REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Guerre en Ukraine : “Nous vivons une revanche, une vengeance de l’histoire, de la géographie”

Par Alain Bauer, Professeur de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM)*

Rien ne saurait excuser l’attaque préméditée du pouvoir russe contre l’Ukraine. Mais dénoncer ne suffit pas à analyser, à comprendre et, surtout, à réagir. Le triptyque habituel des imprécations, incantations et lamentations ne sert jamais qu’à masquer l’impuissance politique.

En matière de relations internationales, de même que dans les affaires criminelles ou terroristes, ce qui semble nouveau se révèle souvent être ce qui a été oublié.

L’amnésie est devenue notre principale ennemie. Nous oblitérons peu à peu l’histoire, la géographie, la perspective et nous découvrons que le présent reste brutal.

Tout au long des dernières décennies, la guerre roda. Sur des champs variés et sous des formes diverses qui vont de la confrontation classique à l’innovation hyperterroriste. Jusqu’à ce qu’au sens strict du conflit armé opposant deux nations, l’agresseur frappant aussi les villes, elle accomplisse son retour au cœur du Vieux Continent. Et qu’elle mette fin à une parenthèse enchantée d’un demi-siècle.

Nous vivons une revanche, une vengeance, de l’histoire et de la géographie.

Interloqués, nous relisons les essais théoriques sur la guerre : Ratzel et la lutte pour l’espace vital, Mackinder et la centralité du pivot mondial, Schmitt et la nécessité de désigner l’ennemi, Mahan et la prédominance des axes maritimes, Fuller et la supériorité de la Blitzkrieg. Sans oublier les Français : Aron pour qui il n’existe pas d’instance supérieure aux États puisque chacun d’eux est détenteur du monopole de la violence légitime et, en l’absence d’arbitre suprême, dispose du droit d’y recourir. Et pour qui : « Tout changement dans le système international entraîne un changement des relations internationales » ; ou Duroselle qui s’attache à discerner le rôle des idées et des régularités sur la scène internationale en concluant des inévitables confrontations que : « Tout empire périra ».

Nous relisons leurs successeurs qui tâchent de renouveler le genre à la lumière de l’effondrement du communisme. Certains décrivent les effets du phénomène : Luttwak au sujet des différents niveaux de stratégie ou Nye relativement au soft power. D’autres s’efforcent de le décrypter. En 1992, s’inspirant des thèses de Kojève, Fukuyama déclare que la « fin de l’histoire » est advenue avec la victoire idéologique du libéralisme occidental dont la suprématie ne signifie pas pour autant l’absence de conflits. En 1996, Samuel Huntington annonce le « choc des civilisations », considérant qu’après avoir été prédatrices puis idéologiques, les guerres futures verront s’affronter quelques grands blocs déterminés par leur identité cultuelle et culturelle. En 1997, Brzezinski dessine le « grand échiquier » dont dépendrait un monde fondé sur la prépondérance des Etats-Unis alliés à l’Europe, riche mais impuissante. Le même avait indiqué qu’il fallait détacher l’Ukraine de la Russie car ensemble elles formaient un Empire alors que séparées, elles n’étaient plus que des États. Et lancé ce qui allait devenir le bourbier afghan.

Pendant vingt ans, Vladimir Poutine n’aura cessé de prévenir qu’il ferait tout pour desserrer ce qu’il considère être une prise en étau. Il s’en indigne lors de son discours à Munich, en février 2007, lors de la Conférence sur la politique de sécurité. Vindicatif, il accuse les États-Unis de « sortir de leurs frontières dans tous les domaines », de mettre en péril la « sécurité de tous » ainsi que « le droit international », de mener dangereusement une « course aux armements » et de rendre le monde « moins fiable » qu’il ne l’était sous la Guerre froide. Après avoir commencé à moderniser son armée, déstabilisé ses adversaires sur le terrain de la cyberguerre, atténué l’effet des sanctions en se rapprochant de son autre ami/ennemi qu’est la Chine, et attendu le moment décisif, il aura décidé par lui-même de passer à l’offensive.

