REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

“Mise en oeuvre de la réforme de l’accès aux études de santé : malgré un départ chaotique, une réussite souhaitable et possible”

Par Sonia de La Provôté, Sénatrice du Calvados

La crise sanitaire a eu, outre les conséquences physiques dramatiques que l’on sait, des conséquences psychologiques fortes, particulièrement pour les étudiants.

Pourtant « relativement » épargnés par la Covid-19, ils ont subi de plein fouet les mesures de l’état d’urgence sanitaire. Confinement, isolement social (vis à vis de leur université et de leur promotion) et pédagogique (enseignement à distance), et précarité ont été autant d’atteintes à leur santé psychique, parfois graves, toujours anxiogènes.

Parmi les étudiants, ceux en première année d’études de santé ont subi la double peine. Pour eux, à la crise sanitaire se sont ajoutés les nombreux dysfonctionnements de la réforme mise en oeuvre à la rentrée 2020. Ainsi, des milliers d’étudiants ont été mis et laissés en grande difficulté face aux défis de l’enseignement, de leurs parcours et des examens.

Pour répondre à leur désarroi et leur colère, a été créée au Sénat une mission d’information « éclair » (dix sept auditions en quinze jours) dont j’ai été nommée rapporteure. Cette mission a rendu ses conclusions début mai, dressant un état des lieux de la situation, formulant des recommandations tant pour pallier, en urgence, les manquements subis par la promotion 2020, que pour améliorer, par la suite, le déploiement de la réforme.

Grâce aux auditions de toutes les parties prenantes (étudiants, parents, universitaires, professionnels, ministères…), il est rapidement apparu que la réforme, malgré de bons objectifs, avait été trop vite appliquée, insuffisamment préparée et pas assez pilotée.

Les objectifs de la réforme : la réussite des étudiants, la progression dans les études et la diversification des profils des futurs étudiants en santé

Sélectionnant sur QCM les futurs professionnels et forçant de nombreux non-admis à repartir de zéro après une voire deux années de bachotage, le concours PACES (1) apparaissait inadapté et inhumain. De plus, ceux qui réussissaient étaient pour l’immense majorité issus d’un bac scientifique mention bien ou très bien et plutôt issus des villes universitaires.

Les objectifs de la réforme étaient clairs : diversifier les profils des promotions et permettre en cas d’échec de poursuivre dans une licence choisie, en ayant acquis des équivalences universitaires.

Salués par tous, ces objectifs corrigeaient les défauts du concours PACES pour accéder aux filières MMOP (2).

A titre personnel, en tant que membre de la commission de la culture du Sénat, qui s’était saisie pour avis de la loi portant cette réforme, j’en avais salué les constats et les ambitions : « [N]ous mettrons un terme à la casse désastreuse de ceux qui ont loupé la PACES de très peu et qui voient quasiment la fin de leur vie arriver... Nous ne devons pas mettre nos jeunes dans de telles situations d’échec. Les étudiants qui ont le mieux réussi les QCM feront-ils demain de meilleurs médecins ? Je n’en crois rien. »

Une mise en oeuvre chaotique dans un contexte sanitaire inédit

Le nouveau dispositif substitue à l’ancienne PACES deux nouvelles voies d’accès aux filières MMOP : le parcours spécifique « accès santé (PASS) » et la licence « accès santé » (L.AS).

Cette nouvelle architecture étant, il faut le souligner, particulièrement complexe à appréhender, d’autant plus en 2020 par la présence de la dernière promotion des redoublants PACES, un schéma est plus intelligible (3).

Bien que la crise sanitaire ait aggravé les difficultés de mise en oeuvre de la réforme, elle n’explique - et n’excuse - pas tout.

D’abord, il y a eu de nombreux manquements en matière de communication. En amont, les professionnels de santé ont été trop peu consultés pour définir les objectifs chiffrés du numerus apertus (4). Les étudiants, eux, n’ont eu accès qu’à des informations lacunaires pour comprendre les enjeux de la réforme et l’importance du choix de licence en LAS ou de mineure en PASS. De plus, le dialogue au sein même des universités, souvent très insuffisant, n’a pas permis de créer toute la diversité des parcours et donc des choix, pourtant indispensables à la réussite et à la diversité des étudiants. Enfin, les échanges incomplets entre les universités et les deux ministères ont ouvert la voie à des interprétations très hétérogènes de la réforme, apportant absence d’équité et confusion pour les étudiants.

