REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

“Ce n’est pas un texte de loi aussi ambitieux soit-il qui épuisera l’ensemble des questions liées à l’énergie”

Entretien avec Bruno Duvergé, Député (MoDem, Pas-de-Calais), Rapporteur de la Mission d’information sur les Freins à la Transition Energétique

Que vous inspire le Projet de Loi Energie et Climat qui a été présenté au Conseil des ministres du 30 avril dernier ?

Je ne vous cache pas que nous avons été nombreux, députés de tous bords qui nous intéressons à ces sujets, à nous interroger sur ce que pouvait comporter un tel projet au vu d’une part de son épaisseur (18 pages et 8 articles) et d’autre part des enjeux formidables qui nous attendent en la matière.

Ensuite, il m’est apparu que nous devions inscrire ce texte dans un contexte beaucoup plus vaste et qui a à voir avec l’ensemble de la mutation de notre société en faveur de la transition énergétique. Autrement dit, ce n’est pas un seul texte de loi aussi ambitieux soit-il qui épuisera l’ensemble des questions liées à l’énergie depuis sa production jusqu’à sa consommation.

Qu’entendez-vous par un contexte beaucoup plus vaste ? Pouvez-vous préciser ?

Bien sûr ! Ce que je veux absolument souligner, en premier lieu, c’est que notre pays est déjà engagé dans la voie de la transformation énergétique et qu’une grande majorité de nos concitoyens ressentent comme nécessaire sinon impératif une forme de sobriété énergétique, comme nous y invite le climatologue Jean Jouzel.

Ensuite, cette nécessaire transition énergétique, elle se traduit d’abord par la priorité mise en avant concernant la baisse drastique et la fin des émissions de dioxyde de carbone. Par rapport aux années 1970 où l’accent était prioritairement mis sur les dangers du nucléaire, l’accent est aujourd’hui mis en priorité sur la fin des émissions de gaz à effet de serre, gaz qui ont un effet désastreux désormais avéré sur notre climat.

C’est au demeurant tout le sens des politiques publiques mises en place depuis une vingtaine d’années.

Justement, quelles sont ces politiques mises en place qui visent à réduire les émissions de dioxyde de carbone ?

C’est ce qui est fort justement et judicieusement rappelé dans l’exposé des motifs du projet de loi « Energie et Climat ». En quelques lignes, est énuméré tout ce que notre pays a déjà adopté comme train de mesures législatives, réglementaires nationales et européennes et comme accords internationaux pour aller dans le sens d’une préservation de notre climat lié à un changement total de paradigme quant à notre rapport aux principales sources d’énergies disponibles.

Dès 2000 la France s’est ainsi dotée d’objectifs et de plans stratégiques pour réduire les gaz à effet de serre. Le premier Plan national de lutte contre le changement climatique, il date de 2000 ! Depuis des majorités politiques diverses se sont succédées, il y a eu des accélérations dans la conduite de ces politiques et des périodes où d’autres enjeux ont pris le pas mais le même objectif de décarbonation a été, in fine, partagé par les principaux acteurs politiques. Aujourd’hui, la parole de ceux qu’on appelait les « climatosceptiques » ne trouve plus d’écho et n’est plus relayée et une immense majorité de nos hommes et femmes politiques et de nos concitoyens est désormais consciente de la priorité que représente en matière de santé publique, de préservation de notre environnement et de nos écosystèmes la lutte contre le réchauffement climatique.

En 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) a ainsi fixé l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et de les diviser par 4 en 2050.

Vous pensez que cela est suffisant comme objectif ?

Compte tenu de l’urgence en la matière il faut aller plus loin et c’est ce qui est d’ailleurs écrit, noir sur blanc, à l’alinéa 1 de l’article 1er de la loi Energie et Climat : « atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 en divisant les émissions de gaz à effet de serre par un facteur supérieur à six entre 1990 et 2050 ».

Vous voyez que non seulement il y a continuité depuis 18 ans, continuité depuis 2015, année de la LTECV mais également des Accords de Paris où la France a montré son leadership en matière de lutte contre le réchauffement climatique, mais encore accélération avec une volonté encore plus marquée de réduire les gaz à effet de serre.

Mais vous ne craignez pas qu’à vouloir augmenter trop la réduction de gaz à effet de serre, on risque de voir une part de nos concitoyens décrocher.

C’est faux. Ce que je veux dire c’est que c’est un argument brandi régulièrement par des démagogues. En vérité, à partir du moment où vous faites de la pédagogie et de l’accompagnement et pas de la culpabilisation et de la répression, nos concitoyens qui sont intelligents et mieux informés qu’on ne le croit peuvent adhérer à ces objectifs, ce qui est fondamental.

