REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

L’Europe : championne en devenir de l’innovation de rupture ?

Par Christine Hennion, Députée des Hauts-de-Seine, co-rapporteure pour la mission d’information portant sur la politique européenne d’innovation de rupture

Ancienne cadre dans le secteur du numérique et actuellement membre de la Commission des Affaires Économiques et de la Commission des Affaires Européennes, mon mandat me permet d’investir des sujets relatifs aux technologies de demain, notamment les innovations dites de rupture.

Ces créations disruptives sont avant tout des innovations d’usage qui modifient profondément nos habitudes. Tel que le smartphone, qui a bouleversé nos modes d’interaction et de déplacement, vers toujours plus d’instantanéité. À ce bouleversement d’usage s’ajoute le plus souvent un saut technologique, tel qu’avec le véhicule autonome ou l’Intelligence Artificielle. C’est le plus souvent après coup, ex-post, qu’on se rend compte de l’impact de ces inventions sur notre quotidien. Ces avancées techniques sont les fondements de notre futur : de nos soins médicaux, de notre alimentation ou encore de notre mobilité. Autant d’enjeux qui nécessitent une appropriation de ces sujets par les citoyens et surtout un regain de confiance en nos compétences nationales et européennes. Car oui, l’Europe peut et doit gagner son rang de leader international en matière d’innovations disruptives.

Ces dernières années, l’Europe a pris conscience de son potentiel et de l’urgence à l’exploiter. Elle rayonne à l’international de par son capital humain : avec 1,8 million de chercheurs et 8 des 25 Instituts de recherche les plus innovants au monde. Détentrice de la connaissance nécessaire, elle peine cependant encore à en tirer profit, au bénéfice des Etats-Unis et bientôt de la Chine. Face à cette concurrence internationale, l’Europe, c’est fin 2017, 26 licornes seulement, contre 59 en Chine et 109 aux Etats-Unis, alors que notre continent en comptait 40 en 2015. C’est aussi de trop nombreux chercheurs qui s’expatrient : l’immigration étant d’ailleurs à l’origine de plus de la moitié des start-up de la Silicon Valley.

Face à ce constat de nombreuses mobilisations sont à observer : aussi bien aux échelons nationaux qu’au niveau de l’Union européenne (UE). En France, on note l’annonce d’Emmanuel Macron quant à la création d’une Agence européenne dédiée à l’innovation de rupture lors de son discours de la Sorbonne dès 2017. En Allemagne c’est le projet Galilée qui se démarque : proposant également la création d’une agence nationale dédiée à la disruption, avec un budget de 670 millions d’euros par an. À l’échelle de l’UE, c’est l’augmentation de 65 % du budget dédié à l’innovation et la recherche (R&I) au sein du programme Horizon Europe ou le projet du Conseil Européen de l’Innovation (CEI) motivé par le Commissaire européen Carlos Moedas qui font échos.

Toutes ces initiatives soulignent une véritable prise en compte de l’innovation de rupture dans l’agenda politique. Accueillant favorablement ces mesures, tous les acteurs de ce secteur d’activité font néanmoins un appel unanime : il faut faire mieux. L’Europe doit faire mieux pour permettre la mutualisation de ses ressources et talents en son marché intérieur.

L’innovation de rupture européenne devra émaner d’une organisation transparente et agile

La stratégie européenne d’innovation de rupture s’appréhende actuellement sous le prisme de la politique européenne de R&I : du futur programme Horizon Europe et du CEI. Ces deux instruments entendent respectivement : apporter un soutien financier au monde de la recherche avec une augmentation de 65 % du budget R&I ; et aider ces mêmes chercheurs à traduire leurs résultats en produits commercialisables. Si ces deux propositions sont bienvenues, de nombreuses remarques leur ont été faites.

