REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

L’argent public jeté par les fenêtres

L’association Contribuables associés vient de publier « Le Livre noir des gaspillages 2022 – 100 gaspillages hallucinants payés par nos impôts ». Un inventaire à la Prévert dont on se serait bien passé.

Etat, administration, collectivités locales… On a parfois l’impression que l’argent coule à flot. Mais au final, ce sont les contribuables qui casquent. Et pas toujours pour de bonnes raisons et à bon escient. Depuis de très nombreuses années Contribuables associés, première association civique non subventionnée de France et revendiquant plus de 350 000 membres, s’est lancée dans la chasse aux gaspillages. Vaste programme. « Parmi les quelque 1 450 milliards de dépenses publiques annuelles, beaucoup trop résultent d’une mauvaise gestion de l’argent des contribuables : bureaucratie coûteuse et coupée des réalités du pays, gaspillages éhontés, décisions ineptes d’élus irresponsables… » s’emporte Jean-Baptiste Léon, directeur des publications ce Contribuables associés. Dans ce petit (mais costaud) Livre noir, personne n’est épargné et dresse une liste non exhaustive des dépenses hallucinantes faites à partir d’argent public. Avec prudence mais aussi inquiétude, on s’étonne de la réalité des exemples livrés par l’association.

On s’en doutait un peu mais la sur-administration, fléau français sans cesse dénoncé mais si peu combattu, « ruinerait le contribuable à hauteur de 84 milliards d’euros ». L’association ouvre son catalogue en pointant une administration française capable de pondre des normes ubuesques comme celles que l’on a connues pendant la crise sanitaire. « Même les Allemands n’en sont pas revenus, ironise Contribuables associés : distinction entre commerces « essentiels » et « non essentiels », attestation de déplacement, autorisation de récolter des fleurs mais interdiction de les vendre… les lecteurs de Die welt se sont tordus de rire en apprenant que les Français avaient le droit d’acheter des casseroles mais pas des chaussettes, de se rendre dans un sex-shop mais pas chez un coiffeur, ou encore que les boîtes de huit étaient fermées alors que les clubs échangistes restaient ouverts pour des motifs… administratifs ». On préfère en rire aujourd’hui mais c’est tout de même assez symptomatique d’une lourdeur administrative bien française. Selon l’Ifrap, le coût de la sur-administration est passé de 60 à 84 milliards d’euros entre 2007 et 2018. Selon l’OCDE, le coût annuel de production des services publics calculé en pourcentage du PIB est bien plus élevé en France (29,1 %) que dans la moyenne des pays riches (20,6 %) en 2020. L’association attribue en partie cet état de fait à une fonction publique qui « ne cesse de prendre de l’ampleur » - pour la seule année 2020, la fonction publique a grossi de 33 700 agents estime l’Insee cité par Contribuables. Exemple significatif de cette envolée d’agents, la réforme des régions vendue comme celle de la simplification et surtout de la baisse des effectifs. « A priori, la fusion des régions engagées en 2016, devait réduire les coûts de gestion administrative de 10 millions d’euros. Elle a eu pour effet de les augmenter de 50 millions d’euros par an a minima explique l’association. Les gains d’efficacité liés à la diminution des effectifs et à leur regroupement dans un seul siège régional sont restés lettre morte. On a même recruté de nouveaux agents ».

Dans un autre chapitre, l’association tire à boulets rouges sur le Haut-commissariat au Plan, « machin enclin à la dépense » et piloté par un soutien de l’Elysée, François Bayrou. Créé en 2020, le coût de fonctionnement du HCP est estimé à 15 millions d’euros par an. Au-delà des doublons avec d’autres organismes comme le CESE, « France Stratégie » ou le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), Contribuables associés estime que le Haut-commissariat « ne brille pas par le nombre de ses préconisations » ni par leur pertinence comme celle de décembre 2021 poussant la France à la réindustrialisation pour réduire le déficit commercial…

Petit coup de griffe sur le gouvernement Castex qui a coûté, depuis sa formation en juillet 2020, « 160 millions d’euros aux contribuables », ce qui en fait le cabinet le plus cher de la Vème République note René Dosière, ex-député socialiste et spécialiste du train de vie de l’Etat. Avec 16 ministres de plein exercice (En 2017, Emmanuel Macron avait promis qu’il n’y aurait que 15 ministres maximum), 14 ministres délégués et 12 secrétaires d’Etat, le Gouvernement Castex occupe la 5ème place parmi les 42 gouvernements constitués depuis 1958. A noter encore que le nombre de collaborateurs (559) a augmenté après l’annulation en juillet 2020 du décret limitant à dix le nombre de collaborateurs autorisés dans chaque cabinet ministériel. Au final, et toujours selon René Dosière, les seuls ministres de Jean Castex coûtent 5,2 millions d’euros (contre 4,1 sous Edouard Philippe).

Les collectivités locales ne sont pas oubliées, loin de là. S’appuyant notamment sur les rapports de la Cour des comptes, le livre noir liste un certain nombre de cas concrets tristement éclairants sur la façon dont sont dilapidés les deniers publics. Comme pour l’Etat, les Sages de la rue Cambon pointent l’utilisation frénétique de consultants, avec des résultats « pas forcément à la hauteur des honoraires » ajoute Contribuables associés. Et le livre noir de citer l’exemple du centre aquatique « pharaonique » de Châteauroux (2000 m2 de bassins avec espace loisir, pataugeoire, bassin ludique, espace sportif, hammam et sauna) dont le coût a explosé (47 millions). Pourtant, une équipe de consultants avaient travaillé sur le projet décrié, victime selon la Cour régionale des comptes d’un « manque de réflexion globale ». Les cas litigieux ciblés par la Cour des comptes s’enchaînent : stade de foot de 25 172 places à Valenciennes qui n’a jamais atteint le taux de remplissage lui permettant d’amortir son prix de 75 millions d’euros, parking de 500 places dans une ville largement pourvue en stationnement, une immense médiathèque (4,7 millions d’euros) qui accueille 643 lecteurs ou encore une cuisine scolaire surdimensionnée après une surévaluation du nombre d’élèves… « L’argent des autres permet de dépenser jusqu’à plus soif » s’agace l’association qui regrette que « dans le même temps, des villes n’ont pas les moyens d’entretenir leur musée ou leurs réseaux d’eau… » « Finalement on dilapide dans l’accessoire mais pas dans l’essentiel » résume Jean-Baptiste Léon. Nous n’épiloguerons pas non plus sur les cartes de vœux avec piles et led de la mairie de Puteaux (130 000 euros), ni sur la fresque murale de l’hôpital de Rouen (55 00 euros) ou sur la machine infernale de Calais (27 millions d’euros sur huit ans), un dragon qui crache du feu et qui fonctionne épisodiquement dans une ville qui ploie sous la pression migratoire et dont la maire vient d’apporter son soutien à Emmanuel Macron… Enfin, n’oublions pas les urinoirs solaires de Paris (40 000 euros) censés récolter l’urine pour la transformer en engrais. Belle idée, sauf que l’emplacement de ces Naturinoirs a été décidé au mois de février sans tenir compte des feuilles des platanes qui empêchent les rayons du soleil de passer et de les faire fonctionner correctement. 

47 K2_VIEWS