REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

La durée de vie des produits : une responsabilité partagée des industriels et des consommateurs

Entretien avec Thierry Libaert, Conseiller européen

Thierry Libaert, Conseiller européen, porte le sujet de l’obsolescence programmée depuis plusieurs années. Dès 2013, son avis (1) a été voté à l’unanimité par le CESE. Auteur d’un rapport sur la consommation durable remis au ministre de la transition écologique et solidaire en janvier dernier, ses préconisations ont inspiré le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire. Entre le vote du projet de loi au Sénat et son passage à l’Assemblée nationale nous l’avons interrogé.

On a beaucoup vilipendé le complot des industriels de l’obsolescence programmée. Pouvez-vous nous en parler ?

C’est d’abord cela que j’ai pu mettre au jour à travers mes différents rapports. L’obsolescence n’est pas un vaste complot des industriels pour saboter leurs produits afin que les consommateurs les remplacent au bout de quelques années. Cela a pu exister mais de façon minime. Les responsabilités sont partagées et celle du consommateur est à reconsidérer. Par exemple lorsqu’il veut acheter des produits low cost. Je me suis rendu compte qu’il était nécessaire de mieux informer le consommateur et surtout de mieux l’inciter à la durabilité. Car nombreux sont ceux qui jettent un produit, par exemple électroménager, dès l’apparition d’une perte d’efficacité au lieu de l’entretenir. Par exemple un aspirateur, il est tentant de le remplacer par un neuf, au lieu d’effectuer des gestes très simples comme le déboucher.

Quelles sont vos préconisations ?

J’ai découvert qu’une réelle marge de manœuvre demeurait au niveau national avant de s’en remettre au niveau européen contrairement à ce que j’avais l’habitude d’entendre. Car sur la quasi-totalité des facteurs qui peuvent pousser à ce que les produits soient plus durables il existe des prérogatives nationales. Fort de ce constat mes préconisations sont d’abord de favoriser une meilleure application des textes existants. Nous possédons déjà énormément de règles sur la durée de vie des produits mais qui sont relativement peu appliquées. Par exemple dans certains magasins une garantie est vendue sur trois ans pour certains produits alors qu’en réalité il ne s’agit que d’un an de plus par rapport à la garantie minimale légale de deux ans. Un autre exemple, en France les distributeurs doivent indiquer s’ils ont des pièces de réparation à disposition ou non. Or dans les faits au moins la moitié des distributeurs n’affiche pas cette information. Il faut aussi mieux sensibiliser le consommateur car sur le sujet de la durabilité très peu d’informations sont disponibles. Pour ce faire je proposais que nous travaillions sur un indice de durabilité des produits après celui relatif à la réparabilité. Une autre préconisation qui me paraît parmi les plus importantes est celle de la modulation de la garantie légale de conformité. Pour inciter l’industriel à ce que son produit dure plus longtemps, il faudrait faire en sorte que la garantie ne soit pas seulement de deux ans mais puisse être rallongée. Pour que cela ne soit pas rigide cela pourrait être modulable en fonction de ce que l’on attend d’un produit. Par exemple 4 ou 5 ans ans pour un réfrigérateur mais deux ans pour un smartphone.

Dans le projet de loi, êtes-vous satisfait du texte puis des discussions au Sénat ?

Le texte est encore en cours de discussion mais l’indice de réparabilité devrait normalement faire partie des mesures acceptées. La bonne surprise est que le Sénat a rehaussé le niveau d’ambition en proposant d’aller beaucoup plus vite sur la création d’un indice de durabilité et non pas seulement de réparabilité. C’est une bonne nouvelle car nous savons par le bureau européen des consommateurs que le consommateur préfère les produits durables aux produits réparables. C’est une mesure à laquelle je tiens beaucoup. Au CESE, nous avons réalisé une grande étude sur l’Espagne, la France, la République Tchèque et le Bénélux sur 3000 consommateurs en temps réel. Alors que beaucoup nous disaient qu’il y avait déjà trop d’informations sur les produits, nous nous sommes aperçus que ces consommateurs voyaient l’information. D’un point de vue commercial l’entreprise a donc tout intérêt à construire un produit plus durable. Sans se faire trop d’illusion nous pouvons nous dire tout de même que cela crée un cercle vertueux. Intérêt des entreprises, création d’emploi sur la réparation, contentement du consommateur, réduction des déchets. Il faut rappeler que 16 % des PME de réparation en Europe ont fermé entre 2006 et 2012 parce que les gens ne font plus réparer leurs produits. Il est important de rappeler aussi que l’obsolescence programmée n’est pas qu’un problème environnemental, c’est aussi un problème d’inégalité sociale. Les catégories les plus défavorisées, achètent le plus souvent les produits les moins chers, d’entrée de gamme. Ce sont aussi souvent ceux qui tombent en panne les plus fréquemment. Devoir renouveler ses achats en permanence place très vite dans des spirales de surendettement. Lorsque nous affichons la durée de vie d’un produit, le consommateur, et notre étude l’a bien montrée, peut faire un petit effort pour acheter un produit un peu plus cher mais beaucoup plus durable.

