REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

La politique du Gouvernement en matière de Logement

Le 20 septembre dernier, Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des Territoires et son Secrétaire d’Etat en charge du Logement, Julien Denormandie ont présenté la « stratégie logement du Gouvernement ». Elle doit répondre à trois objectifs : « Construire plus, mieux et moins cher, répondre aux besoins de chacun, notamment les plus fragiles, et améliorer le cadre de vie sur tout le territoire. »

Celle-ci se concrétisera en deux moments : l’une en cours de discussion et de vote dans le budget 2018 ; l’autre dans un projet de loi qui devrait voir le jour avant la fin de l’année 2017 et qui devrait être appliqué dans le courant de l’année 2018. Mais déjà cet été le logement est devenu un sujet sensible. Retour sur un calendrier et sur la stratégie de mise en œuvre du gouvernement.

Un été mouvementé pour les aides personnalisées au logement (APL)

En juillet, pour parvenir à boucler le budget 2017, le gouvernement a dû faire face à une opération comptable peu simple à résoudre : un trou dans les comptes 2017 dû à des aides au logement versées supérieures de 140 millions d’euros aux prévisions de la LFI. Pour la résoudre, Bercy a décidé en juillet de baisser de 5 euros le montant des APL. Un mini coup de rabot qui a été rendu effectif le 1er octobre dernier pour 13 millions de personnes dont 800 000 étudiants. Un décret et deux arrêtés publiés au journal officiel du 29 septembre ont inscrit cette baisse des APL dans les codes de la construction et de l’habitation et de la Sécurité sociale. En parallèle, Emmanuel Macron a demandé aux propriétaires, sans que cela soit contraignant, de baisser leurs loyers de cinq euros.

Ceci n’était qu’un ajustement en attendant une réforme en profondeur nécessaire comme l’a déclaré Emmanuel Macron le 11 septembre dernier à Toulouse.

Dans le PLF 2018 la stratégie est amorcée

Par le PLF 2018, le gouvernement souhaite continuer à encourager l’investissement dans la construction de nouveaux logements, renforcer la rénovation urbaine et thermique des logements (10 Mdse seront alloués au NPNRU) et engager la réforme structurelle des APL afin de faire baisser loyers et dépense publique conjointement.

Sur ce dernier point, c’est l’article 52 qui a fait bondir les bailleurs sociaux. Intitulé « Réforme des aides au logement et de la politique des loyers dans le parc social » il rompt un cercle vicieux. Réduire les APL, considérées comme cause de l’augmentation des loyers. Mettre en place simultanément une réduction de loyer de solidarité (RLS) pour ne pas augmenter les dépenses de logement des ménages les plus modestes. Cette mesure, couplée aux autres mesures inscrites au projet – et notamment le gel en 2018 des loyers dans le parc social – dégagerait une économie de 1,7 Md€ en 2018.

L’article 8 prolonge d’un an le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) « jusqu’à la mise en place d’un mécanisme alternatif plus efficient », c’est-à-dire sa transformation en 2019 en une prime immédiatement perceptible au moment des travaux. Un engagement de campagne du Président.

En revanche, ce dispositif se concentrera désormais sur les équipements, matériaux ou appareils présentant les effets de levier les plus importants et un meilleur rapport coût-bénéfice environnemental. Ainsi, ne seront plus éligibles au CITE, au 28 mars 2018, les dépenses d’acquisition des parois vitrées, de volets isolants et de portes d’entrée donnant sur l’extérieur. Seront également exclues les dépenses d’acquisition de chaudières à haute performance énergétique au fioul. Le taux réduit de 5,5 % de la TVA sera en revanche lui maintenu même pour ces travaux.

Les deux autres mesures essentielles se situent aux articles 39 et 40 et ont pour objectif d’accompagner les investisseurs afin de développer l’offre de logements.

L’article 39 prolonge le dispositif Pinel pour 4 ans, du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2021 uniquement dans les zones tendues. Ceci afin de « maintenir le soutien à la production d’une offre locative supplémentaire dans le secteur intermédiaire » et « de donner de la visibilité aux professionnels de la construction ainsi qu’aux investisseurs ».

Enfin, dans l’article 40 c’est le prêt à taux zéro (PTZ) qui est prolongé pour 4 ans. Considérant que le PTZ « constitue un outil important de soutien à l’accession à la propriété des ménages à revenus modestes et intermédiaires » l’article le prolonge lui aussi pour 4 ans. Tout en proposant de le recentrer progressivement pour les logements neufs aux zones les plus tendues tandis que le PTZ ancien serait lui recentré sur les zones les moins tendues « dans l’objectif de promouvoir la réhabilitation de logements dans ces zones ».

