REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Des intelligences TRÈS artificielles

Par Jean-Louis Dessalles, Enseignant-chercheur à Telecom Paris (Institut Polytechnique de Paris)*

L’intelligence artificielle (IA) va envahir nos vies, le plus souvent sans que nous nous en doutions. Les personnes qui s’en apercevront les premières sont celles qui verront leur emploi menacé.

Jusqu’où ce processus ira-t-il ? L’IA est-elle un danger, ou bien représente-t-elle un formidable progrès ? Et ce progrès-là ne risque-t-il pas de s’emballer, jusqu’au point ou tout pouvoir de décision finirait par nous être ôté pour devenir automatisé ?

L’emballement, pour l’instant, a surtout concerné les médias. Ceux-ci ont donné un large écho aux déclarations alarmistes d’Elon Musk, Steven Hawking et Bill Gates qui annonçaient rien de moins que la fin prochaine de l’humanité après la prise de contrôle de l’IA sur nos vies. D’autres prévisions, moins extrêmes mais dramatiques tout de même, prévoyaient un chômage de masse. Par exemple, l’étude de Carl Frey et Michael Osborne (1), largement reprise dans la presse à l’époque, envisageait la mise en danger de 40 % des emplois à un horizon de quatre ans. C’était en 2013 !

Une émergence récente

Toute cette effervescence a commencé en 2010. Comme la plupart de mes collègues spécialistes de l’intelligence artificielle, j’ai été surpris par le retour en force de techniques comme les réseaux de neurones, sous la forme de l’apprentissage profond (deep learning). Pour la première fois, l’IA était capable de traiter de vrais problèmes en partant de données brutes, des images par exemple. Pour le grand public, la révélation a eu lieu en 2016 lorsqu’un programme, Alpha-go, a battu le champion du monde de go, Lee Sedol (2). Un autre exemple emblématique est ce programme, disponible comme application sur les téléphones, qui permet de diagnostiquer des mélanomes (3). Très récemment, j’ai été impressionné par le projet Debater d’IBM. Ce programme donne l’impression de pouvoir raisonner et argumenter comme vous et moi, ou même mieux, puisqu’il s’est montré capable de produire un point de vue convaincant dans un concours d’éloquence, sur un sujet qu’il ne connaissait pas à l’avance (4).

Il y a longtemps que les machines remplacent nos muscles. Voilà maintenant qu’elles remplacent notre intelligence. Devons-nous pour autant nous alarmer au point de nous dire que la messe est dite, que l’espèce humaine est obsolète ? N’allons pas trop vite. En tant que chercheur en intelligence artificielle, je sais à quel point il est difficile de faire faire quoi que ce soit d’intelligent à un ordinateur. Car ce qui est frappant, c’est à quel point ces programmes qui réalisent des prouesses peuvent en même temps se montrer stupides. Si Lee Sedol avait triché contre Alpha-go en posant deux pierres de suite au lieu d’une seule, le programme n’y aurait vu que du feu. Autrement dit, le programme champion du monde de go ne connaît même pas la règle la plus élémentaire de ce jeu, selon laquelle chaque joueur ne pose qu’une seule pierre à chaque tour.

Des techniques « conservatrices »

L’intelligence artificielle qui connaît l’essor que l’on sait repose sur un petit nombre de techniques, comme l’apprentissage profond, le plongement lexical (word embedding), l’apprentissage par renforcement et la fouille de texte. Ces techniques ont en commun l’exploitation statistique de masses de données. Par définition, ces techniques sont « conservatrices » : elles font du neuf avec du vieux. Prenons l’exemple d’un système de traduction automatique auquel on demande de traduire des expressions comme « jus de fruit » ou « jus de noix » dans une autre langue. Il a certainement rencontré la première expression dans plusieurs textes déjà traduits ; il se contente alors de reproduire la traduction humaine la plus fréquente. Si la seconde expression, « jus de noix », est absente de son corpus, il va en chercher une autre dont le sens est proche. Il connaît des expressions comme « récolte de noix » ou « manger des noix », ainsi que « récolte d’oranges » ou « manger des oranges ». Il en déduit que « noix » et « oranges » doivent avoir des sens apparentés, puisque ces mots apparaissent dans les mêmes contextes, « récolte des… » et « manger des… ». C’est en confiance qu’il calquera sa traduction de « jus de noix » sur celle de « jus d’orange », en substituant le mot « orange » par le mot « noix » dans la langue cible.

On peut se dire qu’une mécanique aussi aveugle ne peut pas produire de bonnes traductions. Les systèmes actuels démontrent le contraire. Ils sont même capables de capter le sens des mots, non pas comme nous (la machine n’a aucune idée du goût d’un jus d’orange), mais en calculant la proximité entre les significations.

