REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Enrichissons le débat sur l’école en replongeant dans notre histoire

Par Virginie Subias Konofal, Agrégée de lettres classiques, Docteur es lettres*

L’école est depuis plusieurs années au coeur du débat public, et pour autant ce débat semble rester stérile, car les différents intervenants paraissent ne pas parler la même langue, et ne pas avoir les mêmes référents historiques. Ce qui frappe surtout est l’absence de réelle perspective historique, et le fait que la réflexion ne se fasse qu’à courte vue, comme si l’école était sortie du néant à la fin du XIXème siècle et que cette école de la Troisième République dût, seule, servir de modèle unique et absolu. On fait semblant de croire que deux camps s’affrontent, celui des Modernes - progressistes, ouverts aux nouvelles technologies et à la mondialisation, tournés vers l’avenir et une école "qui bouge" - et celui des Anciens, forcément réactionnaires et nostalgiques du certificat d’études. Mais ces deux camps existent-ils réellement ? Et n’existe-t-il pas d’autre horizon, d’autre modèle, d’autre façon de penser l’école ?

Dans tous les domaines, il est souvent bien utile de connaître le passé pour penser l’avenir. L’idée d’écrire ce livre m’est venue en corrigeant des copies d’élèves-instituteurs, qui opposaient l’école « d’aujourd’hui » à une école « d’avant » qui n’aurait pas eu les mêmes défauts et qui aurait fonctionné. Il m’est assez vite apparu qu’ils mythifiaient l’école de Jules Ferry, telle que l’imaginaire collectif se la représente d’après Le Grand Meaulnes ou les livres de Pagnol, et qu’ils méconnaissaient assez largement ce qui avait précédé, sur le plan concret comme dans le domaine des théories et expérimentations pédagogiques. J’ai voulu offrir dans un petit livre un rapide panorama historique qui permettrait d’appréhender assez simplement les grands débats qui eurent lieu autour de l’école. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les lois Ferry ne marquent nullement la naissance de l’école en France, ni même son amélioration, mais plutôt l’aboutissement d’un long processus, et son infléchissement significatif vers ce que nous connaissons aujourd’hui. Et les "hussards noirs" ne sont pas le modèle indépassable du bon professeur, et ont eu ne nombreux et dignes prédécesseurs.

Des lois Jules Ferry de 1881-1882, on retient généralement quatre termes, dont on croit qu’ils surgissent à ce moment-là dans le paysage scolaire.

On nous dit que l’école devint alors « publique, gratuite, obligatoire et laïque ». En réalité, elle était gratuite depuis fort longtemps, pour ceux qui avaient besoin de cette gratuité, c’est-à-dire pour les pauvres. L’Eglise, qui avait été la première éducatrice de France depuis le Moyen-Âge et qui avait structuré progressivement les énergies éducatives libres et éparses, était soucieuse d’enseignement populaire et avait mis en place tout un système de redistribution charitable. Rien n’est jamais parfait, évidemment, mais quand on parlait de gratuité avant la fin du XIXème siècle, il s’agissait d’une réalité, et non d’un financement par des impôts directs et indirects. Aujourd’hui tout le monde paie l’école « gratuite », et particulièrement les parents, ne serait-ce que par le biais des impôts indirects auxquels personne n’échappe, comme la TVA. Elle n’a donc rien de réellement « gratuit ».

La dimension "publique" de l’école existait aussi depuis bien longtemps, et ce qualificatif était lié simplement à son mode de financement. Etaient publiques les écoles financées par l’Etat ou l’une de ses ramifications - qu’elles fussent religieuses ou non-confessionnelles - et étaient privées les écoles financées intégralement sur deniers privés - qu’elles fussent elles aussi religieuses ou non. En 1879, donc avant les lois Ferry, environ 78 % des élèves étaient scolarisés dans des écoles publiques, mais les congrégations religieuses scolarisaient environ 40 % des élèves de ces écoles publiques… La situation était plus complexe et plus souple que de nos jours. Aujourd’hui, après l’uniformisation engagée par Jules Ferry et poursuivie tout au long du XXème siècle, il existe en France bien peu d’écoles vraiment privées, c’est-à-dire indépendantes du financement de l’Etat. Cette situation est assez originale tant sur le plan historique que sur le plan international, et pourrait être repensée.

