REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Se donner les moyens d’être plus responsables de nos déchets

Entretien avec Jacques Vernier, Président de la Commission des filières REP et du comité de pilotage de la consigne

Quels ont été vos constats et vos recommandations lors de votre rapport sur le dispositif des filières REP et leur insertion dans le projet de loi ?

Je suis assez satisfait car une grande partie des mesures que j’avais proposées ont été insérées dans le projet de loi. Trois points me semblent essentiels.

Les REP (responsabilité élargie des producteurs) rendent comme on le sait les producteurs responsables des déchets qui résultent de leurs produits. La France a créé la première REP il y a 25 ans pour les emballages et on en compte 14 obligatoires aujourd’hui. En France le dispositif est donc très développé par rapport à l’Europe où seulement 4 REP sont obligatoires. J’ai pu faire le constat que c’était un outil efficace, le taux de collecte et de valorisation des déchets a beaucoup progressé. De façon inégale, car dans certaines filières c’est collecter qui est difficile alors que dans d’autres c’est le recyclage qui est plus compliqué. Par exemple les épaves de véhicules une fois collectées se recyclent très bien mais l’enjeu réside dans la collecte car on estime qu’1/3 des véhicules hors d’usage partent dans des filières de collecte illégales. En revanche pour les plastiques ou le bois la collecte est assez aisée mais le recyclage est plus compliqué. Les filières REP ont vraiment permis de développer les deux.

Pour améliorer le dispositif, j’ai préconisé que certaines filières soient étendues, comme par exemple celle des véhicules automobiles aux deux roues, ou celle des déchets chimiques des ménages à ceux des artisans (dans ce dernier cas afin de changer une frontière qui donnait lieu à des contentieux permanents).

J’ai également proposé la création de nouvelles filières : jouets ; articles de sport ; de bricolage ; déchets du bâtiment (pas des travaux publics). Ces derniers représentent autant de déchets que les déchets ménagers : environ 40 millions de tonnes. En sachant que certains sont recyclés (les déchets inertes, ou les métaux) ; d’autres ne le sont guère (plastiques, plâtre, verre). Une filière REP pour certains déchets du bâtiment pourrait servir à financer l’accueil gratuit de ces déchets dans les points de reprise. En d’autres termes cela permettrait de financer le coût de la reprise du déchet lors de l’achat des matériaux de construction, au lieu de le faire payer aux vertueux qui prennent le soin de rapporter leurs déchets. Pour les mégots j’avais évoqué le sujet sans faire de préconisation et finalement le projet de loi l’a inclus. En fait tout comme les lingettes, leur inclusion dans le projet de loi résulte de la directive européenne de Juin 2019 sur les plastiques (1). Le Sénat y a ajouté les textiles sanitaires, plus communément appelés « couches » mais je ne suis pas sûr que cela soit maintenu au passage à l’Assemblée car le gouvernement y est semble-t-il opposé. Personnellement j’y suis favorable.

Ensuite sur le réemploi. J’avais constaté que les filières REP ne l’encourageaient pas assez. J’ai donc également proposé que l’on assigne un taux de réemploi dans le cahier des charges de chaque filière. Ce taux de réemploi n’est actuellement obligatoire que dans la filière meubles. Mais dans les faits il se pratique par exemple dans la filière des déchets électriques et électroniques. Les deux éco-organismes de la filière travaillent déjà avec des associations ou des entreprises sociales et solidaires de réemploi. Le réemploi pourrait avoir une dimension sociale par exemple pour les articles de sport ou de loisir ou les jouets qui pourraient donner lieu à des achats de seconde main à moindre coût. La proposition qu’un taux de réemploi soit inclus au cahier des charges et qu’il augmente petit à petit se retrouve dans la loi. Mais le réemploi est forcément un long chemin qui ne s’empruntera pas en un jour.

Le dernier point sur lequel je souhaiterais insister est l’atteinte des objectifs de collecte et de recyclage par les éco-organismes sous contrainte d’une sanction financière. Dans chaque filière il y a des objectifs, datés, en taux de collecte, en taux de recyclage de ce qui est collecté ou les deux, qui sont parfois fixés au niveau européen pour les filières européennes comme les piles. Mais j’ai constaté qu’il ne se passait rien lorsque ces objectifs n’étaient pas atteints. Cette proposition de sanction lorsque les objectifs ne sont pas atteints a été incluse dans le texte, au départ prévue par ordonnance et le Sénat a modifié le texte en l’incluant dans le projet de loi. Ce que j’approuve.

Vous avez remis un rapport au gouvernement sur la consigne afin d’apporter des éléments plus précis de solution à ce point proposé dans le texte. La consigne des bouteilles en plastique a fait énormément débat au Sénat. Pouvez-vous nous donner des précisions sur cette question ?

Avant que la question soit discutée au Sénat j’ai rendu un pré-rapport et le 14 octobre j’ai présenté un document plus détaillé au comité de pilotage de la consigne afin qu’il soit utilisable pour les discussions à l’Assemblée nationale.

Il faut déjà étudier la question avec en perspective la directive plastique européenne de juin 2019 que la France a entérinée et qui impose la suppression de certains objets en plastique à usage unique comme les cotons-tiges, les pailles, les couverts, les assiettes, les touillettes à partir de juillet 2021. Il va en rester et nous allons sûrement continuer à en supprimer. En attendant, pour ceux qui restent il vaut mieux les recycler que de les jeter n’importe où. Et la même directive exige que dans 10 ans il faille collecter 90 % des bouteilles de boissons en plastique alors qu’aujourd’hui nous sommes à 60 %. A l’avantage de la consigne je vois plusieurs raisons : tout d’abord cette pratique est répandue dans les pays européens qui ont un taux de collecte plus important que le nôtre. C’est le seul outil qui fonctionne vraiment. D’abord parce que c’est un circuit court qui permet de récupérer ces emballages dans un meilleur état (donc plus facilement valorisables) que lorsqu’ils sont mélangés à d’autres déchets dans nos poubelles et nos centres de tri. Ensuite parce qu’il y a une « carotte financière » à la clé : les consommateurs sont en effet incités à amener les bouteilles ou leurs canettes pour récupérer leur consigne. Certaines collectivités locales affirment qu’elles pourraient atteindre le taux de 90 % dans 10 ans. Je crois que certaines déjà très efficaces le pourraient. Mais d’autres sont trop en retard déjà par rapport à la moyenne française pour que ce soit réaliste. Car dans le paysage des 700 collectivités françaises qui font la collecte sélective, les quantités de plastique recyclées par chacun de ces EPCI varient d’un rapport de 1 à 14. Dernier point : les conséquences financières pour les collectivités. Ces dernières ont pu croire à juste titre qu’elles pourraient être lésées financièrement par ce manque à collecter engendré par la consigne. Or il pourrait être inscrit dans la loi que leur financement soit maintenu même si les bouteilles en plastique et les canettes sortent de nos poubelles jaunes. Aujourd’hui, les bouteilles et les canettes, qui seraient donc consignées, ne représentent d’ailleurs que seulement 9 % des déchets de nos poubelles jaunes. 


1. La directive (UE) 2019/904 du 5 juin 2019 relative à la réduction de l’incidence de certains produits en plastique sur l’environnement.

324 K2_VIEWS