REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Les voix de la France à l'étranger

Qui sont nos ambassadeurs ? Avec 178 ambassades et représentations permanentes, la France possède le 3ème réseau diplomatique mondial. Après une enquête de trois ans, Christian Lequesne dresse le portrait de ces hommes et de ces femmes qui sont à l’étranger la voix de la France, acteurs de la politique étrangère française. Portrait.

Le premier tour de l’élection présidentielle est dans quelques semaines. Plus de temps à perdre pour quitter et/ou prendre un poste à l’étranger. Au Palais de l’Elysée on peaufine justement les dernières nominations avant le départ programmé du Chef de l’Etat. Au dire de certains observateurs, jamais, sous la Vème République on n’avait connu de tels changements. C’est le magazine Challenge qui le premier a éventé ce jeu de chaises musicales diplomatiques au sein des chancelleries et pas des moindres. Berlin, Washington, Moscou, Alger, Le Caire devraient connaître d’ici quelques jours le nom de leur nouveau locataire. Il en est ainsi aux Etats-Unis. Gérard Araud qui avait été nommé par Nicolas Sarkozy en juillet 2014 devrait céder sa place à l’ancien Sherpa de Jacques Chirac, Maurice Gourdault-Montagne, actuellement ambassadeur de France en Chine. Gérard Araud avait provoqué une mini crise diplomatique après avoir posté une série de tweet rageurs contre l’élection de Donald Trump - « Après le Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s’effondre devant nos yeux. Un vertige » avait-il écrit avant de le supprimer -. Pas vraiment le discours que l’on est en droit d’attendre d’un diplomate. Plus vraiment en odeur de sainteté à Washington, son temps était compté. Dans ce Mercato diplomatique, on annonce également l’arrivée à Moscou de Philippe Étienne, aujourd’hui ambassadeur de France en Allemagne et celle de Jean-Maurice Ripert qui quitterait Moscou pour Pékin. Tous deux sont issus de la promotion Voltaire de l’ENA dont est issu François Hollande. Enfin, on annonce la nomination d’Anne-Marise Descôtes au poste d’ambassadrice de France en Allemagne. Anne-Marise Descôtes occupe actuellement le fauteuil de directrice de la mondialisation au Quai d’Orsay. Elle a en charge la diplomatie économique de la France qui s’occupe aussi bien de la culture, de l’enseignement que du développement international.

Reste cependant que les mêmes observateurs soulignent le côté incongru des nominations de Maurice Gourdault-Montagne (Washington) et de Jean-Maurice Ripert (Pékin), tous deux nés en 1933 et bientôt atteint par la limite d’âge. Ils ne devraient donc occuper leur poste respectif que deux courtes années. Ce qui est bien peu pour des pays aussi importants que les Etats-Unis ou la Chine. Au Quai d’Orsay, on balaie la critique d’un revers de main, expliquant très simplement que tout cela fait partie du renouvellement normal du personnel diplomatique qui veut qu’un ambassadeur ne reste pas en poste plus de quatre années. Dont acte.

Mais finalement qui sont ces diplomates, au service de la France ? Après une enquête de trois ans, Christian Lequesne, professeur de Sciences politique à Sciences Po Paris tente de nous apporter des éléments de réponses dans son livre « Ethnographie du Quai d’Orsay » (CNRS éditions). Il dresse le portrait de ces hommes et de ces femmes qui sont à l’étranger la voix de la France, acteurs de la politique étrangère française.

Portrait de diplomate

L’habitude d’envoyer des ambassadeurs résidents remonte à François 1er, au début du XVIème siècle. Les diplomates, en France comme en Europe, sont alors très majoritairement issus de l’aristocratie « qui pratique la cooptation en faisant valoir les liens familiaux, patrimoniaux et d’éducation » explique l’auteur. Les choses changent (un peu) avec la Révolution et l’Empire en permettant à la bourgeoisie d’y trouver une place. Mais à cette époque encore, la diplomatie reste « le plus aristocratique des grands corps de l’Etat ». Sous le Second Empire, 70 % des ministres plénipotentiaires sont issus de l’aristocratie (ou assimilés). L’esprit de la IIIème République va mettre à bas l’idée de cooptation « jugée négativement » par les Républicains. Un décret du 10 juillet 1880 instaure un grand concours d’entrée obligatoire pour la carrière diplomatique. Pour s’y présenter, il faut être titulaire d’une licence et de passer des examens. Pour autant, si ouverture il y a, elle n’est pas totale. L’aristocratie fait de la résistance, entre 1871 et 1914, 44 % des cadres sont encore d’essence noble (ou d’apparence). La création de l’Ecole Nationale d’Administration, pièce maîtresse de la réforme de la fonction publique d’Etat met fin au seul recrutement des diplomates par la voie du « grand concours ». En 2017, pas moins de sept concours permettent d’intégrer le Quai, soit par la voie externe, soit par la voie interne.

