REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

L’éolien : un système pervers

Par Patrice Cahart, inspecteur général des finances (h), ancien conseiller à la Cour de cassation*

Les protestations se multiplient contre l’éolien. Notre président de la République lui-même a constaté (Pau, janvier 2020) qu’il est de plus en plus mal accepté. Et pourtant, la fuite en avant continue. La programmation pluriannuelle pour l’éolien (PPE), publiée en avril 2020, durant le premier confinement, prévoit de multiplier la capacité installée par 2,6, de 2018 à 2028.

Nous allons de scandale en scandale. Un groupe suisse a réussi, avec l’aide du préfet du Var, à implanter 22 engins sur la crête du massif de Sainte-Victoire, site emblématique s’il en est, pleinement visible du massif de la Sainte-Baume et de la basilique de Saint-Maximin. Cézanne a dû se retourner dans sa tombe. La cour administrative d’appel de Marseille vient de juger que ces engins avaient été mis en place sous le couvert d’un permis de construire caduc. Réussira-t-on à déloger les 22 intruses ?

Dans le massif de l’Escandorgue (Hérault), les éoliennes en place ont tué récemment trois vautours fauves, un vautour moine et deux aigles royaux. Trois espèces hyper-protégées ! Les promoteurs et le préfet n’avaient pas tenu compte des informations qui leur signalaient la présence de ces oiseaux. En conséquence, le tribunal civil de Montpellier a ordonné l’enlèvement des engins. Que va-t-on inventer maintenant pour maintenir les fautives ?

La forêt de Lanouée (Morbihan), héritière de la forêt de Brocéliande, constitue le second massif de Bretagne. Elle abrite soixante espèces protégées. Le promoteur canadien Boralex veut y implanter 17 éoliennes de 180 mètres de haut. Le site retenu ouvrirait une saignée dans la forêt qui, comble de paradoxe, a été récemment rachetée par la Caisse des Dépôts. Pour ces raisons, le rapporteur public du Conseil d’État a conclu contre le projet. Surprise ! La haute assemblée ne l’a pas suivi, elle a béni l’opération.

Raison principale fournie par tweet : 50 000 habitants seraient alimentés. Cette présentation est illusoire. En réalité, 200 000 habitants bénéficieraient peu ou prou du courant fourni, mais, comme les éoliennes, dans notre pays, ne fonctionnent en moyenne qu’à 24 % de leur puissance, les intéressés devraient s’adresser, pour les trois quarts de leur consommation, à une autre source d’électricité : en pratique, le gaz, non renouvelable et polluant.

Encore un exemple désolant : celui de la forêt cévenole de Taillard (Loire), située dans un parc naturel régional. Une filiale de Total projette d’y implanter dix éoliennes de 125 mètres de haut. Ayant gagné son procès en première instance, elle n’a pas craint d’assigner personnellement les opposants devant un tribunal civil et de leur réclamer plus d’un million de dommages-intérêts, alors qu’il s’agit de simples particuliers qui voulaient défendre leurs Cévennes. N’a-t-on plus de droit, dans notre pays, de défendre les paysages ?

Dans le Morvan, dans l’Allier, des projets éoliens dépassent 240 mètres de haut, pale comprise. La primauté de la tour Eiffel (300 mètres) se trouve ainsi menacée. Ainsi que notre cadre de vie, et notre tourisme, qui constitue encore, en année normale, l’un des rares postes encore excédentaires de notre balance des paiements J’ai calculé que, si la PPE est effectivement réalisée, on verra des éoliennes dans toute la France, à l’exception des zones urbaines.

Loin de moi le climato-scepticisme. Je prends le risque climatique très au sérieux. Mais le recours à l’éolien est la pire solution. Cette source d’énergie peut être utile dans des pays peu pourvus en réacteurs, ou favorisés par des vents alizés réguliers. La France ne se trouve dans aucun de ces deux cas. La part des sources fossiles dans sa production d’électricité est déjà tombée au plus bas. Elle ne peut plus baisser, car il faut un minimum de courant d’origine thermique pour compenser l’intermittence des « aérogénérateurs » et du photovoltaïque. Loin de réduire les émissions de carbone, la progression de l’éolien les accroîtrait, comme je l’ai montré au sujet de la forêt de Lanouée.

On me répondra que l’électricité provenant des pointes éoliennes peut être stockée. Mais sa transformation en hydrogène, suivie de sa restitution au réseau, absorberait 75 % de l’énergie. On ne saurait donc combler les creux de la production éolienne par ce procédé.

D’ailleurs, en année normale, nous sommes exportateurs nets d’électricité, à des prix de braderie. Pourquoi en rajouter, au détriment de nos paysages ?

Bref, l’éolien ne répond à aucun besoin français. Et il se révèle particulièrement coûteux : 65 euros le mégawatt-heure (MWh) à l’issue des meilleurs appels d’offres, ou 74,80 euros hors appel d’offres. Encore ces chiffres n’incluent-ils ni les extensions de réseau nécessaires pour acheminer une production dispersée, ni les installations de secours (au gaz, actuellement) indispensables pour pallier l’intermittence. Par comparaison, le coût marginal du courant des réacteurs en place n’atteint que 33 euros le MWh, y compris les dépenses de renforcement et de sécurité. Or ces réacteurs, dont les auteurs de la PPE veulent mettre une grande partie à l’arrêt, peuvent fonctionner encore quarante ans, si l’on en juge d’après des décisions prises aux États-Unis pour des équipements similaires.

Les coûts de l’éolien fixé sur un fond marin sont encore pires, en raison de la profondeur de nos mers bordières, et de la houle qui gêne la maintenance. Le courant du projet de la baie de Saint-Brieuc, qui provoque la révolte des pêcheurs, sera payé au promoteur 155 e le MWh. Par exception, un meilleur résultat a été obtenu à Dunkerque, où la mer est peu profonde, mais ce site est mal placé, et nos amis belges entendent le remettre en cause.

Dans tous ces cas, l’État fait bénéficier le promoteur éolien d’un prix garanti sur vingt ans. Lorsque le cours de l’électricité sur le marché de gros tombe en-dessous de ce prix garanti, le budget général paye la différence. En dehors du secteur des énergies dites renouvelables, aucune entreprise française ne bénéficie d’un tel privilège. Ainsi, les activités les moins utiles à notre pays sont les mieux rémunérées.

Le lecteur se frotte les yeux : comment a-t-on pu en arriver là ? Par une imitation aveugle de l’Allemagne, où la situation est différente. Et sous l’influence d’un groupe de pression professionnel riche et puissant, en grande partie étranger (car l’essentiel du matériel éolien est importé).

Le coût élevé de l’éolien reflète l’importance des investissements qu’il requiert. D’après mes chiffrages, le remplacement, d’ici à 2035, des douze réacteurs que la PPE condamne à tort par deux tiers d’éolien et un tiers de photovoltaïque coûterait la bagatelle de 145 milliards (y compris le renforcement du réseau et la constitution d’une force de secours). Cette somme colossale, correspondant à un effort à la fois public et privé, ne serait plus disponible pour les actions qui, elles, peuvent réellement réduire les émissions de carbone : diffusion des véhicules électriques (y compris les deux-roues, tellement plus silencieux), isolation des bâtiments et promotion du chauffage électrique.

Ainsi les Verts, qui soutiennent l’éolien sans réfléchir, nuisent triplement à la cause qu’ils croient défendre : ils renforcent les émissions de carbone, ils privent de financement les actions utiles à la planète, et ils dégradent les campagnes dont provient leur couleur symbolique. 

*Auteur du livre « La Peste éolienne » (Hugo Doc 2021)