REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

PLFSS 2023 : ça craque !

Par Frédéric Bizard, Professeur d’économie, ESCP, Président de l’Institut Santé*

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale en cours d’examen à l’Assemblée a l’apparence comptable d’un retour à une situation normalisée après les soubresauts du Covid. La réalité est tout autre tant la fiabilité des comptes pose question et tant plusieurs mesures présentes vont créer des tensions fortes dans la société, sans régler la soutenabilité de notre modèle social.

Sans douter des efforts et de la bonne foi des concepteurs de ce projet, il est le signe d’une impuissance politique à reconstruire un modèle social inadapté aux enjeux démographiques économiques et sociaux du XXIème siècle. On est clairement face à la fin d’un cycle, dont le cas de la santé est emblématique.

Une apparence trompeuse d’un retour au calme

La présentation officielle des comptes de la sécurité sociale pour 2023 fait état d’une nette amélioration de la situation avec un déficit de 6,8Mrdse contre près de 18 Mrdse en 2022. Comme le Haut Conseil des finances publiques l’a exprimé dans son avis sur le budget 2023, le PLFSS 2023 s’appuie sur des prévisions macroéconomiques excessivement optimistes (+1 % du PIB en volume, +5 % de la masse salariale du secteur privé en 2023) entrainant une surestimation des recettes pour l’année prochaine. Même si une grande incertitude persiste, le consensus sur la croissance 2023 du PIB est compris entre 0 % et 0,5 %, sachant que l’Allemagne est prévue en récession par exemple.

En même temps, les dépenses de santé (40 % de l’ensemble des dépenses de la sécu) sont sensiblement sous-estimées sur la plupart des postes majeurs. Le premier poste de l’ONDAM, (les soins de ville) est prévu en 2023 avec une croissance de 2,9 %, soit seulement 0,5 point de plus que le rythme d’avant Covid, dans un monde à faible inflation. Ce taux de croissance ne permettra certainement pas de compenser une inflation de 4,3 % en 2023 (10 % sur 2022-2023 contre 0,9 % en 2021) et de financer la hausse tendancielle des soins en ville.

Considérant que le virage ambulatoire est plutôt devant nous que derrière nous, considérant que le Ségur de la santé a essentiellement revalorisé les établissements hospitaliers et de personnes âgées, cette sous-évaluation de la croissance des dépenses de ville est majeure et probablement intenable. Elle conduira à des mesures d’économies sur les services comme sur les produits de santé délivrés en ville qui vont inévitablement détériorées les soins et l’attractivité des métiers, déjà très fragilisée. Le taux de croissance devrait probablement être le double de celui proposé, soit une sous-évaluation de plus de 3 Mrds e.

Quant au secteur hospitalier, la hausse plus forte de 4,1 % est moins sous-estimée mais un minimum de 1 à 2 points supplémentaire de dépenses sera nécessaire pour couvrir l’inflation, la hausse inévitable des rémunérations et les investissements. Dans le climat de tension actuelle de la vie hospitalière, ce sous-financement des dépenses prévisionnelles est de nature également à aggraver le manque d’attractivité et la pénurie des soignants.

On peut ajouter à cette sous-évaluation les dépenses Covid qui passent de façon irréaliste dans le budget de 11,5 Mrdse en 2022 à 1 Mrde en 2023. Ainsi, le déficit de l’assurance maladie en 2023 sera probablement supérieur à 15 Mrde et non de 6,5Mrdse.

Outre ces errements comptables, le PLFSS 2023 tente de poser quelques rustines pour amoindrir les maux d’un système de santé qui traverse la crise la plus grave de son histoire.

Une politique de gribouille récurrente

La plus grosse rustine proposée dans ce PLFSS est de vouloir apporter une solution aux déserts médicaux à l’aide des internes de médecine générale dont l’année supplémentaire d’internat serait dédiée aux territoires sous-dotés en médecins. Le processus serait d’abord incitatif mais son échec garanti ne laisse aucun doute aux étudiants qu’il deviendra vite coercitif. Ils ne sont pas dupes et sont, à raison, vent debout contre cette mesure inique, inefficace, à effets de bord multiples et à haut risque de tension sociale incontrôlée.

D’abord, voici un magnifique « cavalier social », i.e. une mesure ne relevant pas du champ des lois de financement de la sécurité sociale. Ne pas prendre le temps de la consultation avec les principaux concernés sur une mesure qui change les règles en cours d’étude, qui génère des sacrifices importants au nom de l’échec des politiques passées est, en effet, une façon bien cavalière de gouverner !