Pour ces deux prolongations, une évaluation du dispositif est prévue à mi-parcours.

L’examen à l’Assemblée

L’examen des crédits alloués à la mission « Cohésion des territoires » et donc à ce début de réforme de la politique du logement s’est déroulé à l’Assemblée nationale dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 novembre dernier et s’est achevé à la première séance du vendredi 3 novembre.

Le principal point à retenir de ces discussions est le débat enflammé ayant eu lieu sur l’article 52 puisque les députés de l’opposition se sont fait le relais des inquiétudes des bailleurs sociaux. 12 amendements de suppression de l’article avaient d’ailleurs été déposés par eux. Finalement, un amendement compromis du gouvernement a été approuvé, proposant l’étalement sur trois ans de la réforme relative au parc social.

Quant au PTZ, le Président est revenu sur sa volonté de le supprimer dans certaines zones et notamment rurales pour ne pas entraver l’accession et la construction même si le taux ne serait pas le même.Il est également revenu sur la suppression du CITE pour les fenêtres et les chaudières fioul… affaires à suivre.

Le projet de Loi en préparation

Actuellement en discussion avec tous les acteurs du logement, le ministère de la Cohésion des territoires prépare un projet de loi devant mettre en œuvre beaucoup plus largement sa stratégie. Le projet de loi doit être présenté au Parlement au premier trimestre 2018.

Il devra répondre aux 3 objectifs fixés par Jacques Mézard et Julien Denormandie le 20 septembre dernier.

L’objectif n°1 vise à répondre aux besoins démographiques et à soutenir l’économie. Pour ce faire le Gouvernement souhaite accélérer le rythme de construction et simplifier l’acte de construire : en mettant le foncier public au service des projets de territoires ; en facilitant la transformation de bureaux en logements ; en simplifiant les réglementations existantes (réduire le code de la construction à des objectifs en laissant la liberté aux professionnels sur les moyens pour les atteindre) et en ne créant aucune nouvelle norme technique ; en généralisant la dématérialisation des actes, des documents d’urbanisme et des autorisations ; en accordant aux collectivités et aux propriétaires de terrains une incitation fiscale à vendre leurs biens dans les zones tendues ; en luttant contre les recours abusifs pour réduire les délais de construction.

L’objectif n°2 vise à faciliter l’accès à un logement adapté à chacun, selon sa situation et son parcours de vie. Et notamment en substituant des solutions de logement ordinaire à l’hébergement d’urgence grâce au programme « Un logement d’abord » ; en fluidifiant la mobilité dans le parc social et en rendant les attributions plus transparentes ; en construisant 80 000 logements pour les jeunes (actifs et étudiants) et en étendant la caution Visale à tous les étudiants ; en créant de nouveaux contrats de location, plus adaptés aux profils et aux rythmes de vie des locataires : bail mobilité, bail numérique et promotion de la colocation.

Enfin, l’objectif n°3 consiste à rendre les territoires plus attractifs et dynamiques et les logements plus confortables en revitalisant les centres des villes moyennes ; en multipliant les rénovations énergétiques pour éradiquer les bâtiments énergivores et mal isolés ; en reliant toutes les habitations au Haut Débit d’ici 2020 et au Très Haut Débit d’ici 2022 ; en proposant une couverture mobile de qualité partout dès 2020.

Lors des débats du Projet de Loi de Finances le ministre et le secrétaire d’Etat ont déjà fait allusion à quelques points du projet.

Concernant les organismes sociaux, ils prévoient une réforme de structure visant à favoriser les mutualisations et les réorganisations. Une réforme portée par les bailleurs eux-mêmes. Ceci ajouté au travail sur les normes et le foncier devrait aider ces organismes à construire davantage. Le projet de loi devra aussi détailler les financements (durée des prêts, rôle de la Caisse des dépôts, taux du livret A….). Enfin, pour répondre à l’insuffisance de logements et de mobilité au sein du parc social, sera mis en place un mécanisme de mobilité avec les caisses d’attribution des logements.



Le gouvernement souhaite également répondre à la question de l’accession à la propriété pour les ménages modestes. Accession sociale et notamment des logements sociaux de type PLS. 


1. Déclaration d’Emmanuel Macron aux 24h du bâtiment le 6 octobre dernier.

432 K2_VIEWS