REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Faire de la santé environnementale “une priorité pour le XXIème siècle”

La députée Sandrine Josso (MoDem, Loire-Atlantique) veut une meilleure prise en compte des impacts de l’Homme sur l’environnement avec ses conséquences sur la santé. Dans son rapport, elle propose notamment une nouvelle gouvernance des politiques publiques de santé environnementale et veut une plus grande sensibilisation des Français sur le sujet.

“La santé environnementale est l’impact de l’Homme sur l’environnement, faune, flore, et ses conséquences sur sa propre santé et sur tous les êtres vivants”. C’est à partir de leur propre définition que les membres de la Commission d’enquête sur « l’évaluation des politiques publiques de santé environnementale » ont planché. 64 auditions réalisées entre septembre et décembre 2020 plus tard, le rapport adopté à l’unanimité fait 23 propositions. Elles visent à « une réorientation » de la gouvernance de l’action publique en matière de santé environnementale. Il était temps affirme la députée MoDem, rapporteure de la Commission d’enquête dont elle est à l’origine parce que directement affectée par le sujet – l’un de ses enfants a eu un cancer et une commune de sa circonscription doit faire face à de nombreux cas de cancers pédiatriques. « Il aura fallu la crise suscitée par l’épidémie que nous traversons pour créer enfin un consensus autour de l’idée que la santé environnementale doit être une priorité pour le XXIème siècle » soupire Sandrine Josso. « Qui n’a pas perdu un proche atteint par le Covid-19, une maladie qui fait son lit des comorbidités d’origine environnementale ? Cancer, obésité, diabète ont constitué des terreaux favorables à la létalité du virus poursuit la rapporteure, et nous savons d’ores et déjà que ces maladies sont dues au moins en partie, à des facteurs environnementaux d’origine humaine comme l’usage des pesticides ou l’ingestion de perturbateurs endocriniens ».

Un sujet dans l’air du temps

Déjà en 2017, 92 % des Français estimaient que l’environnement a une influence importante sur leur santé, s’inquiétant des effets néfastes de certains facteurs environnementaux pouvant nuire à leur santé comme les pesticides, les perturbateurs endocriniens, la qualité de l’eau, de l’air, la pollution des sols... (1) Une inquiétude qui ne serait pas sans fondement puisque l’OMS estime que 12 à 13 millions de décès dans le monde, soit 23 % de la mortalité globale, sont liés à une cause environnementale – en premier lieu la pollution de l’air, en second lieu la qualité de l’eau. L’Agence européenne de l’environnement, dans un rapport récent s’appuyant sur les études de l’OMS, en estime la proportion en Europe à 13 %, soit 630 000 décès. Enfin, la Commission d’enquête du Sénat sur le coût économique et financier de la pollution de l’air, chiffre le coût global de cette pollution, au regard de ses conséquences économiques, environnementales et sanitaires, à plus de 100 milliards par an, dont 20 milliards pour le seul air intérieur.

Pourtant sur cette question, la France a déjà à son actif le Plan National Santé Environnement (PNSE) ; le premier a été mis en place dès 2004. Chacun de ces plans – nous en sommes au 4ème - a une durée maximale de 5 ans. Leur objectif est de répondre aux interrogations de la population concernant les conséquences sanitaires de l’exposition à la pollution sous toutes ses formes (air, eau, sols, ondes électromagnétiques, produits chimiques, etc.). Mais à en croire les observateurs, ce dernier plan (PNSE 2020-2024) n’est pas à la hauteur des enjeux. « Il n’y a ni chiffre, ni contenu » s’étonne la rapporteure qui pointe également le précédent, le PNSE 3 aux « indicateurs imprécis » et au « pilotage éclaté qui nuit à l’intelligibilité et à la crédibilité des actions ». Même son de cloche de la part de la présidente de la Commission d’enquête, Elisabeth Toutut-Picard (LREM, Haute-Garonne) qui juge que la politique publique de santé environnementale « ne fonctionne pas ». La députée invite donc fermement les PNSE « à sortir de l’incantatoire et du virtuel dans lesquels ils se sont enlisés faute de moyens et d’ancrage dans le réel ».

