REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Le retour de la souveraineté alimentaire

Par Thierry Pouch, Economiste*

La crise sanitaire en France a eu comme conséquence notoire de restaurer la question de la souveraineté économique. La prise de conscience au début de l’épidémie que le pays manquait notamment de masques ou d’autres équipements hospitaliers, s’est élargie par la suite à l’agriculture.

Si ce secteur a mieux encaissé durant l’année 2020 les retombées économiques de la propagation du virus comparativement aux services marchands et à des domaines comme le bâtiment et les travaux publics, le diagnostic d’une dépendance de la France à certains produits faisant l’objet d’importations s’est imposé et a occasionné une réelle stupéfaction dans la population, mais aussi chez les agriculteurs eux-mêmes, et jusque dans la sphère politique. Comment une puissance agricole de l’envergure de la France peut-elle dépendre autant de l’extérieur pour répondre aux besoins alimentaires d’une population, qui, en la circonstance, a exprimé des besoins de proximité et de qualité ?

La dépendance de la France à l’offre mondiale de produits agricoles a été multipliée par près de deux en quinze ans, passant de 12 à 21 % (données consolidées à l’échelle mondiale, issues de la base World-Input-Output Database ou WIOD) ne permettant pas d’aller au-delà de cette année 2014. Mieux encore, entre 2000 et 2018, le taux d’accroissement des importations de produits agricoles et alimentaires s’est fixé à +97 %. Soit un quasi-doublement. Oléagineux, et plus spécifiquement les tourteaux de soja destinés à l’alimentation du bétail et importés principalement du Brésil et des Etats-Unis, fruits et dans une moindre mesure les légumes, viande transformée (le cas de la volaille est emblématique de l’incompréhension exprimée par les consommateurs), produits de la conserverie…Cela signifie que les productions françaises perdent du terrain sur leur propre territoire, que leurs concurrents sont plus compétitifs sur le marché intérieur national.

C’est pourquoi l’ambition de rétablir la souveraineté alimentaire a pris depuis plus d’un an une ampleur rarement vue depuis les années 1980, époque où, souvenons-nous en, il s’agissait de produire et de consommer français. Une telle ambition n’est pas dissociable en réalité du décrochage de la compétitivité de l’agriculture nationale sur les marchés internationaux. Depuis plus d’une décennie, le déclassement de la France est tangible, mesurable et identifiable. De second exportateur mondial derrière les Etats-Unis jusqu’au milieu des années 1990, la France est passée au sixième rang, supplantée par les Pays-Bas, l’Allemagne, le Brésil, plus récemment par la Chine, et est désormais talonnée par l’Espagne et la Pologne. L’indicateur de part dans les exportations mondiales ne laisse place à aucune espèce de doute. De 8 % en 1991, elle est passée à 4,2 % en 2019, illustrant au passage, dans la mondialisation des échanges de produits agricoles et alimentaires, l’âpreté de la concurrence entre les nations. De ce point de vue, la souveraineté alimentaire est étroitement imbriquée dans les performances commerciales de la France. Il est toutefois suggéré de nuancer le diagnostic. Car, à trop forcer le trait, le risque est grand de pencher du côté d’un certain pessimisme qui porterait préjudice à la recherche de leviers de redressement et donc, à terme, au renouveau de l’agriculture française.

Nuancer, c’est d’abord rappeler, avec une certaine force de conviction, que l’excédent commercial agroalimentaire demeure, et qu’il s’est même redressé durant trois années successives, avant que la pandémie ne surgisse et conduise à une contraction de cet excédent de quelque 1,4 milliard d’euros, en particulier pour ce secteur phare que sont les vins et boissons alcoolisées (secteur qui a perdu près de 2 milliards sur son excédent, 11,3 milliards en 2020 contre 13,2 l’année précédente). Comparativement à l’Allemagne, qui a certes devancé la France en matière d’exportations agroalimentaires, mais qui dégage annuellement un déficit commercial agroalimentaire conséquent sur le long terme (en moyenne de – 12 à – 14 milliards d’euros), du fait de ses importations massives, la France semble tenir bon.

