REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Main basse sur le bio !

Par Christophe Brusset*

Dénaturer le bio sous prétexte de le démocratiser : la stratégie des multinationales pour accaparer le juteux marché du bio.

Le bio : une promesse de pureté

Le réchauffement climatique et autres catastrophes écologiques (pollution, déforestation, disparition des abeilles et des oiseaux…), ainsi que les scandales alimentaires récents (affaire Lactalis, lasagnes au cheval, steaks hachés polonais…), incitent les consommateurs à des comportement globalement plus responsables, et à privilégier des aliments plus sains et plus écologiques.

Or, dans l’esprit des consommateurs, aidé en cela par d’habiles campagnes de promotion, voire de propagande, les produits biologiques sont les alternatives idéales aux produits équivalents conventionnels. Ils ont intégré que les productions agricoles certifiées AB ou Eurofeuille, sont obtenues sans engrais ni pesticides de synthèse, sans ionisations, ou encore sans OGM, et que les produits transformés bio contiennent moins d’additifs. Ces produits, en quelque sorte « à l’ancienne », leur apparaissent plus « naturels », donc évidements bons pour eux et la planète.

Un marché en forte croissance

Confidentielles il y a vingt ans, les ventes de produits bio ont été multipliées par dix depuis lors pour atteindre aujourd’hui les 11 milliards d’euros dans notre pays, et cet engouement a été encore plus marqué lors de la crise actuelle du Covid.

La manne du bio a attiré ces dernières années un nombre croissant de producteurs et des entreprises de plus en plus importantes, et les quelques militants engagés du début sont aujourd’hui largement dépassés par de puissantes coopératives, de gros groupes industriels et la grande distribution.

Si on ne peut reprocher à des entreprises de vouloir faire des affaires, car après tout faire du profit est leur raison d’être, force est de constater que ces puissants acteurs appliquent sans état d’âme les lois classiques du marché aux produits biologiques (normalisation, massification, optimisation des process, automatisation, importations, marketing…), et n’ont que faire de la philosophie initiale du bio et de la démarche écologique qui a prévalu à ses débuts.

Un marché gangrené par des opportunistes et des profiteurs

On ne compte plus aujourd’hui les références bio dans les rayons. Les radios et TV diffusent à longueur de journée des publicités qui nous promettent que telle enseigne a éliminé tout additif « controversé » des produits à sa marque, que telle autre propose des produits locaux, ou vend exceptionnellement du bio à prix coûtant. C’est à qui sera plus vert, plus éthique, plus bio, plus écolo que son concurrent.

Pourtant, lorsqu’on l’on regarde les origines des produits bio, les listes d’ingrédients, les emballages ou le bilan carbone, force est de constater que les promesses ne sont pas tenues et que le greenwashing est plus la norme que l’exception.

Plus grave, comme mon enquête récente l’a démontré, beaucoup de produits bio ne le sont pas véritablement et des fraudes à grande échelle sont encore courantes.

Cela n’est pourtant pas le plus scandaleux, et le pompon est atteint lorsque la grande distribution française est prise la main dans le sac, par plusieurs associations de consommateurs dont l’UFC et 60 Millions de Consommateurs, pour ses pratiques de fixation de marges abusives sur les produits bio. Cela leur est facile car les consommateurs ont intégré que les produits bio sont plus chers à produire que les produits conventionnels équivalents, mais sans savoir précisément de combien.

La rapacité des grandes enseignes de distribution, celles-là même qui ont le plus profité de la loi Egalim d’octobre 2018, a pour effet de rendre les produits les plus sains inabordables pour nos concitoyens les moins favorisés. N’ayant pas d’autre choix que de consommer les produits emblématiques de la malbouffe, les consommateurs les plus pauvres sont les plus exposés aux problèmes de santé liés à une mauvaise alimentation (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires…).

