REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

La fiscalité écologique : l’exemple des pays scandinaves

Par Mireille Chiroleu-Assouline, Professeur d’économie de l’environnement, PSE-Ecole d’Economie de Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

La France connaît depuis près de vingt ans les pires difficultés à chaque tentative de mise en place d’une fiscalité écologique significative : échec en 2001 de l’extension de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) aux consommations d’énergie, abandon de la contribution climat-énergie en 2010, report puis abandon de l’éco-taxe poids-lourds en 2013 face à la résistance des transporteurs routiers, moratoire aujourd’hui voire suspension du renforcement voté fin 2017 de la trajectoire de la composante carbone, pour répondre à l’agitation des gilets jaunes. Et pourtant, d’autres pays sont parvenus à instaurer une telle fiscalité et en ont retiré des bénéfices aussi bien sur le plan économique qu’environnemental.

Parmi les pays systématiquement cités en exemple figurent à juste titre les pays scandinaves. Dès le début des années quatre-vingt-dix, la Suède a initié un verdissement significatif de son système fiscal en mettant en place une taxe carbone à un taux initialement faible (de l’ordre de 23 e/tonne) pour l’augmenter ensuite jusqu’à près de 120 e/tonne actuellement selon une trajectoire d’abord volontariste, puis à partir de 2008 en raison de la simple indexation du taux sur l’indice des prix à la consommation. Cette taxe s’ajoute à la taxe sur l’énergie calculée sur le contenu calorifique des carburants et combustibles, ce qui représente en comptant la TVA une part de l’ordre de 60 % de leur prix. Les ménages s’en acquittent intégralement, et les exonérations importantes dont ont bénéficié au départ les entreprises industrielles, pour ne pas obérer leur compétitivité, sont en voie de disparition. En redistribuant les recettes de la taxe à l’économie sous la forme de baisse des taux d’impôt sur le revenu et de charges sociales pour les entreprises, le gouvernement suédois a fait basculer l’assiette d’une part importante de ses prélèvements obligatoires (6 % du PIB) du travail vers le carbone.

A partir de 1994, le Danemark procédait à une réforme similaire de sa fiscalité en instaurant des écotaxes sur l’utilisation d’énergie par l’industrie (sur le CO2 et le SO2) puis en les augmentant régulièrement. Le produit de ces taxes est entièrement reversé à l’industrie sous forme d’aides aux investissements dans les économies d’énergie et d’allégements des charges patronales. Quant aux véhicules, particuliers ou utilitaires, ils sont lourdement taxés : la taxe à l’immatriculation du véhicule est de 105 % pour les véhicules ayant une valeur inférieure à environ 10 500 euros et de 180 % pour la tranche supérieure à ce montant. A cette taxe s’ajoutent une taxe verte de propriété du véhicule, fonction de la consommation en carburant du véhicule, la taxe sur les carburants (avec un avantage fiscal au gazole) et une taxe sur l’utilisation des routes pour les camions de 12 tonnes ou plus, suivant leur norme d’émission.

Pour ces deux pays les résultats environnementaux sont frappants, tout comme l’absence d’impact négatif sur la croissance et le niveau de vie moyen. Ils ont réussi à découpler leurs émissions de dioxyde de carbone et leur croissance économique : la Suède et le Danemark ont réduit leurs émissions de respectivement 21 % et 41 % de 1995 à 2014 tandis que leur PIB augmentait de 61 % et 46 %. Dans le même temps, le PIB français augmentait de 44 % et ses émissions se réduisaient de 13 %.

Ces résultats traduisent une profonde transformation des secteurs de l’énergie et des transports. En Suède, les particuliers sont de plus en plus nombreux à produire leur propre énergie. Plus de 90 % des bâtiments sont chauffés au bois. Les bus et les taxis roulent au carburant vert. Au Danemark, la production éolienne assure depuis 2017 plus de 43 % des besoins en électricité et, selon le ministère danois de l’énergie, le pays pourrait atteindre plus tôt que prévu ses objectifs de zéro énergie fossile initialement annoncés pour 2050.

