REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Une politique industrielle diversifiée est nécessaire

Par Daniel Labaronne, Député (LaREM, Indre-et-Loire), Membre de la commission d’enquête sur la relocalisation de l’industrie en France

Partout en France, la crise économique née de l’épidémie de Covid-19 a très vite posé la question des approvisionnements de notre économie aux approvisionnements de pays étrangers dans des secteurs stratégiques. La question de la relocalisation d’activité est alors réapparue au premier rang des préoccupations de l’action publique.

Le constat d’une désindustrialisation de notre système productif est connu. Il nous impose de rebâtir notre souveraineté stratégique pour relocaliser certaines activités industrielles et produire davantage en France.

Un rapport récent de France Stratégie (1) soulignait que la France est parmi les grands pays industrialisés celui qui a subi la plus forte désindustrialisation durant les dernières décennies. Notre déprise industrielle a eu de nombreuses conséquences : une perte massive d’emplois dans les branches industrielles qui ont perdu, depuis 1980, prés de la moitié de leur effectifs (2,2 millions d’emplois) ; un recul de la part de l’industrie dans le PIB de 10 points sur la même période en s’établissant à 13,4 % en 2018, contre 19,7 % en Italie ou 25,5 % en Allemagne. Une chute des exportations industrielles françaises dont le volume a chuté de près de 40 % entre 2010 et 2019 (2) : Un impact négatif sur l’évolution de la productivité et de la rémunération des facteurs de production tout comme sur le développement technologique puisque les branches industrielles réalisent une part importante de la R & D privée.

Au delà de ces tendances lourdes, il convient de d’évoquer des points qui relativisent ce constat. Sur une étude de 5 000 produits importés en France, c’est « seulement » 1 % de ces importations qui représentent un caractère de vulnérabilité, c’est-à-dire une dépendance de sa production nationale vis-à-vis des approvisionnements depuis l’étranger. En nombre de produits, la France se situe donc à des niveaux de vulnérabilité inférieurs à ses voisins européens que sont l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne ou encore les Pays-Bas (3). Il faut aussi garder en tête que l’Union européenne représente la source directe des intrants étrangers pour plusieurs des puissances économiques européennes que sont la France, l’Allemagne et l’Espagne. Enfin, il convient de rappeler que la délocalisation de notre production a eu de nombreux bénéfices, comme le renforcement du pouvoir d’achat pour nos consommateurs, qui ont pu accéder à des produits moins coûteux. En parallèle, cela a permis à notre économie de se tourner vers des activités à plus haute valeur ajoutée.

Pour autant, ces constats ne doivent pas faire oublier que la situation reste aussi imparfaite qu’insatisfaisante, notamment en situation de crise. En effet, parmi les secteurs de vulnérabilité de notre économie, on retrouve certaines industries chimiques et pharmaceutiques ou encore des produits électroniques tels que les lampes LED et les fameux semi-conducteurs, dont le risque de pénurie est régulièrement évoqué dans les médias.

Il n’est pas envisageable de revivre les ruptures de matériel de santé que nous avons subies au plus fort de la crise et il n’est pas possible de demeurer dans une situation où l’approvisionnement dépend encore trop largement des relations internationales, notamment sino-américaines. Alors, comment permettre le développement d’une industrie française résiliente dans la chaîne de valeur intégrée et fragmentée que nous connaissons aujourd’hui ?

En tant que professeur d’économie mais aussi, depuis 2017, représentant de la Nation, je suis convaincu que notre politique économique sur le sujet doit être ancrée dans la réalité de nos territoires, pour accompagner un retour de notre industrie de façon pragmatique. La résilience industrielle ne peut pas uniquement se traduire par l’implantation d’usines sur notre territoire, par souci d’efficacité économique notamment. Il convient de poser les jalons d’une véritable stratégie industrielle : c’est l’ambition de la commission d’enquête sur la désindustrialisation à laquelle je participe, qui est chargée d’identifier les facteurs qui ont conduit à la chute de la part de l’industrie dans le PIB de la France et de définir les moyens à mettre en œuvre pour relocaliser l’industrie et notamment celle du médicament.

Notre stratégie nationale doit donc trouver son fondement dans un schéma de diversification qui permettra d’assurer notre souveraineté industrielle. J’identifie six piliers à développer pour assurer un avenir durable à notre industrie : le retour des industriels grâce à une politique nationale ancrée dans les territoires, une politique de l’offre en faveur des entreprises, une collaboration européenne pour sécuriser notre industrie, le développement de talents dans le secteur industriel, et la nécessaire anticipation de l’industrie du futur.

