REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Les mutations du terrorisme

Par Alain Bauer, Professeur de criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, New York, Shanghai et Beijing

Le rôle des criminologues n’est ni d’accuser ou de défendre, mais de comprendre comment les criminels et leurs activités fonctionnent et comment elles évoluent. Ce sont eux qui fournissent le diagnostic. Or nous n’avons, en France, que des thérapeutes qui ont tous une idée précise de la manière de nous guérir, mais ignorant la nature du mal. Impossible alors d’y répondre de manière adéquate.

Qu’est-ce donc que le « terrorisme » ? Un terme flou sans aucun consensus international. Il n’y a en effet le plus souvent rien de plus proche d’un terroriste qu’un résistant. A tout acte de terrorisme en effet, on trouvera toujours des justifications qui le présentent comme une action de résistance, de libération nationale. Ce qui compte donc pour définir un terroriste, ce n’est pas la signature, ni même le moyen ou l’outil, c’est l’objectif. Et l’objectif, c’est la victime.

Le terrorisme est aussi en constante métamorphose. Ce sont les Français qui en ont inventé le concept pendant la période révolutionnaire : le terrorisme s’entendait alors comme l’usage de la terreur contre son opposition politique. Il ne s’exerçait alors pas d’État à État, mais était le fait d’un État contre ses propres citoyens. Ensuite, le terrorisme est devenu une affaire d’État à État : on utilisait la terreur comme un autre moyen de faire la guerre. De 1945 à 1989, le terrorisme était essentiellement géré, suivi et autorisé par deux pays uniquement : l’URSS et les États-Unis. Ce n’est qu’après l’effondrement de l’URSS que le terrorisme unique a éclaté en une pluralité de terrorismes. Nous avons mal appréhendé cette mutation, car notre système anti-terroriste sait qui est l’ennemi qu’il connaît déjà, mais a du mal à anticiper celui qu’il ne connaît pas. Ainsi, personne ne lit la « déclaration de guerre à l’Amérique (1) » émise par quelque chose de bizarre en 1996. Les terroristes disent en effet toujours ce qu’ils vont faire : par oral, écrit, chant, sur YouTube… Mais nous n’écoutons jamais !

Nous ne savons pas nommer non plus. Par exemple, dire qu’il existe une organisation, qui s’appelle Al-Qaïda et dont le chef était Ben Laden semble d’une banale évidence. Et pourtant, cette structure ne s’appelle pas Al-Qaïda mais le Front International Islamiste pour le Jihad contre les Juifs et les Croisés ; ce n’est pas une organisation, c’est un centre de coordination, une sorte de « mutuelle » du crime ; enfin, Ben Laden n’en a jamais été le chef : il en était le porte-parole et le visage. Ce n’est que quand Al-Qaïda s’est développée, plus sophistiquée et meurtrière, qu’on est passé à l’hyper-terrorisme et qu’enfin il y a eu un réveil général.

En France, nous avions déjà connu un épisode intermédiaire mais fondateur lors de la vague d’attentats parisiens de 1995 , commis par Khaled Kelkal dans le réseau RATP. Ce délinquant n’avait jamais mis les pieds dans une mosquée, ni été un politique. C’était là quelque chose de tout à fait inattendu : ni un terrorisme d’État, ni Al- Qaïda. Cette évolution culturelle du terrorisme a été parfaitement perçue à l’époque par un magistrat, Jean-François Ricard, qui a fait une note en ce sens. Il alertait sur le passage à l’hybridation entre criminalité, fanatisme religieux et terrorisme. Mais cette note n’a eu aucune suite.

Une menace terroriste hybride

Le cas Merah mérite que l’on s’y arrête, car il illustre très bien les problèmes que rencontre notre système anti-terroriste pour s’adapter à cette évolution de la menace. La Direction Centrale des Renseignements Intérieurs (DCRI) de Toulouse l’avait parfaitement repéré. Mais la DCRI parisienne, a récusé ce diagnostic. La difficulté, c’est qu’il n’existe pas de services voués spécifiquement à l’anti-terrorisme. Il existe des services qui font du contre-espionnage et d’autres spécialisés dans la criminalité organisée. Or dès lors que le terrorisme ne relève plus d’aucun des deux, on ne sait plus ce que c’est, et il peut alors s’exercer. C’est exactement ce qui s’est passé avec Mohammed Merah. Les services de renseignement et d’intervention ont réglé le problème avec un retard tragique : alors qu’il avait été identifié, repéré, entendu mais pas compris.