Développer la culture de l’anticipation

Aussi, face « aux inquiétudes » et à la « défiance » et après avoir reproché aux ministères de fonctionner « en silo » « sans lien entre eux pour mettre des actions concrètes en place », la députée propose la création d’une « conférence nationale de santé environnementale » regroupant les acteurs du secteur. Acteurs (CESER, intercommunalités, ARS...) qui aujourd’hui « font chacun leur petit truc dans leur coin ». Sandrine Rosso entend ainsi « rassembler toutes ces instances », sous une forme territorialisée mais coordonnée au niveau national. Enfin, souligne-t-elle, « il faut cesser de considérer la santé environnementale comme une politique publique ciblée pour l’imposer comme une dimension obligatoire de toutes les autres » mais bien d’en faire une politique transversale avec son propre document budgétaire.

Au-delà, il faut investir dans « la culture de l’anticipation » et sensibiliser la population à ces questions. « La santé environnementale devra devenir une discipline enseignée dans les écoles et les universités, qui apprenne à considérer la santé humaine comme partie intégrante de son environnement animal et écologique » détaille le rapport. Au nombre des propositions figure aussi la formation des professionnels de santé - « un levier puissant mais sous exploité » -, avec une plus grande place accordée, dans le cursus médical, à l’étude des facteurs environnementaux émergents en la rendant obligatoire dans la formation continue.

Toujours sur le volet prévention, le rapport entend renforcer l’effort de recherche prévu dans la loi de programmation afférente, afin d’établir les causes environnementales à travers l’étude de l’exposome (2). La députée propose encore de « progresser dans la connaissance, et de développer des programmes de recherche intégrant des approches méthodologiques relevant des sciences humaines et sociales, centrés sur les « effets cocktails » et les conséquences des expositions multiples à faible dose ».

Création d’un « toxiscore »

Parce que « les citoyens sont aussi intéressés pour connaître la composition des produits qu’ils utilisent » et comme l’ont recommandé les députées Claire Pitollat et Laurianne Rossi, le rapport suggère la mise en place d’un « toxiscore » permettant d’évaluer les produits de consommation en fonction des produits reprotoxiques et cancérogènes, ou encore des perturbateurs endocriniens qu’ils contiennent.

Le rapport se penche aussi plus particulièrement sur un volet sectoriel de la question, à savoir l’obésité et les cancers pédiatriques.

Alors que le traitement de l’obésité, maladie qui affecte plus de 8 millions de nos concitoyens, reste centré sur le comportement nutritionnel et l’activité physique, la députée qui estime que cela n’est « pas suffisant » propose de transformer « la feuille de route Obésité » en une stratégie nationale de prévention, incluant le traitement des facteurs environnementaux, en particulier les perturbateurs endocriniens. Le rapport veut aussi la création d’un diplôme de « médecin obésitologue » afin de permettre « une prise en charge au long cours ».

Placer les cancers pédiatriques au cœur des stratégies anticancer

Quant aux cancers pédiatriques, « il est essentiel de les placer au cœur de la prochaine stratégie décennale de lutte contre le cancer, en cours d’élaboration » explique la députée. « Il y a une volonté de lutter contre les cancers pédiatriques reconnaît-elle mais elle déplore que l’on travaille aujourd’hui seulement sur les symptômes. Rien sur les causes ! » Un cancer est diagnostiqué chez un enfant ou un adolescent toutes les quatre heures, soit 2 2000 mineurs en moyenne par an selon les données de l’Institut national du cancer. « La plupart survivent mais certains en meurent. Les parents eux sont démunis face à ces drames » rappelle pour sa part la présidente de la Commission d’enquête.

Le rapport ne devrait pas être immédiatement transcrit dans une proposition de loi mais certaines des propositions pourraient faire l’objet d’ores et déjà de mesures d’ordre réglementaire. « On a des dispositifs qui ne sont pas utilisés. Il faut travailler sur ce qui existe déjà et s’interroger sur la manière de les rendre opérationnels » explique la députée « En revanche, il y aura un comité de suivi afin d’assurer que les propositions soient suivies d’actions » ajoute-elle, prudente. Et puis, le gouvernement prépare un projet de loi issu des mesures proposées par la Convention citoyenne. Lors de la discussion, plusieurs mesures du rapport pourraient alors faire l’objet d’amendements comme le souhaitent la présidente et la rapporteure de la Commission d’enquête. 


(1) « Baromètre Santé-environnement » Harris Interactive, réalisé pour la Mutualité française, 2017


(2) concept correspondant à la totalité des expositions à des facteurs environnementaux - c’est-à-dire non génétiques - que subit un organisme humain de sa conception à sa fin de vie en passant par le développement in utero, complétant l’effet du génome.

45 K2_VIEWS