Premièrement, la mesure la plus évidente est celle de l’implantation d’industries sur notre territoire : elle est synonyme de création de nouveaux emplois et de dynamisation des territoires. C’est la trajectoire qu’entend poursuivre le gouvernement avec le plan de relance. En septembre 2021, la relocalisation de la production dans les secteurs critiques était soutenue par France Relance à hauteur de 2,4 Mdse (4).

Ensuite, ce retour de l’industrie doit passer par les territoires, notamment ruraux. En cela, je me réjouis que l’initiative Territoires d’Industrie, lancée en 2018, permette de soutenir les territoires dans leurs projets de reconquête industrielle. Les territoires ont bien compris cet enjeu : c’est pour cela qu’un appel à projets pour soutenir la relocalisation d’industriels a été mis en place par la région Centre-Val de Loire avec la Banque des territoires. Doté de 300 000 euros, cet appel permettra de développer le secteur industriel, qui représente pas moins de 22 % du bassin d’emplois privés.

Le retour de nos industriels doit aussi passer par une politique de l’offre : c’est ce que nous avons fait avec la libéralisation du marché du travail, la réforme de la fiscalité du capital, les mesures fortes en faveur de l’innovation, la baisse des impôts de production. Pour attirer les industriels et les inciter à s’installer, le « Pack Rebond » que le gouvernement déploie depuis 2020 propose aussi des solutions pour soutenir la reconquête industrielle, avec des sites clés en mains pour les entreprises ou encore le financement de solutions de transport pour accéder aux zones industrielles. Des questions restent en suspens, notamment en ce qui concerne l’artificialisation des sols face au besoin des industriels de disposer de place pour s’implanter sur nos territoires. Une partie de la solution repose sur l’utilisation d’anciennes friches, dont l’appropriation est encouragée par le fonds friches, doté de près de 650 Me dans le cadre de France Relance. Je crois aussi qu’il faut trouver un équilibre entre aménagement du territoire, développement de l’emploi et préservation de nos paysages.

Notre stratégie industrielle doit ensuite reposer sur la diversification de nos fournisseurs et la constitution de stocks de précaution : ici, c’est l’échelon européen qui doit nous permettre d’assurer une résilience industrielle commune. Je pense par exemple au renforcement de la réserve rescEU, qui a permis la distribution de 3,5 millions d’unités de matériel durant la crise sanitaire (5).

Le levier de la réindustrialisation passe également, selon moi, par le capital humain. Trop longtemps, nous avons méprisé les métiers industriels (6), alors que le secteur est intrinsèquement innovant et est porteur d’emplois. Intelligence artificielle, évolution des procédés logistiques, enjeux de transition écologique : tous les sujets qui passionnent notre jeunesse sont liés à l’industrie. Alors, donnons-nous les moyens de les y intéresser, en soutenant les initiatives telles que la Semaine de l’Industrie, qui a pris place en novembre dernier, et qui était tournée vers le recrutement des talents de demain.

Enfin, comment ne pas évoquer les enjeux de transition écologique, énergétique et numérique de notre industrie ? Si nous souhaitons développer une industrie commune résiliente, il faut orienter nos compétences et notre savoir-faire vers des industries qui ont de l’avenir, en faisant émerger des marchés qui ne sont pas déjà dominés par d’autres puissances étrangères. C’est pour cela que je soutiens les initiatives de ma circonscription, le Grand Est Touraine, qui se positionnent sur ces secteurs innovants et bâtissent leur industrie sur les enjeux de demain, à l’image du développement de l’hydrogène par Powidian à La-Ville-aux-Dames et du système de recyclage Emb-i-pack à Sublaines. En la matière, la Banque des territoires propose un accompagnement pour développer des productions d’énergie renouvelable et locale pour l’industrie, notamment avec l’hydrogène et les réseaux de chaleur.

Plus globalement, avec le plan d’investissement France 2030, annoncé en octobre par Emmanuel Macron, c’est un plan d’investissement de 30 Mdse sur cinq ans pour décarboner et moderniser notre industrie. C’est le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour identifier les industries de demain. Surtout, c’est un nouvel élan pour l’économie et l’industrie françaises, dont nous devons nous saisir dès aujourd’hui ! 

1. https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/fs-2020-ns-politiques-industrielles-decembre.pdf

2. https://lecercledeseconomistes.fr/cahier-reindustrialiser-la-france/

3. https://www.tresor.economie.gouv.fr/Articles/511478e4-5fb3-48a6-afbc-edc5186be04c/files/e1968df8-f94a-4718-bbeb-992db19864e6

4. https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/france-relance-un-an-soutien-secteur-industrie

5. https://ec.europa.eu/echo/what/civil-protection/resceu_fr

6. https://www.banquedesterritoires.fr/desindustrialisation-et-relocalisation-en-france-quels-enseignements