Ces mesures ne risquent-elles pas d’être trop contraignantes pour les entreprises ?

Toutes les entreprises que j’ai rencontrées m’ont dit que ce n’était pas un inconvénient car il est très important pour elles de regagner la confiance de consommateurs suspicieux. Beaucoup d’entreprises ont estimé qu’elles ne gagneraient pas forcément plus d’argent mais qu’elles gagneraient en fidélisation et donc en réputation. Nous avons par exemple un groupe d’électroménager précurseur qui a lancé une garantie pour 95 % de ses produits avec une réparabilité à 10 ans. Sur la durabilité des produits, les entreprises européennes ont une belle carte à jouer.

Vous venez d’être chargé d’une nouvelle mission sur la publicité par le gouvernement afin de proposer des recommandations au premier trimestre 2020. Il faut donc supprimer la publicité pour stopper la surconsommation et le gaspillage ?

Non il ne s’agit évidemment pas de supprimer la publicité garant de la croissance économique. Il s’agit de voir si l’on peut trouver des solutions afin que la publicité n’alimente pas l’obsolescence « psychologique » ou « culturelle » et n’incite pas à un gaspillage outrancier. Aujourd’hui nous savons que l’acquisition d’un produit est un marqueur social et que la plupart des produits dont les consommateurs se séparent sont en bon état. Le taux atteint 88 % par exemple pour les smartphones. Ce qui fait dire aux fabricants que j’ai auditionnés : à quoi bon fabriquer des produits qui tiennent au-delà de 2 ans puisque les utilisateurs changent généralement de smartphone tous les 2 ans ? Cela questionne le modèle de la publicité qui incite au renouvellement constant des produits. Par l’imaginaire du bonheur par la consommation qu’elle véhicule, elle est soupçonnée de freiner la transition écologique. Il s’agira donc pour nous de formuler des recommandations d’évolution de la publicité afin de l’inscrire dans la logique de la transition écologique. Mais pour l’instant je n’ai pas les réponses car la mission vient de débuter.

Au niveau national nous avons donc du travail sur le sujet, et au niveau européen ?

La France a été le premier pays et toujours le seul à avoir légiféré sur l’obsolescence programmée.

Au niveau européen, en 2013 lorsque mon avis a été voté à l’unanimité une brèche a été ouverte. Pouvoir faire travailler ensemble ONG gouvernementales de défense de l’environnement et associations de consommateurs qui d’habitude sont plutôt cloisonnées a été une très bonne nouvelle. Et le Parlement européen s’est emparé de ce sujet avec une résolution votée à la quasi-unanimité en juillet 2017.

Au niveau de la Commission il y a aussi beaucoup de démarches entamées dans plusieurs délégations, la DG Recherche et Innovation avec son programme H2020 sur la robustesse des produits, la DG marché intérieur, la DG environnement, la DG de la Justice et des consommateurs. L’idée est donc maintenant de créer une dynamique commune car la dispersion et le cloisonnement ne favorisent pas l’efficacité.

L’enjeu est pour moi très important. Je pense que tous les Européens ont un jour ou l’autre été confrontés à un problème d’obsolescence programmée, et où il leur était déclaré que leur produit n’était pas réparable, ou que cela risquait de prendre du temps, ou que cela serait très cher. Si demain, l’Union Européenne arrive à se saisir pleinement du sujet, elle pourra convaincre les citoyens européens qu’elle est vraiment à l’écoute de leurs préoccupations quotidiennes et qu’elle agit très concrètement pour leur qualité de vie. 

1. Avis « CCMI/112 – Pour une consommation plus durable : la durée de vie des produits de l’industrie et l’information du consommateur au service d’une confiance retrouvée »

327 K2_VIEWS