Pour le monde occidental, le recours à la violence est l’ultime signal de l’incompétence. Il n’en est rien dans l’univers slave qui y voit un moyen convenable au regard des fins recherchées. On se rappellera de Grozny.

Depuis 2013, la Russie use et abuse de la « guerre hybride ». Annulant la distinction entre temps de paix et temps de guerre tout en combinant le hard et le soft power, ce concept stratégique permet au Kremlin de tester les postures et les réactions du camp occidental dont l’apathie l’encourage, au coup suivant, à la surenchère. On le doit au général Valeri Guerassimov, mais il s’inscrit dans une longue filiation. Il naît avec la dimension particulière de la stratégie de l’Empire byzantin, à celle « tellurique » que Tolstoï prête à l’âme russe dans La physiologie de la guerre, Napoléon et la campagne de Russie et connaît une première ébauche dans L’évolution des conflits, le recueil de 1920 du général Alexandre Svechin. Il hérite aussi de la doctrine Primakov qui a guidé la politique étrangère russe pendant plus de deux décennies. Né à Kiev, ministre des affaires étrangères puis Premier ministre de 1996 à 1999 sous la présidence Eltsine, Evgueni Primakov postule qu’un monde unipolaire dominé par les États-Unis est inacceptable, que la Russie doit contrebalancer en favorisant l’émergence de nouvelles puissances telles que la Chine ou l’Inde, garantir sa primauté et maintenir son contrôle sur l’espace post-soviétique, s’opposer à l’expansion de l’OTAN.

En adoptant l’axe politique de la doctrine Primakov, la confrontation avec l’Occident, la doctrine militaire Guerassimov la maximalise. En l’appliquant au terrain de la guerre, elle affirme l’importance des outils hybrides tout en les cantonnant à leur valeur instrumentale et en gardant la puissance militaire comme indispensable catalyseur : les armes nucléaires restent la garantie ultime de l’indépendance stratégique. Il est ainsi possible de conduire avec succès une bataille malgré la menace du feu nucléaire et en prévenant l’escalade.

Les mises en œuvre de la doctrine Guerassimov, de la Géorgie en 2008 à la Syrie à partir de 2015 en passant par l’Ukraine depuis 2014, ont été calibrées pour écarter toute prise de risque excessive. Le test géorgien ayant montré que l’outil conventionnel était dépassé en termes de technologie, de communication et de maîtrise de la complexité, la Russie a lourdement investi, quoique de manière ciblée, pour tenter de combler son retard. Les dirigeants actuels semblent davantage influencés par l’exemple de la Crimée, mais le modèle qu’ils retiendront in fine revêtira des conséquences cruciales pour l’avenir du monde sous le regard attentif de la Chine.

Depuis 1989, la Russie se bat sur deux fronts. Au plan extérieur, Moscou a tenté de limiter les dégâts du moment unipolaire de l’après-guerre froide, au cours duquel son rôle dans l’arène internationale a subi une marginalisation sans précédent. Le Kremlin s’est efforcé continuellement de faire tendre l’ordre international vers la multipolarité, afin de s’assurer un rôle dans le concert des grandes puissances. Dans le même temps, la compétition avec l’Occident s’est déroulée sur la scène intérieure. Selon Moscou, l’Occident, depuis la fin de l’Union soviétique, a essayé d’imposer à la Russie ses valeurs, perçues comme un outil de subversion géopolitique. Ainsi, le Kremlin a considéré la compétition extérieure et la compétition intérieure comme deux aspects d’un même affrontement géopolitique mondial avec l’Occident.

Cependant, la compétition stratégique avec l’Occident a connu, avec l’arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir une escalade constante, passant de la confrontation à la guerre, au sens littéral du terme. Et sur le sol européen.

La guerre s’est donc avérée totale. Avant la guerre, pendant la guerre, une même poursuite a animé et continue d’animer cette conflictualité radicale.

Nous avons déjà perdu la paix. Il est temps de se préparer à gagner la guerre qui revient. 

* Auteur avec Olivier Entraygues de « La Guerre qui revient » - Collection « Placards et libelles », éditions du Cerf.