Un bio à deux vitesses

Le règlement européen qui définit les exigences relatives aux productions biologiques indique qu’un produit est bio… s’il répond aux exigences du présent règlement. En clair, un produit n’est pas intrinsèquement bio, il l’est par convention, s’il a été produit en respectant certaines règles en vigueur à ce moment-là et dans cet espace précis.

Or, ces règles ne sont pas définies une fois pour toute ; ce sont des compromis, le résultat de négociations, dont les motivations sont souvent très éloignées de la philosophie originale des précurseurs du bio du début du vingtième siècle.

Les groupes de pression les plus puissants, ceux de l’industrie et de la grande distribution, qui ont intérêt à ce que les normes soient les moins contraignantes possibles, ont obtenu une règlementation sur mesure, laxiste sur de nombreux points (rien sur le bilan carbone des produits, rien sur les normes sociales minimales, rien sur l’équilibre nutritionnel, pas de limitation de la surface des exploitations, pas d’interdiction des exploitations mixtes bio/non-bio…). Ils ont également obtenu un système de contrôle a minima, presque exclusivement entre les mains de sociétés privées, largement inefficace.

En réaction, les acteurs engagés du bio ont développé des labels propres plus exigeants (Nature & Progrès, Bio cohérence, Demeter…) pour des produits de meilleure qualité qui, généralement distribués en enseignes spécialisées bio, sont souvent plus chers.

Le résultat de cette divergence idéologique est que cohabitent deux offres bio distinctes lancées sur des trajectoires opposées ; un « vrai » bio, de qualité mais peu accessible et réservé aux plus aisés, et un bio « standard » trop souvent de mauvaise qualité, voire faussement bio.

Vers un bio de qualité pour tous

Pour permettre un jour à tout un chacun de consommer des produits biologiques de qualité, il faut en premier lieu que les décideurs politiques changent de paradigme. Le bio ne doit plus être considéré comme un simple marché à réguler avec la croissance économique comme seule horizon. Car une croissance de cette sorte ne pourra se faire que par l’industrialisation du bio, par un nivellement par le bas au détriment de la qualité au sens large, c’est à dire intrinsèque au produit lui-même, mais aussi de ses externalités sociétales et environnementales.

Il convient également de définir plus clairement et précisément ce que doit être un produit bio, à quelle philosophie se référer, à quelles problématiques il doit répondre, quelles sont les priorités, les enjeux, afin que les règles de production soient mieux définies qu’aujourd’hui.

Ces règles devront être beaucoup plus strictes en suivant l’exemple de certains labels bio exigeants. Outre une amélioration de la qualité, cela permettra de lutter contre l’industrialisation rampante de la filière.

Pour mieux lutter contre les fraudes et donner pleine confiance aux consommateurs, les états doivent mieux contrôler les opérateurs du bio et ne plus déléguer à des acteurs privés les missions de certification, de contrôle et de sanction.

Enfin, pour rendre le bio accessible au plus grand nombre, les marges des distributeurs doivent être transparentes, raisonnables, et encadrées si nécessaire. Le coût de la certification et des contrôles devrait être pris en charge par les industries polluantes, comme l’avait fait la Suède en taxant les engrais de synthèse.

Des produits véritablement bio, bons pour la santé et la planète, seront la norme tôt ou tard, que nous l’ayons sagement décidé et planifié lorsque nous avions du temps, ou que la planète ne nous l’impose dans l’urgence. Car ne nous y trompons pas, il ne peut y avoir de transition écologique cohérente et efficace, si on oublie la composante alimentation, et donc sans un changement des pratiques agricoles et la mise à disposition du plus grand nombre d’aliments véritablement sains et écologiques. 


* Christophe Brusset Vient de publier « Les imposteurs du Bio » (Flammarion). Il est un ancien dirigeant au sein de groupes internationaux de l’agroalimentaire. Il est l’auteur de « Vous êtes fous d’avaler ça ! » (Flammarion, 2015)