Enfin l’école était obligatoire jusqu’à 14 ans depuis une ordonnance royale promulguée par Louis XIV en décembre 1698. Quand on nous présente une France analphabète qui accèderait aux lumières de l’instruction grâce aux Républicains, on crée un mythe dangereux qui empêche toute vraie réflexion sur le passé, et donc toute construction saine de l’avenir. Le taux d’alphabétisation était excellent en France avant les lois de la Troisième République : en 1871, il est de 78 % pour les hommes et de 66 % pour les femmes, et le recensement de 1911 nous renseigne sur l’alphabétisation de ceux qui avaient 20 ans en 1881 et furent instruits avant l’arrivée aux affaires de Jules Ferry ; les chiffres sont de 86 % pour les hommes et de 79 % pour les femmes (Emmanuel Todd, Après la Démocratie).

Les lois Ferry n’ont fait que confirmer ce que les générations antérieures avaient construit et qui portait ses fruits.

Jules Ferry a en revanche introduit deux nouveautés qui me semblent constituer le point de basculement historique à partir duquel l’école, en réalité, a commencé à décliner : la laïcité, qui détache le processus scolaire de toute spiritualité et remet en débat la question de sa finalité, et l’accélération massive du processus d’uniformisation qui avait débuté au milieu du XIXème siècle. C’est l’association de l’uniformisation - des structures, des formations, des méthodes, des supports, des programmes, des financements et des examens - et de la laïcité qui a lancé finalement le mouvement descendant et sclérosant, aboutissant à ce que l’on connaît aujourd’hui, et dont presque tout le monde se plaint.

La question centrale est en fait celle de la finalité de l’école, en tant que structure, et de la finalité de l’enseignement, en tant que formation. Les hommes du début du XXème siècle ont prétendu chasser Dieu de l’école. Mais la formation des enfants avait toujours été vue comme une activité transcendante, liée au dépassement de soi et à l’élévation par la culture. Le processus de formation, et d’éducation dans son ensemble, est une tension, et donc une tension vers quelque chose. Le problème est la définition de ce point vers lequel on tend. Jusqu’au XIXème siècle, l’objectif principal de cette formation de l’esprit était le salut de l’âme, et Dieu formait son horizon. Chassant Dieu, il a fallu le remplacer par autre chose. Cela a été la Nation, suivant l’impulsion donnée par la Révolution et reprise à la fin du XIXème siècle. Et cela a fonctionné tant que les mentalités sont restées réceptives. Mais après la Seconde Guerre mondiale, le patriotisme est devenu inaudible, la notion de nation illégitime et toute transcendance s’est effondrée. On ne sait plus trop aujourd’hui pourquoi on met les enfants à l’école, si ce n’est pour qu’ils trouvent une petite place dans la société. La structure tourne, mais comme une toupie sans impulsion ; elle ne peut donc progressivement que s’arrêter. Le vrai problème n’est donc pas seulement structurel, politique ou pédagogique ; il est philosophique, en ce sens qu’il touche à la finalité même de l’école, à la définition de l’homme qu’elle doit former. C’est sur ce point que plus personne n’est d’accord. La question est d’ordre anthropologique, et les idéologies s’affrontent, mais de manière masquée, ce qui fausse le débat.

Au XVIIème siècle, dans les écoles jansénistes de Port-Royal, le commentaire de texte était un travail qui permettait à l’élève d’indiquer son interprétation personnelle des textes. Aujourd’hui, il n’y a plus d’interprétation personnelle. Dans toutes les disciplines, on demande aux élèves d’appliquer des grilles d’interprétation déjà fabriquées, dans des itinéraires entièrement balisés. On ne donne plus aux enfants le moyen de conquérir leur liberté, ce qui était l’objet de l’éducation dite "libérale" et des arts libéraux, mais on les noie sous un amas de méthodologies qui leur imposent en tout une seule façon de procéder.

Or toutes les dystopies imaginées au XXème siècle ont dénoncé l’uniformisation comme ennemie de la liberté. Nous replonger dans l’histoire de l’école depuis le Moyen-Âge, c’est redécouvrir la richesse des expérimentations, des débats, des réflexions menés au cours de ces siècles ; c’est aussi réapprendre à faire confiance aux individus et aux initiatives privées au-delà des structures globales, forcément inertes et stérilisantes. L’éducation, c’est avant tout une histoire d’hommes, d’un professeur qui rencontre un élève et l’emmène avec lui dans une aventure intellectuelle et humaine. 


* Virginie Subias Konofal a enseigné en classes préparatoires et dans le secondaire. Elle est responsable du pôle culture générale de l’’IFLM et membre du bureau de la Fondation pour l’école. Vient de publier « Histoire incorrecte de l’Ecole. De l’ancien régime à aujourd’hui » – Editions du Rocher.