REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Iran nucléaire : l’accord de Lausanne sous toutes ses coutures

Par François Nicoullaud, analyste de politique internationale, ancien ambassadeur de France en Iran.

 

Un objet diplomatique difficilement identifiable

L’accord du 2 avril sur le programme nucléaire i ranien pas sé a Lausanne entre Téhéran et le groupe dit P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécur i té plus l’Allemagne) est un curieux objet diplomatique. Ce n’est au mieux qu’un accord d’étape dans la négociation lancée le 24 novembre 2013 pour parvenir, en principe fin juin prochain, a un accord définitif sur l’encadrement du programme iranien. Mais peut-on meme qualifier ce dispositif d’accord ? Oui, si l’on veut croire qu’une déclaration commune, lue devant la presse en anglais par Mme Mogherini, haute représentante de l’Union européenne, puis en persan par M.Zarif, ministre iranien des Affaires étrangeres, crée entre les parties un lien suffisamment fort pour porter le nom d’accord.

Les réticences du Guide supreme

Peut-on aller jusque la ? Le texte de cette déclaration reste prudent. Il présente les formules avancées sur les différents sujets de discussion non comme des points d’accord mais comme des « solutions sur les parametres clés » du futur accord annoncé pour la fin juin. Pourquoi ce langage contourné ? Sans aucun doute parce que du côté iranien, Ali Khamenei, le guide supreme de la Révolution islamique, avait en février publiquement écarté l’idée d’un accord par étapes, ou l’on s’entendrait d’abord sur les principes avant de passer aux détails. C’était en effet a ses yeux un moyen de « créer des complications en série quand on en arriverait aux détails ». La délégation iranienne, qui avait auparavant accepté l’idée d’un accord intermédiaire pour la fin mars, se trouvait donc coincée. D’ou cette simple déclaration, refusant le nom et l’habillage formel d’un accord.

Des conclusions divergentes, et aussi des conclusions cachées

Mais ceci était insuffisant pour les négociateurs américains, John Kerry en tete, qui s’étaient engagés a l’égard de leur Congres a produire un résultat concret a la fin mars. Y venir les mains vides ou insuffisamment chargées aurait beaucoup encouragé les élus hostiles a tout rapprochement avec Téhéran, déja en majorité dans les deux chambres, a torpiller la poursuite des négociations, par exemple en votant des sanctions supplémentaires. Aussitôt la déclaration commune lue a la presse, le Département d’État a donc produit de façon unilatérale, sous le titre de « Parametres pour un plan commun et global d’action », sa vision des résultats atteints, beaucoup plus avantageuse pour la partie américaine.

Du coup, les Iraniens ont laissé filtrer en direction de leur presse leur propre version de l’accord. Comme on pouvait l’imaginer, celle-ci, minimisant les concessions consenties par Téhéran, s’est révélée assez différente sur un certain nombre de points clés du document américain. Mais enfin, pour voir le bon côté des choses, aucune des deux parties n’a rejeté catégoriquement la présentation de l’autre. Il existerait enfin, si l’on en croit les Français, un mystérieux relevé de conclusions commun auquel il serait possible de se référer mais qu’il aurait été convenu de ne pas rendre public.

Les questions pres d’etre réglées

La lecture des textes accessibles laisse en tous cas présumer que les négociateurs de Lausanne ont déja trouvé des formules de compromis sur beaucoup de points hautement sensibles.

