REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Sommes-nous prêts à remplacer nos espaces de vie par l’espace virtuel de nos smartphones ?

Par Jean-Christophe Fromantin, Maire de Neuilly-sur-Seine

Chaque acteur politique devrait se poser en permanence la question de la prospérité du territoire dont il tire sa légitimité. Non pas en rêvant qu’il devienne ce qu’il n’est pas, par nature ; mais de telle sorte que ses qualités ne soient jamais passées en « pertes et profits », ni oubliées. Car chaque territoire est une part de bien commun dont nous avons la responsabilité. S’affranchir de cette responsabilité reviendrait à renoncer à cette diversité du monde qui fonde nos cultures, nos équilibres et nos échanges.

Or, aujourd’hui, la tendance dans ce domaine est plutôt à la résignation, voire au renoncement. La plupart des élus essaient de « sauver les meubles » davantage que de se projeter dans l’avenir. La cause de cette démission est simple, elle résonne comme une fatalité, parfois comme une injonction : le monde sera métropolitain ou ne sera pas ! Et tant pis pour la diversité du monde ; tant pis pour les cultures, les plaines et les collines ; tant pis pour les villages et les villes moyennes ; tant pis pour le patrimoine dont l’utilité n’est plus prouvée ; tant pis pour les projets de vie ailleurs que dans les villes. La désertification a d’abord été industrielle, puis sociale, elle est en passe d’être totale pour plus de la moitié de nos territoires ; et ce n’est que le début. Ce que l’INSEE appelle dans ses travaux : « la diagonale du vide » ! (sans que cela ne soulève beaucoup de réactions) gagne du terrain. Une partie de la France n’est plus considérée comme une chance mais comme une charge. Une charge dont Bercy rappelle régulièrement qu’elle n’est pas raisonnable eu égard aux logiques de court terme qui dictent dorénavant l’action publique. C’est ainsi que la France est en train d’abandonner progressivement ce qui a forgé son histoire, son économie, sa culture et son rayonnement. Nous sommes-nous seulement interrogés sur les bases de ce qui fait notre force aujourd’hui en matière d’agro-alimentaire, de transport, de santé ou de luxe ? Toutes ces filières trouvent leurs origines dans une alchimie très particulière, enracinée dans nos territoires, dont le potentiel s’est révélé quand l’industrie les a revisités. Car l’industrie n’a rien inventé. Si elle n’avait rencontré aucun savoir-faire, ni artisanat, ni traditions, ni culture, les machines auraient alors tournées dans le vide. L’industrie a participé au développement de nos territoires en épousant les contours de leurs avantages comparatifs et en répondant à leurs besoins : une industrie laitière a émergé au pays des vaches, des stations de ski ont donné une nouvelle vie à nos montagnes, les métiers d’art ont façonné l’industrie du luxe, la géographie a motivé les inventions automobiles ou ferroviaires et de nombreux services ont suivis, entraînés par cette révolution industrielle. Tous les territoires étaient concernés. L’industrie est venue revisiter la diversité de nos productions et de nos savoir-faire pour leur donner une nouvelle dimension.

A l’ère du numérique, cette logique de fertilisation de chaque territoire devrait à nouveau inspirer nos ambitions. Elle devrait même avoir un double objectif, de relancer l’économie et de participer d’une meilleure distribution des populations dans l’espace ; elle permettrait d’offrir à chacun un autre horizon – et un autre projet de vie – que celui d’être entassé dans une de ces grandes villes dont le potentiel de croissance est réel, mais dont les débouchés sont ultra-sélectifs car leur avenir relève de leur performance dans une compétition mondiale.

Si nous persistons dans une perspective de désertification et d’hyper-concentration urbaine, il est probable que nous irons vers la réitération des crises qui s’amorcent : crises économiques liées à la financiarisation de l’offre, crises sociales liées à l’artificialisation des modes de vie et crises environnementales liées à la promotion des îlots de chaleur. Le XXIème siècle doit retrouver du sens au risque de faire de l’innovation une fin plutôt qu’un moyen.

