REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Comment prétendre sauver la planète quand on n’est même pas capable d’entretenir les espaces verts d’une ville ?

Par Didier Rykner, Fondateur et directeur de la rédaction de La Tribune de l’Art

La Disparition de Paris peut apparaître comme un livre politique puisqu’il dénonce la manière dont la municipalité agit. Mais il ne l’est pas au sens « politicien », car il ne se veut pas en faveur d’un parti politique ou d’un autre : il aurait pu tout autant concerner un élu de droite, ou un élu en marche, ou un élu écologiste… En revanche, il l’est au sens premier du terme : « res publica », « ce qui est relatif à la gestion de la cité ».

La démonstration part de deux constats. D’abord, pour gérer une ville, les citoyens n’ont nul besoin d’un maire partisan : certaines communes, d’ailleurs, ont à leur tête des élus qui ne se réclament d’aucun bord. Ensuite, Paris doit être considérée comme une œuvre d’art totale, profondément vandalisée par la mairie actuelle. Pour cette raison, et même si mon domaine habituel est la protection du patrimoine, que j’aborde largement dans le livre, j’y parle aussi de questions telles que la propreté, l’entretien de la voirie ou la circulation. Car leur mauvaise gestion dénature la ville, et contribue à la polluer et à la vandaliser. J’y traite aussi d’écologie, car Anne Hidalgo prétend mener une politique de protection de l’environnement, alors que la réalité démontre l’inverse. Comment prétendre sauver la planète quand on n’est même pas capable d’entretenir les espaces verts d’une ville ?

Cette disparition de Paris, en marche depuis plusieurs années, s’est nettement accélérée depuis l’élection de 2014. Mais elle est progressive, et beaucoup ne la voyaient pas, comme une grenouille ne s’aperçoit pas qu’on l’ébouillante peu à peu si on la plonge dans une eau froide au départ. Les yeux se dessillent désormais, et cela est en grande partie dû à l’action des réseaux sociaux, notamment de Twitter, et de la création du mot-dièse #saccageparis qui a fédéré tous ceux qui se battent contre cette évolution, et leur a donné une plus grande visibilité. Mouvement informel et complètement apolitique (certains de ses membres sont même des électeurs d’Anne Hidalgo en 2014), il est régulièrement cité par la presse et contribue à la prise de conscience des Parisiens. Livre d’un Parisien né à Paris, dont les parents sont nés à Paris, La Disparition de Paris est la traduction d’une colère contre ceux qui détruisent cette ville.

Quand un visiteur arrive à Paris, la première impression naît de la rue, de l’état de la voirie et de l’espace public. Et dès ce premier contact, le constat est implacable : Paris se dégrade et n’est plus digne de ce que devrait être une grande capitale. La ville est sale. Et en accuser les Parisiens comme certains le font est scandaleux. Car les Parisiens, pas davantage que n’importe quelle autre population, ne sont sales. En revanche, il suffit de quelques-uns pour salir une ville, si celle-ci n’est pas nettoyée. Et c’est bien l’absence de vigilance, d’entretien et - osons le mot - de répression, qui est responsable de cette situation. La question de la propreté n’est même pas celle du budget affecté au nettoyage des rues. L’incompétence de l’organisation suffit à l’expliquer comme je le démontre dans le livre. Remarquons seulement que si la taxe de balayage (qui existe dans seulement trois villes françaises) était dépensée comme il se doit, Paris pourrait disposer en permanence d’une personne nettoyant les trottoirs pour 500 m de rue.

La dégradation de l’espace public se voit à d’autres signes, notamment à l’état du mobilier urbain traditionnel, qui remonte pour l’essentiel au Second Empire. Celui-ci disparaît, ou n’est plus entretenu. Paris est la capitale du scotch, un scotch qui rafistole les feux et les réverbères, elle est aussi la capitale du tag et des autocollants, qui couvrent les panneaux de signalisation, les murs et les monuments. Les poubelles des rues, autrefois fermées et possédant une certaine esthétique, ont été remplacées par ce qui ressemble à des préservatifs géants, souvent pleins car on ne les vide pas suffisamment souvent, ou troués. Les rats se délectent ainsi de la saleté, et ces animaux qui étaient naguère relégués dans les sous-sols se baladent désormais en plein jour à la surface, dans les squares ou dans les rues.

