l'Histoire. Enseigner l'une, c'est ouvrir la porte sur l'autre. Cela est évident dans l'oeuvre de ce qu'on nomme aujourd'hui les diaristes. Les journaux, les confessions, les mémoires sont la continuation de la Bible. Saint-Simon est un ronchon historique qui dira que c'était mieux avant, que le règne de Louis XIII était supérieur à celui de Louis XIV. Il n'avait pas tout à fait tort. Louis XIV nous a laissé de plus grandes merveilles encore que Louis XIII mais son règne constitue un apogée, c'est-à-dire l'antichambre du déclin. Où Saint-Simon voit juste, c'est que nous devons toujours aspirer à changer de contemporains. C'est un réflexe sain de ne pas se satisfaire de son époque sous le prétexte qu'on en fait partie. Être critique de son époque, c'est ne pas tomber dans ses travers surtout quand ceux-ci sont sanglants – le nazisme et le communisme, bien sûr – ou quand ils signifient la soumission aux nouveaux maîtres, complices des États-Unis en Irak, en Bosnie, au Kossovo, en Libye. Saint-Simon a fait mieux qu'écrire des Mémoires, il les a, en quelque sorte transformés en genre littéraire et ils sont très nombreux ceux qui ont cherché à lui faire concurrence, et quels que soient les gens que ces derniers décrivent, c'est toujours l'éternelle nature humaine qui est critiquée. Proust, Léautaud, et même Céline en veulent à Saint-Simon d'avoir été le premier des Français. Céline, comme tout cuistre voulant à tout prix « créer un nouveau langage », n'en a pas moins écrit son premier et meilleur livre Voyage au bout de la nuit en français presque classique. […]

Le courrier doit passer

Écrire une lettre à la plume. La glisser dans l'enveloppe, fermer l'enveloppe, choisir un timbre de collection qui s'harmonise avec le destinataire, poster la lettre et attendre une réponse. Ouvrir sa boîte à lettres. Trouver une ou plusieurs enveloppes manuscrites. Ne pas les ouvrir dans l'entrée de l'immeuble mais chez soi, assis à son bureau.

Retarder encore le moment de les ouvrir. Certaines ont le nom de l'expéditeur derrière, d'autres pas. Repérer les écritures rondes, en général écritures de femme. Et puis faire le grand saut, les ouvrir. Tout peut arriver : lettre d'engueulade ou déclaration d'amour. En général, plutôt la première alternative. Lire et savoir déjà, au fil de la lecture, ce qu'on va répondre. Car il faut répondre sinon on brise une chaîne.[…]

[…] Revenons à la correspondance. On évoque la « page blanche ». C'est encore et toujours une couleur. Mais que dire de l'écran vide de l'ordinateur ou du portable ? Je ne vois pas de poésie. Ou bien celle de mes pantoufles comme le revendique M. Lepage, personnage de Marcel Aymé dans Le Confort intellectuel. La page blanche n'angoisse que ceux qui sont angoissés à la simple idée d'écrire. Quand on prend place devant une page blanche, c'est qu'elle est déjà écrite. Si ce n'est le cas, c'est qu'on n'a pas de talent ou qu'on est trop pressé. J'entends souvent dire que des citoyens sont morts pour le droit de vote. J'ai beaucoup lu sur les révolutions, mais je n'en ai jamais vues commencer pour cette revendication. La liberté de presse ou d'association, oui, la réforme agraire, très souvent, mais le glissement discret du bulletin dans l'urne, jamais. En revanche, des gens sont morts pour que passe le courrier. L'aéropostale avec ses héros, voilà un modèle. J'ai un faible pour Guillaumet qui se traîna dans les Andes, parvint dans une région civilisée et eut ce mot qu'on apprenait jadis : « Ce que j'ai fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait ». Il est vrai qu'il tenait à se faire pardonner. Au fond de l'épave, au plus profond de la Cordillère des Andes, pourrissait un sac de correspondance, peut-être une lettre d'amour demandant : « M'aimes-tu ? » et qui laissait l'autre dans l'expectative. Nos héros avaient risqué leur peau pour que des amoureux échangeassent leurs états d'âme. Pas d'héroïsme dans le courriel. Les temps héroïques sont bien finis. […]

Là, où je t'emmènerai

La France est un hexagone, le fait est reconnu. Cette figure géométrique est celle de l'alvéole de l'abeille, insecte patient et productif. Pendant plus de mille ans, ceux qui avaient reçu en héritage cette cellule composée de paysages si divers se sont obstinés à l'améliorer. Et si dans chaque province, les maisons étaient différentes c'est que construites avec les matériaux du sous-sol et en fonction du climat, elles reflétaient une autre harmonie des hommes et de leur environnement. Maisons à toit pentu d'Alsace ou de brique nordiste ; demeures massives de granit ou maisons de Provence à toit plat, toutes, dans une diversité naturelle, semblaient protéger le pays. Et puis en un peu plus de cinquante ans, le paysage fut bouleversé. Que les autoroutes soient nécessaires, d'accord, mais pourquoi ne pas construire de beaux péages ? Théories fumeuses écrites par des « maîtres » convulsifs et le monde s'enfonçait dans le « fonctionnel », c'est-à- dire dans la laideur industrielle. […]

La mairie de Paris, c'est autre chose. La première mesure de M. Delanoë au pouvoir fut de détruire la centenaire Commission du Vieux Paris. Plus difficilement et plus lentement, ce fut l'adoption d'un nouveau règlement de construction. Il va de soi que la fille unique de M. Delanoë a poursuivi son oeuvre. Il n'est que de passer en tramway entre la Poterne des peupliers et la Seine pour voir le retour des terrifiantes années soixante-dix.

On a l'impression que tout ce que le populo parisien ne voulait plus – plus jamais ça ! est le mot d'ordre des cocus du lendemain – est remis au goût du jour sciemment pour 1) que Paris ressemble à la capitale du mondialisme New York ; 2) que la cohorte d'architectes sans talent – mais non sans génie de la communication – puisse s'amuser avec des cubes sur le linoléum du salon, en grands enfants qu'ils sont. La partie située au-dessus des lignes de chemin de fer est ce qui se fait de plus déshumanisé depuis la construction de la dalle de La Défense. On attend avec horreur les tours duo de M. Nouvel dont l'une sera volontairement privée de fil à plomb.

Une jeune amie, à qui je racontais avoir vu, à Ménilmontant, une maison de guingois, me répondit : « Je ne connais pas cet architecte ». Moi, je les connais. MM. Nouvel et Gehry ne font preuve d'aucun talent particulier en édifiant des bâtiments de guingois. Le béton armé, comme la langue d'Esope, permet le meilleur et le pire. Qu'on édifie un cube, la fondation Vuitton ou un immeuble en forme de tire-bouchon, il n'y a aucune prouesse technique. Quant à la supposée prouesse artistique, comment juger ce qui est pensé pour choquer, pour faire table rase du passé, comme si, à un moment donné dans l'histoire de l'humanité, il était nécessaire, puis obligatoire de s'arrêter et de repartir sur une autre voie, sans la moindre transmission, sans la moindre tradition ? 

Oui, c'était mieux avant d'Alain Paucard – Editions Jean-Cyrille Godefroy -119 pages

© Avec l'aimable autorisation des Editions Jean-Cyrille Godefroy

 

1860 K2_VIEWS