Ces défaillances ont engendré des incompréhensions, des choix d’orientation par défaut et in fine une très mauvaise acceptabilité de la réforme.

L’urgence : corriger les injustices subies par la promotion 2020

Elle a incontestablement « essuyé les plâtres ». J’ai proposé, en mai, pour cette promotion, des mesures correctives exceptionnelles afin de rétablir une certaine sérénité en offrant des perspectives à ces étudiants : augmenter le nombre de reçus, redoublement exceptionnel en PASS, ouverture suffisante de places en LAS 2, ou encore ouverture d’une « chance » supplémentaire pour accéder en MMOP.

Certaines mesures ont été reprises par le Gouvernement, hélas partiellement et tardivement pour des étudiants rudement éprouvés, et la traduction de ces mesures dans les universités peine encore à voir le jour.

Ils devront donc être particulièrement épaulés et accompagnés par la suite, afin que cette année éprouvante soit compensée par des perspectives claires et justes pour chacun.

L’avenir : réussir la réforme, une nécessité de santé publique

Outre les objectifs affichés, il y a aussi, bien sûr, celui de combler les grandes inégalités territoriales en matière d’accès au soin en formant plus de professionnels. Il est donc indispensable d’en corriger les errements afin d’assurer, à l’avenir, la présence de praticiens dans tous les territoires.

La première mesure : mieux expliquer la réforme. Il faudra expliquer aux bacheliers et aux étudiants les enjeux de la réforme, et les choix qui leur sont possibles. Cela passe par des équipes dédiées dans toutes les universités pour accompagner, épauler, donner des informations claires (sur les places, les cursus, les options PASS ou LAS) dès le lycée et lors de l’inscription sur Parcoursup. Il s’agit là de mettre en place un vrai choix éclairé.

La seconde mesure : mieux piloter et suivre la réforme. Préserver l’autonomie des universités n’est pas générer de l’iniquité. La communication inter - et intra - universitaire, et ministérielle devra ainsi mieux cadrer le contenu des programmes, les amplitudes horaires et nécessairement engager toutes les composantes à harmoniser leurs propositions. En outre, les règles du jeu doivent être claires concernant la notation, le grand oral, l’admissibilité et la publication des places proposées, et ce dès la rentrée universitaire.

La troisième mesure : mieux financer la réforme. Il s’agit d’offrir un nombre de places et de choix suffisants en licence, et surtout de maintenir le parcours choisi en LAS 2. Cela nécessite d’investir dans des moyens pédagogiques, matériels et humains ad hoc pour les universités. Cela nécessite aussi de la transparence dans l’allocation et l’utilisation de ces moyens.

La dernière mesure implique une forte évolution des formations de santé et les moyens à apporter. Diversifier les stages de médecine, c’est permettre la découverte de toutes les pratiques hors des CHU et, au premier rang, la médecine générale en dehors des villes. Financer des fauteuils en odontologie et créer des facultés là où elles font défaut, c’est former plus de dentistes… La richesse des expériences dans la formation est une première approche nécessaire pour mieux connaitre ces métiers de la santé.

Pour conclure, j’insisterai sur le fait que la crise actuelle a montré à quel point les métiers de la santé sont indispensables, vitaux. La réforme ne peut souffrir d’une seconde année d’errements et d’erreurs, car elle doit permettre à des étudiants engagés et qui se projettent dans ces belles professions de réussir leur parcours, et de rejoindre les rangs de ceux qui soignent sur le terrain ; c’est très attendu par les habitants dans les territoires. Il y a urgence à rectifier ce mauvais départ et mettre des moyens car la santé est un bien prioritaire. 


1. PACES : Première année commune aux études de santé


2. MMOP : Médecine, Maïeutique, Odontologie et Pharmacie


3. Source : Rapport d’information de Mme Sonia de LA PROVÔTÉ, fait au nom de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication n° 585 (2020-2021) - 12 mai 2021


4. La réforme remplace le numerus clausus par un numerus apertus, établi par chaque université en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS) et possiblement modulable, qui fixe le nombre d’étudiants admis en deuxième année de chaque filière de santé en fonction des capacités d’accueil de l’université et des besoins en offres de santé sur le territoire.

83 K2_VIEWS