Ce mobilier urbain haussmannien qui disparaît ou est laissé à l’abandon, on le remplace - pardon, on le « réinvente » - avec des objets improbables. Des bancs informes en bois brut aux urinoirs permettant aux hommes de se soulager en pleine rue, ces objets dont personne ne peut défendre l’esthétique contribuent encore davantage à salir l’espace public.

La publicité à Paris est anarchique. Le règlement local de publicité y permet à peu près tout, et même le code du patrimoine, qui interdit théoriquement les publicités à proximité des monuments, ne s’y applique pas. Quant aux affiches géantes sur les chantiers patrimoniaux, si le premier responsable en est le ministère de la Culture qui les a autorisées, la mairie de Paris en use et en abuse, allant jusqu’à essayer de les installer avant le début des travaux, comme ce fut le cas pour la façade de l’église de la Trinité.

Les travaux, anarchiques et non contrôlés, dont les installations perdurent souvent bien au-delà de leur terme réel, contribuent également à désorganiser l’espace public. Certaines rues voient les chantiers se succéder rapidement faute de coordination entre les différents services. Les compétences disparaissent, comme celles des géomètres chargés de mesurer les pentes des rues pour que l’eau de pluie s’évacue naturellement vers les caniveaux, et des caniveaux vers les égouts. Désormais, la moindre averse provoque des flaques immenses, souvent devant les passages piétons, au détriment des familles, des handicapés et des personnes âgées, quand ce n’est pas la totalité de la rue qui se retrouve noyée.

Plus grave encore : contrairement à ce que martèle la communication de la mairie, les arbres disparaissent de Paris, et le livre le démontre, chiffres et exemples à l’appui. Ceux des rues sont coupés et rarement remplacés, sinon par des arbres en pot. Ceux des jardins privés, qui servent de poumons à la capitale, sont fréquemment supprimés pour construire toujours davantage. Ce bétonnage ne se fait pas qu’aux dépends de la végétation : les constructions des faubourgs, qui donnent leur cachet à la ville, sont impitoyablement rasées pour construire plus moderne et plus haut. Pour ne rien dire des tours, les plus anti-écologiques des constructions, auxquelles les Parisiens sont opposés comme ils l’avaient exprimé lors d’une concertation organisée du temps de Bertrand Delanoë (Anne Hidalgo était alors première adjointe à l’urbanisme). Mais les concertations à Paris se résument à une alternative : les Parisiens sont pour, on y va ; les Parisiens sont contre, on le fait quand même !

L’écologie parisienne passe aussi par la « végétalisation » qu’on nous sert à toutes les sauces. Les pieds d’arbre sont « végétalisés », et chacun sait à quoi cela ressemble : des terrains vagues, au mieux avec un peu d’herbe, au pire qui ressemblent à une décharge sauvage, même sur les plus belles places de Paris, comme celle de la République.

Les jardins parisiens sont eux aussi laissés à l’abandon, notamment les parcs historiques. Le plafond de la grotte des Buttes-Chaumont est couvert de filets pour empêcher les pierres de tomber sur les visiteurs, la naumachie du parc Monceau n’est plus seulement une fausse ruine, les squares publics deviennent infréquentables pour les familles faute de gardiens. Et même un jardin bien entretenu comme le square Jean XXIII au chevet de Notre-Dame est menacé désormais par le réaménagement des abords de la cathédrale.

Le patrimoine bâti parisien n’est pas mieux traité que le patrimoine végétal. Fontaines à l’abandon et hors d’eau, églises qui tombent en ruine, peintures murales qui se délitent dans l’indifférence générale sont les cas les plus fréquents. Même si cela s’est un peu amélioré ces trois dernières années, le constat est encore dramatique, et les monuments historiques se dégradent sous nos yeux.

Pour comprendre l’ampleur de ce désastre, lisez La Disparition de Paris. Étayé par des photos, des faits et des chiffres, il démontre l’impensable : Paris est un joyau menacé. Il doit être défendu. 


La disparition de Paris - Didier Rykner - Les Belles Lettres - 240 pages.