REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Pour une révolution copernicienne de l’épargne retraite en France

Par Philippe Crevel, Directeur général du Cercle de l’Epargne

En 1993, un député des Vosges, Jean-Pierre Thomas, osa déposer une proposition de loi permettant à tous les Français de se constituer un supplément de retraite par capitalisation.

Le Gouvernement déjà engagé dans la première réforme des régimes par répartition ne souhaitait pas ouvrir sur ce sujet un front avec les syndicats et demanda au député de surseoir à son projet mais sa ténacité eut raison, du moins un temps, des résistances de l’exécutif. La loi Thomas fut adoptée en 1997 mais faute de décrets d’application, elle ne fut jamais appliquée et fut abrogée en 2001. Un quart de siècle plus tard, si la France dispose bien de nombreux produits d’épargne retraite couvrant potentiellement la quasi-totalité de la population active, leur poids demeure marginal tant dans le paysage de la retraite que dans celui de l’épargne. L’encours de l’épargne retraite s’élevait, en 2016, à 219 milliards d’euros soit moins que le Livret A et qu’évidemment l’assurance vie. 12,7 millions de personnes détenaient un contrat de retraite supplémentaire en cours de constitution. Les cotisations pour l’ensemble des produits d’épargne retraite ont atteint, en 2016, 13,6 milliards d’euros.

Les suppléments de retraite par capitalisation se classent en deux catégories, les produits dits collectifs souscrits dans le cadre de l’entreprise ou de l’activité professionnelle (correspondant chez nos partenaires au 2ème pilier) et les produits dits individuels (correspondant au 3ème pilier), le 1er pilier étant assuré par les régimes de base et complémentaires. Dans la première catégorie figurent le Plan d’Épargne Retraite Entreprise (PERE, régimes à cotisation définies également dénommés article 83 en référence à l’article 83 du code général des impôts), l’article 82, l’article 39 (régimes à prestations définies appelés également « retraites chapeau »), le Plan d’Épargne Retraite Collectif (PERCO) et les Contrats Madelin. La seconde catégorie comprend le Plan d’Épargne Retraite Populaire (PERP), la Préfon, le Corem, le CRH et le Fonpel et le Carel-Mudel pour les Anciens Combattants ainsi que la Retraite mutualiste des combattants. En termes de cotisations, le premier produit est l’article 83 avec 2,989 milliards d’euros de collecte. Il est suivi par le contrat Madelin (2,831 milliards d’euros) et le PERP (2,226 milliards d’euros). En ce qui concerne les encours, l’article 83 arrive en tête (68,8 milliards d’euros). Il précède l’article 39 (40,261 milliards d’euros) et le contrat Madelin (38 milliards d’euros).

Sur les 16 millions de pensionnés en France, seulement 2,4 millions percevaient des prestations issues d’un contrat de retraite supplémentaire. Fin 2016, les prestations servies par les suppléments d’épargne par capitalisation représentaient 2 % du total des pensions retraite. Les sorties s’effectuent soit en capital soit en rente. 15 % des retraités touchent une rente viagère issue d’un produit d’épargne retraite en plus de leur pension versée par les régimes par répartition. Les rentes moyennes sont d’un faible montant, de 75 à 190 euros par mois contre 1 350 euros pour les pensions des régimes obligatoires.

Chez nos partenaires, la capitalisation assure de 10 à 15 % des revenus des retraités. La France, par dogmatisme et par conservatisme, prive ses retraités de compléments de revenus et ses entreprises de fonds propres. Ces dernières sont dès lors contraintes de chercher des investisseurs à l’extérieur des frontières, investisseurs qui exigent un rendement supérieur à des acteurs nationaux au nom de la prise de risque. Les entreprises du CAC 40 sont ainsi détenues à 45 % par des fonds étrangers. Comble de l’ironie, la France a accepté de soumettre l’assurance vie, le premier produit d’épargne, aux règles prudentielles Solvency II, ce qui a pour conséquences de dissuader l’acquisition d’actions cotées et non cotées. En revanche, les fonds de pension européens ont réussi à échapper à ces règles pour continuer à investir en actions, le meilleur support de long terme.