Une carrière par défaut ?

Si le choix d’embrasser la carrière de diplomate est souvent une évidence pour les élèves ayant choisi les Langues O, le choix est moins automatique pour les élèves de l’ENA. Ils choisiront le Quai comme ils auraient pu choisir le Conseil d’Etat, la Cour des comptes. Un grand corps de l’Etat comme un autre. Parfois même par défaut, n’ayant pu obtenir le corps convoité. Et Christian Lequesne de citer les propos d’un haut fonctionnaire : « Je n’étais pas subjugué par la diplomatie, j’aurais préféré le Conseil d’Etat ». Voilà qui a le mérite de l’honnêteté. Quoiqu’il en soit, la vocation de la diplomatie est souvent née à l’issue d’une première expérience enthousiasmante à l’étranger en ambassade ou auprès d’une ambassade (service militaire en coopération, premier emploi dans le réseau culturel français). Et puis, cela n’étonnera personne, il y a aussi le côté « grisant » de « pouvoir faire un métier dans lequel vous représentez l’Etat » reconnaissent, sans se cacher derrière leur petit doigt quelques interlocuteurs de l’auteur. « Choisir d’entrer dans la carrière diplomatique, souligne en fin de compte Christian Lequesne, c’est croire encore au pouvoir que confère au fonctionnaire, la représentation de l’Etat dans les relations internationales ».

Quant au profil des « diplomates », il n’a pas été facile à l’auteur de le dresser. Mais après avoir obtenu de l’administration et des Ressources humaines du Ministère des Affaires étrangères qu’un questionnaire soit adressé aux fonctionnaires de rang, quelques points saillants ont pu ressortir. « Les diplomates sont en majorité issus des classes moyennes et supérieurs de la société française » indique Christian Lequesne. Leurs parents sont hauts fonctionnaires, professeurs d’université ou de secondaire, avocats, médecins, ingénieurs, cadres du privé. « Les fils d’ouvrier ou de petits employés, s’il y en a sont rares » ajoute-t-il. « La répartition entre Parisiens et Provinciaux est pour sa part assez équilibrée. Finalement, l’origine sociale des cadres du Quai d’Orsay reflète ni plus ni moins celle des autres cadres de la haute fonction publique française. On ne peut plus parler en 2017 de spécificité sociale très marquée au Quai d’Orsay ». On est loin de l’imaginaire collectif qui fait du diplomate, un fils de diplomate. Sans compter que les diplomates ne veulent pas forcément voir leur progéniture embrasser la même carrière qu’eux en raison des contraintes sur leur vie privée mais aussi et surtout en raison de la baisse continuelle des moyens du Ministère.

53 % de femmes mais à des postes d’exécution

Et les femmes, dans tout ça ? Où sont-elles ? Combien sont-elles au Quai ? La carrière diplomatique a été officiellement ouverte aux femmes en 1928. A cette date, les femmes se sont vues ouvrir le droit à passer le concours d’entrée. Il faut attendre 1930 pour voir la première femme réussir le concours. La première femme ambassadeur de France date de 1972. Marcelle Campana occupera le poste à Panama. A partir de 2012, le Ministère mettra en oeuvre une politique de promotion des femmes diplomates aux postes de responsabilité. Mais les hommes continuent à occuper les postes les plus élevés. Au 1er janvier 2013, on comptait 53 % de femmes travaillant pour le Quai d’Orsay. Si elles sont majoritaires, elles le sont aussi dans les postes d’exécution (68 % sont des agents de la catégorie C et 30 % des agents de la catégorie A). En 2013, on recensait 23 femmes ambassadeurs (14 %). Elles sont 48 en 2015 (30 %). 

 

Après une enquête de trois ans menée au sein des institutions et auprès des agents, Christian Lequesne nous ouvre la « boîte » du Quai d’Orsay, et nous en décrypte ses codes et ses pratiques. Ni monographie détaillée des différents services du ministère des Affaires étrangères, ni série d’anecdotes croustillantes sur ses dysfonctionnements, cet ouvrage est une plongée dans le quotidien des diplomates.
Ethnographie du Quai d’Orsay - Les pratiques des diplomates français - Christian LEQUESNE – CNRS éditions

 

Le réseau diplomatique français c’est :
• 132 ambassades + 2 antennes diplomatiques
• 16 représentations permanentes auprès des instances multilatérales
• 91 consulats généraux et consulats
• 133 sections consulaires d’ambassades
• 98 instituts français
• 384 alliances françaises conventionnées
• 213 espaces campus France
• 27 Instituts français de recherche
• 137 missions archéologiques françaises
Au 1er janvier 2015, on compte au Ministère des Affaires étrangères 14234 agents.
• 5868 sont des fonctionnaires titulaires de leur poste,
• 2867 contractuels,
• 4941 employés selon le droit local étrangers
et 659 militaires.
En baisse de 12 % depuis 10 ans.

 

1050 K2_VIEWS