Ce mode de fonctionnement à base de « prédigestion » de masses de données fait merveille tant que la machine est chargée de travailler sur des cas standard : traduire un texte ne contenant que des expressions normales, prendre des décisions qui ressemblent à des décisions souvent prises. En clair, ces techniques d’IA sont excellentes pour tout ce qui ressemble à des tâches routinières.

Le cas de la fouille de texte peut sembler troublant. Le Debater d’IBM est capable de produire un dossier argumenté original sur n’importe quel sujet. On ne saurait parler de routine, dans ce cas. Certes, mais cette performance n’est possible que si le sujet à traiter a été abondamment discuté sur la Toile. Il s’agit-là encore une fois d’exploiter une expertise prédigérée, sauf que dans ce cas la prédigestion a été effectuée par des humains et non par des machines.

Les limites de l’IA statistique

Il y a un revers de médaille pour toutes ces techniques qui fonctionnent à base de statistiques élaborées sur des masses de données. Elles sont aveugles à tout ce qui fait la singularité des situations. Dans Des intelligences TRÈS artificielles, je me suis attaché à contraster ce type d’IA avec notre propre fonctionnement, celui de l’intelligence humaine. Lorsqu’un banquier regarde le dossier d’un emprunteur, il ou elle est immédiatement alerté(e) par toute caractéristique qui rend ce dossier différent, par exemple le fait que l’emprunteur reçoit des versements d’argent irréguliers en plus de son salaire. Un programme ne verra pas cette caractéristique si on ne l’a pas prévue dans la grille qui décrit le dossier. L’esprit humain est spécialisé pour repérer la singularité, alors que les IA actuelles sont spécialisées, à l’inverse, pour ne voir que ce qui est fréquent. Pour illustrer cette différence entre l’humain et la machine, prenons l’exemple de l’image d’un chat auquel il manque une oreille. Un système d’apprentissage profond y détectera avec confiance un chat quasiment parfait. Au contraire, un jeune enfant ne pourra pas s’empêcher de « voir » ce qui n’est pas dans l’image, l’oreille manquante.

Cette incapacité à repérer l’unicité, l’inattendu ou le caractère anormal peut représenter un handicap considérable pour l’IA statistique. Ce sera le cas chaque fois qu’une caractéristique essentielle pour la décision est trop rare pour avoir été repérée lors de l’apprentissage. Ce sera aussi le cas chaque fois que la décision dépend d’un calcul qui doit être effectué en contexte. Ainsi, les machines statistiques ne pourront jamais prendre de bonnes décisions en matière d’enquêtes policières, car elles sont incapables d’anticiper toute la variété des situations de crime.

Le futur de l’IA

L’IA statistique connaît bien d’autres limitations, comme l’incapacité à représenter des structures, à utiliser le sens commun, à détecter ce qui est pertinent ou à raisonner dans le temps et l’espace. Tant que nos ordinateurs n’auront accès qu’à des versions amplifiées de l’IA actuelle, leur intelligence restera cantonnée à des champs d’expertise extrêmement étroits et déconnectés entre eux. Ils nous remplaceront tout au plus dans des tâches spécifiques et routinières. Peut-être cesserons-nous, dans quelques années, de qualifier ces performances « d’intelligentes. » Il ne s’agit pas, toutefois, de manquements irrémédiables pour l’intelligence artificielle. La thèse du livre est que ces problèmes pourront être surmontés un jour, et certaines pistes y sont même proposées. Simplement, ces progrès passent par des innovations qualitatives impossibles à dater. 


(1) Frey, C. B. & Osborne, M. A. (2013). The future of employment : how susceptible are jobs to computerisation ? Technological forecasting and social change, 114, 254-280.


(2) Silver, D., Huang, A., Maddison, C. J., Guez, A., Sifre, L., van den Driessche, G., Schrittwieser, J. & et al., (2016). Mastering the game of Go with deep neural networks and tree search. Nature, 529 (7587), 484-489.


(3) Esteva, A., Kuprel, B., Novoa, R. A., Ko, J., Swetter, S. M., Blau, H. M. & Thrun, S. (2017). Dermatologist-level classification of skin cancer with deep neural networks. Nature, 542 (7639), 115-118.


(4) Voir la vidéo du débat mise en ligne sur le site d’IBM : https://www.ibm.com/blogs/research/2019/02/ai-debate-recap-think-2019/


* Jean-Louis Dessalles est enseignant-chercheur à Telecom Paris (Institut Polytechnique de Paris). Son travail porte sur la modélisation, par l’intelligence artificielle, des processus cognitifs liés au langage. Il est l’auteur de plusieurs livres, dont Aux origines du langage (Hermes-Sciences, 2000), Le fil de la vie (avec C. Gaucherel et P.-H. Gouyon) (Odile Jacob, 2016) et tout récemment Des intelligences TRÈS artificielles (Odile Jacob, 2019).