REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

Le rechauffisme comme idéologie

Par Rémy Prud’homme, Professeur d’économie émérite Paris XII*

En Juin 2015, Madame Corinne Lepage, missionnée par la ministre de l’Ecologie, a remis à celle-ci un rapport de 140 pages intitulé L’économie du Nouveau Monde, préparé par un groupe qu’elle a créé et présidé. A la page 25 de ce rapport on lit : « en 2014 l’énergie solaire représente 10% de l’électricité du monde ». En réalité, la part du solaire dans l’électricité était en 2012 de 0,4% (selon les chiffres de l’Agence Internationale de l’Energie). Cette grossière surestimation n’est pas anodine. Elle frappe d’abord par son ampleur : un facteur d’au moins 20. Ensuite il ne s’agit pas d’une erreur lâchée dans le feu d’une discussion, comme chacun peut en commettre, mais bien d’une phrase écrite, pensée, relue, contrôlée, qui exprime ce que croient vraiment ses auteurs. Troisièmement, l’auteure principale et signataire n’est pas n’importe qui en France: Madame Lepage, qui a été ministre de l’Environnement, est considérée comme une autorité en matière de climat et d’énergie, et très fréquemment interrogée en tant que telle dans les médias français. Quatrièmement, le rapport cité est le produit d’un groupe de 27 spécialistes (ou soi-disant tels), assistés par des fonctionnaires du ministère de l’Ecologie, qui en ont tous relu et approuvé le texte ; la grossière erreur évoquée ici n’est donc le fait de la seule Madame Lepage, elle est ce que croient et font croire des dizaines d’acteurs du domaine. Enfin, le texte qui la contient est explicitement adressé à la ministre actuelle de l’Ecologie, Madame Ségolène Royal, qui sera donc gravement désinformée.

La question de la part du solaire est directement liée à la vision dominante du réchauffement climatique : pour empêcher un réchauffement aux conséquences catastrophiques, il faut arrêter de rejeter des gaz à effet de serre, donc faire de l’électricité sans combustibles fossiles (et aussi pour d’autres raisons sans nucléaire), donc la produire avec de l’éolien et surtout du solaire, donc montrer que le solaire joue déjà un rôle essentiel, qui pourra facilement devenir principal. Peu importent les données, c’est le message qui compte. Loin d’être anecdotique, la bourde de Mme Lepage est représentative. De ce que pensent et en tous cas disent les élites sur le thème du climat et de l’énergie. Du fossé qui sépare leurs rêves des réalités. De leur méconnaissance du monde tel qu’il est. De leur mépris même pour la connaissance, les faits, les chiffres et la raison.

On retrouve ce chiasme dans d’autres domaines de la vie publique, comme l’éducation, la santé, l’économie, la sécurité ou la mobilité. Mais à un degré moindre. Le champ du climat apparaît particulièrement fertile pour les mauvaises herbes de la déraison. On a cherché à savoir pourquoi et comment on en est arrivé à ce degré zéro du bon sens. La réponse proposée (1) est la suivante : on est passé d’une science fragile, la science du climat, à une idéologie dangereuse, le réchauffisme.

La science du climat est en effet fragile. Le climat est un objet scientifique récent, et très complexe. Il y a seulement un demi-siècle, il n’existait pratiquement aucun cours, aucun manuel, aucune revue, aucune société savante de « climatologie ». Cette science était à construire. Pour se solidifier, elle avait, comme toutes les sciences, besoin de données, d’expérimentations, de théories, de remises en cause, de tâtonnements - c’est-à-dire de temps et d’indépendance.

Elle n’a rien eu de tout cela. Elle a été en quelque sorte préemptée, kidnappée. En 1978, les chercheurs sur le climat sont unanimes à prévoir un refroidissement prochain et considérable de la terre. En 1988, les Nations-Unies créent le GIEC, avec mission de « prouver » le réchauffement, ses causes et ses conséquences. En 1992, tout était plié. La science était établie. Les Nations-Unis affirmaient qu’un réchauffement était en marche, en précisaient la cause (anthropique), et les conséquences (effroyables), et créaient la CCNUCC (2), qui organise les COPs (3) (comme la COP21 de Paris) pour réduire les rejets de CO2 du monde.

