REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Une question qui se pose à la société tout entière

Par Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé

Le Grand-âge et l’autonomie sont des sujets à la fois universels et intimes. A l’échelle de tous, le vieillissement et la perspective de la fin de vie sont des évidences absolues. A l’échelle de chacun, et lorsqu’ils concernent nos proches, ils composent une vérité refusée, parfois douloureuse.

Face au défi démographique qui se dresse devant nous, la question du « bien vieillir » se pose à la société tout entière. Des réponses doivent être apportées et c’est tout le sens de la grande concertation qui a précédé le rapport de Dominique Libault et des propositions qui sont nées de ce rapport. J’ai pu mesurer au cours de mes nombreuses visites d’EHPAD, encore récemment à l’occasion des deux derniers épisodes caniculaires de cet été, l’extraordinaire dévouement des personnels travaillant dans les établissements. Je n’oublie pas non plus celui des intervenants à domicile que ce soit auprès de nos aînés, comme des personnes vivant avec un handicap.

Les difficultés auxquelles sont confrontés les personnels travaillant dans les EHPAD ou à domicile sont réelles. Il nous faudra y répondre dans le cadre du projet de loi sur le Grand âge et l’autonomie que je présenterai avant la fin de cette année.

Ces difficultés sont de deux ordres : la première tient d’abord au fait que notre pays n’a pas assez promu des modes d’hébergements adaptés à la perte d’autonomie (je pense ici à l’habitat inclusif) qui constituent autant de solutions intermédiaires entre le domicile de la personne âgée et l’EHPAD. Il nous faut accélérer la construction de ces logements dont certains incluent une offre de services à domicile. Ces solutions présentent en outre l’avantage de lutter contre l’isolement des personnes âgées dont nous connaissons les effets sur leur bien-être, donc, à terme sur leur autonomie.

La deuxième difficulté est liée à l’évolution du profil des personnes âgées entrant aujourd’hui en EHPAD dont le niveau d’autonomie est sensiblement plus dégradé qu’avant. Leur prise en charge par les personnels est donc plus complexe et physiquement plus éprouvante. Pour répondre à ce défi, nous devons recruter des agents dont les formations et les perspectives de carrière doivent être revues. C’est tout l’enjeu de la mission que j’ai confiée en juillet dernier à Myriam El Khomri qui me remettra son rapport à la mi-octobre.

Il faut aussi se poser la question de l’accès aux établissements. Le rapport Libault a fait des propositions pour diminuer le reste à charge des personnes âgées résidant en EHPAD disposant de revenus modestes et nous étudions actuellement très sérieusement cette proposition et les conditions de son financement. Nous devons cependant associer étroitement les conseils départementaux à nos travaux dans la mesure où les Départements, aujourd’hui compétents dans le champ de l’Autonomie, sont chargés de la tarification de la partie « hébergement » mais aussi du volet « Dépendance » des EHPAD. Je rappelle que l’Etat, plus précisément l’Assurance maladie, ne finance que les soins prodigués aux personnes âgées prises en charge en EHPAD.

Au-delà de la baisse du reste à charge des dépenses supportées par les résidents en EHPAD, et dont je mesure le poids pour les familles, la réforme du Grand âge et de l’autonomie devra permettre, à terme, une simplification du mode de tarification des EHPAD objectivement illisible pour les résidents mais aussi pour les financeurs que sont l’Assurance maladie et les Départements.

Nous devons aussi tenir compte et développer autant que possible le maintien à domicile, qui est plébiscité par les Français. La réforme que je présenterai à la fin de cette année devra donc être à la hauteur de cette attente d’une meilleure prise en charge des personnes âgées mais aussi des personnes vivant avec un handicap à domicile.

Cette réforme de la prise en charge des personnes en perte d’autonomie vivant à domicile, à laquelle Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées, est pleinement associée, devra répondre à trois grands enjeux.