Il devrait en etre ainsi du format du programme d’enrichissement de l’uranium, premiere voie d’acces a la bombe, puisque ce sont les memes centrifugeuses qui peuvent enrichir l’uranium juste assez pour des usages pacifiques, ou aller vers les hauts enrichissements nécessaires a la confection d’une arme nucléaire. Les Américains s’étaient fixé comme objectif de brider le programme d’enrichissement iranien de telle sorte qu’un an au moins soit nécessaire pour produire la quantité d’uranium hautement enrichi nécessaire a une premiere bombe : temps jugé suffisant pour la mobilisation de la communauté internationale. Ils devraient avoir obtenu satisfaction. Sur les 19.000 centrifugeuses actuellement installées, l’Iran n’en conserverait en activité qu’environ 5 000, toutes de premiere génération et regroupées sur un seul site, celui de Natanz. L’autre site actuellement consacré a l’enrichissement, le site souterrain de Fordo, serait alors transformé en centre de recherche. Le stock disponible d’uranium légerement enrichi, actuellement de 10 tonnes, permettant donc au prix d’un enrichissement supplémentaire de disposer d’assez d’uranium pour dix bombes, devrait etre tres considérablement réduit, peut-etre a guere plus de 300 kilogrammes. Et les Iraniens s’engageraient en tout état de cause a ne pas enrichir au-dela de 3,67%, taux habituellement utilisé pour de pacifiques centrales nucléaires productrices d’électricité.

Pour le réacteur en cours de construction a Arak, que ses parametres désignaient comme fortement plutonigene, donc ouvrant la seconde voie d’acces a la bombe – ce réacteur inquiétait en particulier les Français – les Iraniens semblent avoir accepté d’en modifier les caractéristiques de sorte a en atténuer fortement la dangerosité. Et en matiere de contrôles internationaux, l’Iran se dit pret a remettre en vigueur le Protocole additionnel qu’il a signé en 2003 avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), et qui offre aux inspecteurs de l’Agence des moyens renforcés. Les Américains semblent enfin avoir obtenu satisfaction quant a la durée de l’accord qui devrait etre conclu fin juin prochain: ses clauses s’étendraient entre 10 et 15 ans, durée au bout de laquelle l’Iran devrait avoir regagné la confiance de la communauté internationale. Et bien entendu, les contrôles de l’AIEA ont vocation a s’exercer sans limitation de durée.

Blocages persistants, espoir quand meme

Au vu de ces résultats, l’accord définitif entre l’Iran et le groupe des P5+1 semblerait a portée de main. Mais c’est sans compter sur quelques points de blocage, hautement politiques, pour lesquels aucune solution ne s’est encore esquissée. Le premier concerne le rythme de levée des trois types de sanctions infligées a l’Iran : sanctions du Conseil de sécurité, sanctions de l’Union européenne, sanctions américaines. Les Occidentaux n’envisagent qu’une levée progressive de toutes ces sanctions. Dans un premier temps elles ne seraient que suspendues, et devraient en tout état de cause pouvoir tres rapidement etre remises en place en cas d’infraction iranienne. Ceci afin de dissuader dans la durée l’Iran de prendre des libertés avec l’accord forcément tres contraignant qui se prépare. La revendication de Téhéran est exactement inverse : lever toutes les sanctions des l’entrée en vigueur de l’accord. D’un point de vue politique, il est vrai que le gouvernement iranien aurait du mal a convaincre son opinion de l’intéret d’un accord si l’effet des sanctions devait continuer a se faire durement sentir sur l’économie et la société. Chacun sent bien que les deux parties devront faire sur ce sujet un bout de chemin l’une vers l’autre, mais parviendront-elles a se rencontrer ?

Un autre point de blocage concerne la possibilité pour les inspecteurs de l’AIEA de pénétrer dans des enceintes militaires, la ou pourraient le plus commodément s’élaborer des programmes éventuels de fabrication d’engins nucléaires. Au nom des intérets de la défense nationale, les hauts gradés iraniens ont fait savoir tres haut qu’il n’en était pas question. Les Occidentaux font observer que des contrôles internationaux, pour etre crédibles, ne peuvent pas faire l’impasse sur les lieux les plus sensibles. La question en est la aujourd’hui.

Décidément, les négociateurs vont devoir mobiliser toute leur énergie, toute leur créativité, pour tenter d’aboutir d’ici au 30 juin. En faveur d’une issue favorable, Rouhani, le président iranien, a vraiment besoin d’un accord, car il joue sa survie politique sur la levée effective des sanctions. Barack Obama, de son côté, a envie de cet accord pour entrer dans l’Histoire (et mériter enfin son prix Nobel). C’est la prise en compte de cette double dynamique qui permet d’espérer.