Et puis, naturellement et très concrètement, il faut aussi un accompagnement financier surtout à l’égard des plus modestes qui sont souvent très pénalisés. Ils sont pénalisés parce qu’ils ont souvent moins accès aux transports en commun, qu’ils sont plus dépendants de leur véhicule individuel pour se déplacer et qu’ils ne connaissent pas nécessairement toutes les aides auxquelles ils ont droit et qui leur permettraient d’éviter que leur logement soit mal isolé.

Cela expliquerait selon vous le mouvement des Gilets Jaunes ?

Je ne sais pas si cela explique entièrement ce mouvement mais je note qu’il a commencé au moment où a été annoncée une hausse de la taxe sur le gasoil.

Vous savez, depuis un an, je suis rapporteur de la Mission d’information sur les Freins à la Transition Energétique (mission demandée par M. Duvergé et le Groupe Modem et apparentés à l’Assemblée nationale ndlr).

Depuis un an, toutes les semaines, nous auditionnons l’ensemble des acteurs qui sont impliqués dans le domaine de la transition énergétique. Sur chaque sujet (éolien terrestre, hydroélectricité, méthanisation, énergies marines etc.) nous réunissons des syndicats professionnels, des représentants des administrations centrales de l’Etat, des collectivités territoriales, des associations d’usagers et des associations environnementales.

Ces auditions sont passionnantes car on observe le formidable bond que le développement des énergies renouvelables ont connu en très peu d’années et la quantité d’acteurs qui sont mobilisés et investis dans ces domaines.

Cette effervescence nouvelle se fait parfois au détriment de la lisibilité des dispositifs existants et des techniques développées et commercialisées. Il faut désormais planifier davantage, ne pas tenir de discours ambivalent voire contradictoire et permettre à nos concitoyens d’avoir une vision claire de ce que sera leur consommation énergétique dans 10, 20 ou 30 ans.

Le projet de loi Energie et Climat s’inscrit-il dans cette planification nécessaire selon vous ?

Oui dans la mesure où il donne des objectifs et notamment des objectifs chiffrés et c’est donc un outil nécessaire. C’est un outil nécessaire mais pas suffisant…

Pas suffisant ?

Pas suffisant pour tout ce qui a trait à l’énergie. Dans le domaine il n’y a pas de « texte miracle » qui permettrait que dès le lendemain de son adoption on verrait baisser drastiquement le niveau de CO2 et le climat cesser de se réchauffer.

Ce texte est une feuille de route qui doit s’articuler avec les textes de loi existants ou à venir, avec la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), avec ce qui existe pour la Défense nationale, une véritable loi de programmation pluriannuelle dotée de moyens pérennes dédiés, avec des rapports parlementaires d’évaluation qui mesurent année après année l’impact de nos politiques publiques, avec des documents budgétaires qui mesurent de manière transversale le financement des politiques publiques en faveur de l’environnement et avec des études menées par le CESE qui peut demain devenir un acteur de premier plan dans ce domaine en faisant l’interface entre les acteurs publiques et les acteurs économiques et sociaux.

Voyez-vous d’autres mérites à ce texte de loi ?

Encore une fois, je me réjouis qu’il grave, pour ainsi dire dans le marbre, des objectifs ambitieux, qu’il institue le Haut Conseil pour le Climat dont on parle tant et qu’il se donne les moyens de lutter contre la fraude en matière de certificats d’économie d’énergie.

Ce texte - et je crois que c’est le souhait de ses rédacteurs - est une pierre, un nouveau jalon dans notre volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’est déjà beaucoup.

Ce texte reporte la réduction de la production d’électricité à 50 % par l’énergie nucléaire de 2025 à 2035. Selon vous le nucléaire ne pose pas de problèmes ?

Je n’ai jamais dit cela et vous ne m’entendrez jamais dire que le nucléaire est la panacée. Je constate simplement qu’aujourd’hui l’urgence, pour le climat, c’est la baisse et la fin de l’émission de gaz à effet de serre.

Durant cette période transitoire, le nucléaire peut encore nous aider comme énergie d’appui. Si nous nous fixions des objectifs trop difficiles à atteindre, on risquerait de ne pas pouvoir les tenir. Mais soyez certains que, par ailleurs, je ne mésestime pas la dangerosité du nucléaire (l’accident de Fukushima nous l’a rappelé il y a 8 ans). Raison de plus pour démanteler les centrales obsolètes, sécuriser et rénover le parc existant et surtout être particulièrement vigilant pour tout ce qui est dévoiement de l’usage civil du nucléaire à des fins militaires. 

448 K2_VIEWS