Le premier enjeu concerne les services d’aide à domicile auxquels nous devons, avec les Départements en charge de leur tarification et du financement de l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA), apporter plus de garanties sur l’exercice même de leurs missions auprès de 760 000 personnes quotidiennement. Nous devons en particulier redéfinir notre partenariat avec les conseils départementaux pour faire évoluer progressivement les tarifs des services d’aide à domicile. Ces derniers devront être la fois soutenables financièrement pour les personnes mais aussi pour les services, afin qu’ils puissent recruter et fidéliser leurs salariés, en particulier dans les territoires ruraux. Mais comme en EHPAD, nous devons aussi veiller à revaloriser les métiers et des rémunérations des personnes intervenant à domicile. C’est aussi l’un des grands enjeux de la mission confiée à Myriam El Khomri ;

Le deuxième enjeu est de permettre de mieux prendre en charge les temps de coordination avec les services prodiguant des soins à domicile qu’il s’agisse des soins infirmiers ou de l’hospitalisation à domicile. De ce point de vue, les Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile constituent une réponse qu’il nous faudra regarder et évaluer très prochainement ;

Le troisième enjeu concerne l’évolution de l’habitat lui-même. La réforme du Grand âge et de l’autonomie devra faciliter l’adaptation du logement à la perte d’autonomie de la personne qu’il nous faut mieux anticiper. Les solutions de financement des travaux d’adaptation du logement (salles de bains…) doivent pouvoir être mobilisées. Nous y travaillons actuellement avec Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement. Au-delà, le projet de loi devra rendre possible la construction d’habitats inclusifs qui permettent de mutualiser des services d’aide à domicile, en particulier dans des territoires où les personnes âgées supportent mal leur isolement. Des solutions existent déjà ; il nous faudra les encourager.

Si la société tout entière doit se mobiliser, il y en a qui se mobilisent déjà, un peu par « la force des choses », ce sont les aidants, et il faut aider les aidants.

Les aidants ne peuvent être les « oubliés » de notre système de protection sociale et plus largement de nos politiques de solidarité, comme l’a souligné le Président de la République, dans son allocution du 25 avril dernier. Le Premier Ministre, dans son discours de politique générale du 12 juin, a réaffirmé le besoin de mieux accompagner les aidants de personnes âgées, de personnes en situation de handicap ou de malades chroniques. Avec Sophie Cluzel, nous souhaitons, sans attendre l’examen du projet de loi sur le Grand âge et l’autonomie présenté, à l’automne, un plan de mobilisation nationale en faveur des proches aidants, en association forte avec les champs de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la jeunesse ou encore du travail.

Dans ce chantier immense qui nous mobilise, le rapport Libault, par ses constats et ses préconisations, constitue pour le gouvernement un document de référence d’une grande qualité.

Son plus grand mérite est d’avoir alerté sur les faiblesses actuelles de notre système de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie – à domicile comme en établissement - qui n’est pas adapté au défi démographique auquel notre pays devra faire face d’ici 2030. Selon le rapport Libault, le nombre de personnes âgées en perte d’autonomie devrait augmenter de 20 000 chaque année d’ici 2030, pour atteindre 40 000 entre 2030 et 2040.

Le rapport Libault appelle surtout une réponse globale pour, demain, mieux prévenir et mieux accompagner la perte d’autonomie de la personne âgée, tant en ce qui concerne l’habitat, que les transports, la recherche, les métiers du « Grand âge et de l’autonomie » et l’apport des nouvelles technologies.

Le rapport aborde également le sujet du regard que nous portons sur Grand âge, ce qui renvoie à des enjeux forts de citoyenneté, de dignité et de bientraitance ou de bienveillance à l’égard des personnes âgées. Notre ambition est bien celle de la concourir à l’édification d’un projet de société qui donne toute sa place à la personne en perte d’autonomie et respecte son libre choix.

Je n’oublie pas les innovations technologiques, qui constituent aussi un fantastique gisement de solutions pour améliorer le quotidien de la personne en perte d’autonomie où qu’elle vive. Si je prends l’exemple de la télémédecine ou de la consultation, leur développement contribuera à gommer en partie les inégalités d’accès à des professionnels de santé pour la personne âgée à domicile ou vivant en établissement. L’enjeu est, ni plus, ni moins, de mieux capter les « signaux faibles » de la perte d’autonomie qui doivent conduire à limiter les hospitalisations.

Il nous faut aussi assurer un continuum avec la Silver économie en mobilisant utilement les innovations technologiques, pour améliorer l’évaluation globale de la personne âgée tant à domicile qu’en établissement, dès lors que l’innovation a fait la preuve de son utilité. Ce point est essentiel car notre pays doit, de ce point de vue, mieux structurer sa capacité à « fabriquer » de la preuve du bénéfice de telle ou telle innovation pour la personne en perte d’autonomie. Ce sera un des enjeux forts de la « Stratégie Grand âge et autonomie »

1054 K2_VIEWS