En Suède et au Danemark, comme en France, les taxes sur les carburants et combustibles touchent davantage les ménages à faible revenu que les autres. Et pourtant la fiscalité écologique n’y a pas été violemment rejetée par l’opinion publique. Pourquoi les mêmes causes n’ont-elles pas provoqué les mêmes effets ?

Les pays scandinaves sont-ils plus riches et plus sensibles à l’environnement ? Certes la Suède et le Danemark ont en 2017 un PIB par habitant supérieur de 20 % à celui de la France, mais cet écart était de moins de 5 % en 1990 (à parité de pouvoir d’achat, en $ 2011 : source Banque mondiale). Il est vrai aussi que la conscience de la nécessaire contribution de tous à la préservation de l’environnement a été particulièrement développée dans les pays nordiques qui ont vu au cours des années soixante-dix leurs forêts particulièrement affectées par le phénomène des pluies acides (causées par les émissions industrielles d’oxydes d’azote et de soufre en provenance de pays voisins).

Mais l’acceptation de la fiscalité écologique ne s’explique pas seulement par cette spécificité culturelle, ni par la taille du pays ou la part de la population rurale, les deux cas étant différents, mais par un design attentif de la politique mise en place. Le Danemark est deux fois plus petit que la Suède et six fois plus densément peuplé, avec seulement 12 % de population rurale, ce qui réduit les distances à parcourir et le besoin d’un véhicule particulier. En revanche, la population suédoise est très concentrée dans la région Sud plus urbanisée, le Nord étant caractérisé par une couverture forestière très importante et un habitat extrêmement dispersé. Afin d’éviter l’apparition d’inégalités de traitement selon la région de résidence, les disparités dans les besoins énergétiques entre le Nord (plus consommateur de chauffage et de carburants pour parcourir des distances plus longues) et le Sud avaient été traitées en amont par la différenciation des taux de taxe sur l’énergie. Dans la mesure où la France est 50 % plus vaste que la Suède et compte 20 % d’habitants dans les régions rurales, réparties sur l’ensemble du territoire, le poids de la fiscalité carbone y est inégalement ressenti. L’exemple suédois plaide pour l’adoption en France de mesures d’aide différenciées.

Le traitement des inégalités est en effet un facteur crucial d’acceptation de la fiscalité écologique. Même si lors de la dernière décennie, les inégalités se sont accrues en Suède, les pays scandinaves sont parmi les moins inégalitaires (selon l’OCDE, le Danemark est à la 1ère place, tandis que la Suède est 9ème et la France 19ème). Combiné à une plus grande confiance dans la sphère politique, dans l’efficacité du système fiscal et de redistribution, cet aspect contribue sûrement à ce qu’un même poids très important des prélèvements obligatoires (46,0 % du PIB pour le Danemark et 46,2 % pour la France en 2017) soit parfaitement accepté dans le cas danois tandis qu’il provoque un ras-le-bol fiscal dans le cas français.

Au delà des quelques différences structurelles de ces pays par rapport à la France, les facteurs de réussite de ces réformes fiscales vertes sont clairement identifiés. Tout d’abord, il est essentiel de préserver la nature purement incitative des taxes environnementales. Il faut donc désamorcer tout soupçon d’utilisation à des fins de rendement : la neutralité fiscale de l’ensemble doit être réalisée grâce à une redistribution la plus juste et la plus efficace possible, dans une totale transparence sur l’utilisation des recettes. Ensuite, le débat public sur les buts poursuivis et les moyens mis en œuvre permet d’entraîner l’adhésion à une politique clairement expliquée. Dès 2008, d’autres pays, comme la Suisse ou la Colombie britannique (Canada) ont d’ailleurs avec succès fondé sur ces principes leur propre verdissement de la fiscalité. 

587 K2_VIEWS