Science express, donc ; science officielle aussi. C’est M. Pachauri, le patron du GIEC pendant 13 ans (4) qui le dit : « Reconnaissons-le, nous sommes une institution intergouvernementale, et la force et l’acceptabilité de nos productions viennent principalement de ce que nous sommes la propriété des gouvernements […] Bien évidemment, ils [les gouvernements] nous indiquent les directions à suivre » (Times of India, 3 septembre 2010). Le moins que l’on puisse dire est que l’équation : GIEC = Science n’est pas vérifiée.

Mais la dimension scientifique ne joue qu’un rôle ancillaire dans discours dominant sur le climat – le réchauffisme. La plupart des hérauts du réchauffisme, de la Madame Climat des Nations-Unies au pape François, ne sont nullement des scientifiques. Lorsqu’à Manille le président de la République française, flanqué de Nicolas Hulot et de Marion Cotillard, rend le réchauffement responsable des tremblements de terre et des tsunamis, ce n’est pas la science, même fragile, qui parle. Le réchauffisme est une doctrine, une idéologie, au sens où Hannah Arendt emploie le mot dans sa célèbre analyse des totalitarismes nazis et communistes. Il en présente toutes les caractéristiques.

Il est monocausal. Il s’appuie sur une relation simple et unique, au pouvoir explicatif infini. Tous les maux de la terre sont causés par l’impiété, ou le cléricalisme, ou le capitalisme, ou les races inférieures; Ici, par le réchauffement.

Il est scientifiste. Les idéologies prétendent s’appuyer sur la science, une science unique, dogmatique, fermée, irréfutable, définitive. Le communisme se flattait d’être le socialisme « scientifique » et développait « l’économie marxiste ». Le nazisme se donnait comme l’expression d’une soi-disant « science des races ». Ces prétendues sciences avaient une valeur prédictive : elles produisait la certitude de catastrophes finales.

Il est étatique. Les idéologies sont des doctrines épousées, capturées, instrumentalisées, par des Etats (ce qui les différencie des croyances populaires ou des religions). Elles disposent alors de l’appareil administratif, de la propagande publique, et du monopole de la violence légitime qui définissent l’Etat. La croyance devient alors obligatoire. Le réchauffisme n’a pas encore atteint ce stade, mais il s’y dirige d’un bon pas. Sa particularité est d’avoir été adopté, sinon inventé, par cet embryon d’Etat universel qu’est l’ONU.

Le réchauffisme est révolutionnaire. Les prédictions apocalyptiques des idéologies débouchent sur la nécessité de révolutions préventives ; Le devoir du vrai croyant est de tout faire (le mot important ici est : tout) pour arrêter la mécanique infernale si bien identifiée par la « science ». L’idéologue est un combattant, engagé dans la « lutte finale » ou porté par Mein Kampf. Il est naturellement intolérant à l’égard des mécréants, et même des sceptiques. Les réchauffistes, à la différence des nazis ou des communistes, n’ont encore assassiné personne (ce qui constitue une grande différence). Mais ils ne se gênent pas pour insulter, menacer, exclure, ceux qui ne pensent pas comme eux.

Il est enfin populaire. La plupart des idéologies ont été largement acceptées par les populations et en particulier par les intellectuels. Pour beaucoup d’entre eux, le communisme était, comme disait Sartre « l’horizon indépassable de notre temps ». De la même façon, le succès de l’idéologie réchauffiste est considérable, au moins dans les pays développés. Il est spontané, même s’il est amplifié par les propagandes publiques et médiatiques.

Le réchauffisme est enraciné dans une longue tradition d’analyses et de prédictions apocalyptiques, qui commencent dès les premières pages de la Bible. Coupables d’avoir voulu goûter à la connaissance, Adam et Eve sont chassés du paradis, et condamnés aux larmes et au sang. Quelques pages plus loin, la Bible décrit le Déluge : « Yahve vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre et dit ‘je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés – et avec les hommes, les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel‘. La pluie tomba sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits, faisant disparaître tous les êtres qui étaient sur la terre ferme » (Genèse, 6). On trouve ainsi dans le Déluge les principaux ingrédients de l’idéologie réchauffiste : les fautes des hommes, la catastrophe climatique, le point de non retour, et l’élimination de la vie sur terre. 

* Auteur de « L’idéologie du réchauffement – La tentation totalitaire de l’écologie » – novembre 2015 – Editions du Toucan

(1) Cette réponse est argumentée dans notre L’idéologie du réchauffement – Sciences molle et doctrine dure, ed. L’Artilleur, Paris, 2015.
(2) Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique.
(3) Conférences des (of) Parties.
(4) Il a donné sa démission en février 2015, à la suite d’accusations (non jugées) de harcèlement sexuel;