Cette recherche de sens, je l’ai développée dans un livre récent – « Travailler là où nous voulons vivre / Vers une géographie du progrès » Editions François Bourin – avec cette idée que les technologies n’ont d’intérêt que si elles nous permettent d’améliorer nos modes de vie ; et par conséquent, le meilleur moyen d’y parvenir est de pouvoir vivre et travailler là où nous souhaitons vivre. C’est la condition centrale pour que la technologie se mette à notre service, et non pas l’inverse …

Cette tendance est amorcée par ceux, de plus en plus nombreux, qui aspirent à un nouveau mode de vie, plus équilibré, moins exposé aux pollutions urbaines, avec de l’espace et une proximité avec la nature. La révolution qui s’annonce ne sera pas tant numérique que ce que nous en ferons. Digitaliser le monde et nous contraindre à vivre dans des villes de plus en plus denses où l’espace sera de plus en plus contraint conduit inévitablement vers une forme d’aliénation.

Sommes-nous prêts à remplacer nos espaces de vie par l’espace virtuel de nos smartphones ?

L’enjeu est là. Le XXème siècle a consacré les liaisons routières et ferroviaires pour relier les hommes là où ils vivaient. Le XXIème siècle ne doit pas être celui du renoncement à ce lien mais d’une nouvelle fertilisation grâce aux leviers numériques. Longtemps, nous avons eu cette ambition de tisser une maille fine qui relie et révèle tous les atouts de nos territoires. De Dunkerque à Menton, des Alpes à l’Atlantique, de Saint-Brieuc à Bar-le-Duc, tous les territoires étaient une chance pour la France et il n’était pas question d’en laisser aucun dans l’angle mort des politiques publiques. La dynamique économique d’aujourd’hui doit beaucoup à cette vision. Ne l’abandonnons pas !

Trois paramètres concourent à une reterritorialisation de la France : la restauration d’un maillage d’environ 350 villes moyennes qui seront des espaces de vie et les pivots des politiques de proximité ; la mise en place d’un réseau de métropoles pour que chacun soit à moins d’1h30 d’une interface avec le monde ; le déploiement d’une solide infrastructure numérique en veillant à ce que les métropoles, les villes moyennes et les zones rurales accèdent aux technologies dont elles ont besoin eu égard aux responsabilités qu’elles exercent.

C’est à cette aune que la fibre ou la 5G sont les vecteurs structurants d’une stratégie territoriale. Or, le cahier des charges récemment publié par l’Arcep pointe une absence de vision de la part de l’Etat. En optant pour des ratios plutôt que pour des critères de déploiement, l’Etat laisse aux quatre opérateurs la liberté de choisir les sites d’implantation. Le risque est grand d’accroître le décrochage de nombreux territoires. Car la 5G ouvre de nouvelles voies pour redistribuer la valeur ajoutée nécessaire à la fertilisation de nos territoires et surtout à une meilleure distribution des populations. La télémédecine, l’enseignement à distance, l’hyper-industrie, les connexions à très haut débit ou les mobilités autonomes sont autant de champs d’application qui pourraient compenser les carences et nourrir de nouvelles ambitions aux quatre coins de la France. L’Etat doit rapidement travailler sur une programmation territoriale du déploiement numérique qui, au-delà des principes et des ratios soumis aux opérateurs, arrête un zonage, des objectifs et des échéances ; et de faire en sorte que ces modalités de déploiement soient cohérentes avec des politiques publiques en matière de santé, de mobilité, de formation ou de développement économique. Quand l’Etat définit une maille pour les hôpitaux, quand il promeut des territoires d’industrie, quand il s’engage sur des transports ou quand il défend l’attractivité des grands ports maritimes, il doit confirmer ses ambitions en anticipant les niveaux de connexion numérique nécessaires et pertinents. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Le monde de demain ne pourra pas être métropolitain et priver les hommes des richesses de la géographie. Il sera un monde en réseau qui permettra à chacun de combiner un projet de vie et de rester connecté. C’est la promesse d’une modernité durable que l’innovation peut rendre possible. A nous de lui donner un sens pour faire de nos territoires, plus qu’un combat, un projet.