Après Merah, il y eurent les frères Kouachi et Amedy Coulibaly. Alors que les Kouachi ont été repérés, suivis et interceptés par la police, mais ont réussi à la tromper totalement, le cas Coulibaly est très différent et beaucoup plus problématique. Coulibaly était non seulement connu par les services de police, mais il était célèbre : patron de la Grande Borne de Grigny, lieu pour le moins réputé dans le monde de la criminalité, mais aussi patron de sa prison, à Fresnes. Il avait aussi été l’artificier du groupe Belkacem, ce qui n’est pas négligeable. Mais il est sorti de prison sans être étiqueté comme terroriste. Sous surveillance électronique mobile pendant un mois, personne ne se soucie de lui et il disparaît… Coulibaly est le plus grand désastre du renseignement intérieur français depuis la guerre d’Algérie.

Ce qu’est réellement l’Etat islamique

Au 13 novembre, nous retrouvons exactement le même type de cas : lourd passé criminel, parfaitement connus et identifiés. Tant qu’il y aura des erreurs sur le diagnostic, on continuera à dysfonctionner. Nommons déjà clairement l’adversaire, pour pouvoir l’affronter : L’État islamique doit s’appeler comme tel ; Daech dit exactement la même chose, mais en arabe, ce qui masque la réalité. Ce groupe de va-nu-pieds qui faisait rire il y a deux ans est désormais devenu une armée mercenaire qui fait peur au monde entier. Comment ce basculement a-t-il été possible ?

Il s’est produit un événement bien précis, qui a provoqué tout cela. Avant 1979, les États-Unis avaient trois alliés au Moyen-Orient : l’Arabie Saoudite, l’Iran et la Turquie. En 1979, ils laissent tomber le Shah d’Iran et proposent aux Saoudiens de devenir, à la place de l’Iran, les gardiens du Golfe. Puis, tout d’un coup, les Saoudiens apprennent que les Iraniens vont être réintégrés dans le jeu diplomatique et qu’il est même possible qu’ils développent une arme nucléaire. Mécontents, ils agitent le triangle sunnite au Nord de l’Irak, qui va se rebeller contre les chiites : cela permet à la fois de perturber un espace contrôlé par les Américains et d’attaquer les chiites. Mais l’État islamique devient tellement efficace dans son entreprise de déstabilisation qu’il parvient à s’emparer de Mossoul, de centaines de millions de dollars, de réserves de pétrole immenses et à s’étendre de manière indéfinie. Il se retourne naturellement contre les « usurpateurs saoudiens ».

L’EI n’est donc qu’une armée mercenaire barbare sans doute manipulée par quelqu’un de beaucoup plus fort qu’elle. Mais ses attentats obéissent à une logique autonome, qui relève de deux cycles en même temps : un cycle international et un cycle français, avec des opérateurs francophones. Et en plus d’avoir affaire simultanément à deux cycles, nous devons faire face à un processus qui est la pluralisation des opérateurs des terrorismes. Participent de la pluralisation les « lumpenterroristes », connus et fichés, traités en psychiatrie pour la plupart ; et le « terroriste honteux » non assumé, très étonnant dans la mesure où le terrorisme est d’abord une affaire de communication et de revendication. Ce changement de la nature même de la relation du terroriste à la communication perturbe tous les modèles historiques existants.

Faire de l’antiterrorisme véritable

Cette pluralité des terrorismes est ce qui pose le plus de problèmes, l’anti-terrorisme est, lui, figé et restreint, marqué par une culture du contre espionnage (temps long et secret absolu) alors que l’antiterrorisme nécessite le temps court et le partage de l’information. Un seul service exclusivement consacré à l’antiterrorisme a été créé dans le monde occidental, et par une police locale : la police de New York en 2002.

Pour l’instant, après chaque attentat, on organise une commission d’enquête, qui dit toujours la même chose :

1. En fait, on savait tout ou presque ;

2. Pour de mystérieuses raisons, on n’a pas compris ce qu’on savait ;

3. Il faudrait que ça ne se reproduise pas.

Le problème, c’est que ça se reproduit trop. C’est pour cela qu’il faut absolument créer un service spécialement dédié à l’anti-terrorisme. Il faut maintenant faire aussi de l’anti-terrorisme véritable et non du contre-espionnage appliqué à l’antiterrorisme ou de l’anti-criminalité organisée appliquée à l’anti-terrorisme. Et le bon anti-terrorisme, ça n’est pas quand on arrête les auteurs, mais quand il n’y a pas d’attentats… 

(1) « Déclaration de guerre contre les Américains occupant le pays des deux Lieux Saints » (23/08/1996)