C’est ensuite indiquer que l’érosion des performances à l’exportation se situe essentiellement sur le marché de l’Union européenne. Depuis la crise de 2008, la ventilation géographique des soldes a en effet connu une mutation structurelle. La France enregistre désormais un déficit sur ses échanges intra-communautaires, son excédent s’expliquant par la puissance de ses parts de marché sur les pays tiers. 97 % de notre excédent proviennent des flux commerciaux avec les pays tiers. Il faut y voir une stratégie conquérante sur les pays tiers (Asie, Afrique du Nord et Moyen-Orient notamment) qui s’appuie sur une compétitivité-hors prix. Celle-ci apparaît alors contre-productive sur le marché intra-communautaire, expliquant que des concurrents comme l’Allemagne, l’Espagne ou la Pologne aient évincé la France du fait de leurs coûts de production plus faibles.

Ce panorama, sans doute trop synthétique, étant dressé, demeure la question de la perméabilité du marché intérieur à des produits qui, aux yeux des dirigeants politiques, des responsables professionnels et des consommateurs, posent plusieurs types de problèmes. Celui de la qualité, en lien avec les modes de fabrication qui ne sont pas toujours loin s’en faut, en phase avec les critères et autres réglementations fixés par l’UE (environnement, bien-être animal, usages plus intensifs d’intrants dans les produits de grandes cultures ou dans ceux issus de l’élevage…). Celui de l’entrave au dynamisme des territoires que constituent les importations. C’est pourquoi l’ambition de relocaliser certaines productions a été mise à l’ordre du jour durant la crise sanitaire. Enfin, plus globalement, dépendre de l’extérieur pour son approvisionnement agricole et alimentaire est porteur de menaces (embargos par exemple) pour le fonctionnement économique d’un pays.

Recouvrer une souveraineté dans le registre de l’agriculture et de l’alimentation dans le contexte actuel n’est donc guère surprenant. Outre qu’elle ait du sens au regard de certains ratés de la mondialisation, elle offre l’opportunité à la nation et aux acteurs qui se sont impliqués dans cette stratégie de reconquête, de décider par eux-mêmes et pour eux-mêmes quelles sont les mutations que l’agriculture doit accomplir. L’une d’entre elles concerne la mise en place de conditions favorables à une plus grande autonomie en protéines végétales, qui fait, depuis le début des années 1960, cruellement défaut à la France et à ses éleveurs. Le message a été clairement envoyé par les pouvoirs publics et les agriculteurs, ne serait-ce que par le truchement des Chambres d’agriculture. En d’autres termes, la période actuelle se distingue par une volonté de récupérer une autonomie de décision, de ne pas ou plus dépendre d’une instance supérieure pour préserver une production sur un territoire donné et avec des agriculteurs soutenus et encouragés.

Le dessein est louable, mais apparaît conditionné par deux paramètres fondamentaux. Le premier est que l’ensemble des Etats membres de l’UE partagent ce même dessein, et, dans la foulée, soient en mesure de convaincre la Commission européenne d’adhérer à ce projet. Le second paramètre a trait à la logique même sur laquelle repose le libre-échange. Globalement, la souveraineté alimentaire requiert de réexaminer en profondeur les modalités de l’échange international de marchandises, et donc de produits agricoles et alimentaires. Car être en mesure de nourrir une population, c’est accéder à une forme de sécurité et de stabilité.

En tant que première puissance agricole de l’UE, la France détient de nombreux atouts (diversité, savoir-faire, hommes et femmes…). S’il est de bon ton de mettre en exergue son déclin, le temps présent devrait a contrario pousser à en faire un impératif stratégique. 


*Chef du Service études, références et prospective aux Chambres d’agriculture à Paris, chercheur associé au Laboratoire REGARDS de l’Université de Reims Champagne Ardenne, membre de l’Académie d’agriculture de France

51 K2_VIEWS