Par tradition mais également en réaction aux crises boursières à répétition, les épargnants éprouvent les pires difficultés à acquérir des actions. Ce trait de caractère est amplement partagé en Europe continentale mais il est temporisé chez nombre de nos voisins par la présence de fonds de pension. Pour faciliter justement la réorientation de l’épargne des ménages vers des placements longs, vers des placements actions, le Gouvernement d’Édouard Philippe entend faciliter la diffusion de l’épargne retraite au sein de l’opinion publique. À cet effet, il a privilégié l’harmonisation des produits à leur unification jugée trop complexe. Le Ministre de l’Économie a ainsi prévu d’instituer pour tous les produits des sorties en capital. Ces derniers seront transférables afin de pouvoir suivre leur bénéficiaire durant toute sa vie professionnelle. Aux mille-feuilles des produits d’épargne retraite, le Gouvernement prend le risque de générer des produits mille-feuille comportant plusieurs modes de sortie et soumis à plusieurs régimes fiscaux. L’objectif des pouvoirs publics est d’accroître, d’ici 2022, l’encours de l’épargne retraite de 50 %. Un objectif ambitieux au regard de l’évolution de ces dernières années.

Le développement des suppléments de retraite est d’autant plus nécessaire que le taux de remplacement des pensions (ratio calculé au moment de la cessation d’activité entre le montant des pensions et les revenus professionnels) de retraite baissera dans les prochaines années. La baisse pourra atteindre de 8 à 15 points selon la catégorie socio-professionnelle. Le niveau de vie des retraités devrait passer en-dessous de la moyenne de la population quand, aujourd’hui, il est de 6 points plus élevé.

La réforme de l’épargne retraite est étroitement liée à celle de la retraite que le Président de la République a placée au cœur de ses priorités. La place et le rôle des suppléments par capitalisation sont conditionnés par le niveau de couverture qu’assurera le régime universel de retraite. Les partenaires sociaux auraient avantage à prendre l’initiative de lancer des négociations interprofessionnelles ou de branche afin de mettre sur pied des régimes professionnels par capitalisation. Cette solution permettrait de faciliter la diffusion de ces suppléments auprès des salariés des PME qui, pour le moment, n’en profitent guère. Par ailleurs, de tels fonds de pension pourraient amener une cogestion à la française que les pouvoirs publics n’arrivent à mettre en œuvre malgré des tentatives répétées lors de ces cinquante dernières années. La retraite est un chantier français mais aussi européen or l’articulation entre les projets français et européens n’apparaît pas, pour le moment, évidente. La Commission de Bruxelles, travaille, depuis deux ans à la mise en place d’un supplément de retraite individuel par capitalisation accessible à tous les ressortissants européens, le plan paneuropéens d’épargne-retraite (PEPP). Ce produit accompagnerait la mobilité des assurés et faciliterait le financement des entreprises européennes. Son succès suppose une harmonisation entre les États membres en matière fiscale mais également dans les domaines de la gestion d’actifs, du devoir de conseil et de la supervision.

La refonte de l’épargne retraite doit également prendre en compte la problématique de la dépendance. En effet, d’ici 2040, le nombre de personnes âgées en perte d’autonomie devrait doubler. Les besoins en services de santé, en services de proximité et en hébergement augmenteront. Une nouvelle journée de solidarité n’y suffira pas. L’idée de créer un dispositif assurantiel reposant sur une large mutualisation constitue une solution à étudier. Une petite fraction des cotisations d’épargne retraite pourrait être dévolue à cette assurance. Les retraités continueraient à cotiser pour l’assurance dépendance afin d’éviter un transfert du financement de ce risque à la charge exclusive des actifs.

Le financement des retraites et des dépenses qui y sont liées, assurance maladie, dépendance, restera la grande question des vingt prochaines années. Le vieillissement de la population est le symbole de réussite qui nécessite des ajustements économiques et financiers. La France a perdu beaucoup de temps. La sortie, en 1982, du livre de Dominique Strauss Kahn et de Denis Kessler « L’épargne et la retraite » soulignait déjà la nécessité de développer des suppléments par capitalisation. 

511 K2_VIEWS