Mais la réalité est que c’est la façon de gouverner la santé depuis l’existence de ce PLFSS (le Conseil Constitutionnel a, par exemple, censuré 27 cavaliers sociaux dans la loi de financement de la sécu de 2022). On prend au dépourvu les acteurs par des mesures toujours plus contraignantes, donnant l’impression d’aborder un problème mais conduisant en réalité à son aggravation tant ladite solution ne s’attaque pas aux racines du mal et possède de multiples effets de bord.

Dans le même genre, on peut citer l’instauration de 3 consultations, dites de prévention, à 25 ans, 45 ans et 65 ans, dont la pertinence en santé publique repose sur du sable et dont l’objet dépend de la relation conventionnelle entre l’assurance maladie et les syndicats médecins de ville. Quelle étrange mesure de payer à l’acte une mission dont seule la capitation ajustée a fait ses preuves comme mode de paiement et en même temps égrener dans les discours politiques la volonté de réduire voire supprimer le paiement à l’acte. Quant à l’intention d’inciter à consulter un médecin à 25 ans pour prévenir les addictions et éduquer les jeunes sur leur activité sexuelle, on en connaît l’inefficacité par le simple bon sens de chacun.

Cette politique de gribouille est aussi à son apogée pour la régulation des produits de santé. Avec des économies de 1,1 Mrde sur le prix des médicaments et dispositifs médicaux en 2023, le gouvernement envoie un message clair et contradictoire après les envolées lyriques pour inciter les laboratoires à investir en France. La France continue à considérer, ni plus ni moins, les produits de santé comme une variable d’ajustement budgétaire. Le niveau historique en 2022 des ruptures de stock de médicaments en France est sans effet sur l’inconséquence politique. Pire encore, une mesure d’appel d’offres pour sélectionner les médicaments pour chaque maladie, principalement sur les prix, entrainera encore un peu plus bas l’industrie française, au grand bénéfice de nos amis chinois et indiens.

Un dispositif inadapté à la santé

26 années de recul sur ce dispositif PLFSS ont démontré son impuissance politique à gérer les comptes de la santé autrement que par un rabotage comptable dans chaque secteur. Qui de la rigueur sur la rémunération des soignants, qui du rabotage des achats des hôpitaux, qui de la baisse des prix des médicaments, qui de ne pas investir dans la prévention, cette méthode a progressivement fragilisé toutes les forces vives du système.

La réalité est que ce dispositif législatif est totalement inadapté pour piloter la politique de santé, qui nécessite de la vision de long terme, de la hiérarchisation des objectifs de santé publique et un plan d’actions adapté à ces objectifs et aux acteurs du système (services, recherche, industries).

Pour cela, l’Institut Santé** propose la mise en place d’une loi d’orientation et de programmation sanitaire à 5 ans, accompagnée d’une réforme institutionnelle globale de l’Etat et de la gouvernance en santé (fusion de plusieurs agences existantes, gouvernance unifiée des soins sous la tutelle de l’assurance maladie…). Territorialisation de la santé avec un service public territorial de santé, fin du financement à deux étages (sécu + complémentaires) pour aller vers un financement solidaire à un seul étage (le privé devient une assurance supplémentaire) et décentralisation de compétences de santé publique comme l’éducation à la santé, la santé-environnement sont quelques mesures d’un plan global de reconstruction de la santé en France.

Comme pour les autres lois d’orientation et de programmation existantes (défense et sécurité entre autres), le vote annuel d’un budget est indispensable (et obligatoire constitutionnellement) pour évaluer chaque année la performance des politiques menées et le respect des objectifs budgétaires. Mais cet exercice s’inscrit dans une vision politique claire, largement débattue à l’Assemblée et permettant à tous les acteurs de santé de se projeter à long terme.

Faire de la santé un sujet politique de premier plan est une condition sine qua non pour sortir de la crise et relancer le système. La santé n’est plus au XXIème siècle seulement du soin, mais de la qualité de vie, de la justice sociale, de la sécurité, de l’indépendance nationale, du soft power. Ce changement de paradigme condamne la gestion comptable et technocratique en place depuis de nombreuses années, dont le dispositif PLFSS en est le meilleur symbole ! 


*Auteur de « l’autonomie solidaire en santé, la seule réforme possible », Editions Michalon, 2021


** L’Institut Santé est un centre de recherche citoyen, apolitique et indépendant, dédié à la reconstruction de notre système de santé (www.institut-sante.org)

70 K2_VIEWS