C’est la méthodologie choisie par l’UE qui pose question. En effet, les chercheurs se rejoignent sur un point : tout futur organisme européen de la disruption devra être agile et réactif. La structure devra être à même de capturer toute l’imprévisibilité de l’innovation de rupture, qui sera toujours inattendue, brutale et avouons-le, nécessairement coûteuse.

Or, s’il est convenu que cette future organisation doit s’adapter à l’imprédictible, la forme actuellement proposée ne semble pas s’ajuster à cet impératif. Les récents appels à projets menés dans le cadre du futur CEI ne laissent pas de place à l’inattendu et donc au disruptif. On peut par exemple y lire un appel pour des « batteries innovantes pour véhicules électriques » devant comprendre un temps de recharge court « équivalent au temps nécessaire pour un plein d’essence ». Où est la rupture lorsqu’on ne remet pas en question des usages, ceci en étant par essence la définition ?

La transparence dans la sélection des projets doit également être renforcée. Cet été encore, 14 projets dit innovants ont été sélectionnés à hauteur de 34 millions d’euros dans le cadre du projet pilote CEI. Le mystère reste entier sur de nombreux aspects tels que les modalités de sélection ou la composition du jury.

Retrouver le goût du risque

Qui dit innovation de rupture dit nécessairement prise de risque. Qui dit prise de risque dit financements audacieux. Si cette chaîne de causalité est bien intégrée auprès de nos voisins Anglo-Saxons, elle s’assimile difficilement en Europe continentale.

Trop souvent, nos entreprises innovantes peinent à trouver les fonds nécessaires à leur croissance. L’Europe ne dispose pas suffisamment de financements privés et surtout d’investissement en capital-risque, seul financement à même d’entreprendre pleinement l’aventure d’une innovation de rupture et de mobiliser les fonds, conséquents, qui lui sont nécessaires. De fait, l’investissement en capital-risque se chiffrait en 2016 à 6,5 milliards d’euros contre 39,4 milliards d’euros aux Etats-Unis.

Si la phase d’amorçage (early stage) n’est pas la plus délicate, les acteurs rencontrés ont souligné le besoin de renforcer les financements en scale up. En effet, si l’importance de notre terreau européen entrepreneurial ne cesse de confirmer la capacité à obtenir les financements initiaux de série A – avec en France 2000 start-up créées par an – l’Europe pêche encore à fournir des financements de séries B et surtout C. Sur ce point et comme expliqué par Rémi Lallement, « le problème le plus aigu de l’Europe […] est la prise de relais […] car le marché des valeurs de croissance y demeure relativement segmenté. ».

Unifier notre marché unique en résorbant la fragmentation réglementaire

Le panel auditionné s’est arrêté sur l’importante interdépendance des règlementations européennes entre elles et par là sur la complexité pour une entreprise innovante à s’y retrouver. Certains ont appelé à une vigilance quant aux législations communautaires à venir : recommandant par exemple la mise en œuvre d’une expertise juridique au sein du CEI, afin d’anticiper les changements règlementaires, futurs possibles freins à l’écosystème disruptif.

La politique européenne d’innovation de demain doit donc se penser via l’harmonisation réglementaire et soutenue par des règles de concurrence repensées, laissant la place aux petites entreprises innovantes.

Un décloisonnement doit s’opérer quant aux différentes politiques européennes pour permettre la disruption. Par exemple entre la politique d’éducation et celle de R&I pour favoriser le développement de la transdisciplinarité, le foisonnement de réseaux européens, ou encore renforcer la culture entrepreneuriale. Aussi entre la politique agricole et la R&I : pour permettre de répondre aux verdissements de la PAC par des innovations technologiques. La synergie de la politique d’innovation aux autres politiques européennes doit ainsi servir à répondre aux grands enjeux sociétaux.

En somme, l’Europe doit retrouver une culture du risque, une ambition entrepreneuriale et cesser de redouter la concurrence internationale pour s’en emparer. Je dis bien retrouver, car l’histoire de la construction communautaire est bien la preuve d’une chose : de notre force, ténacité et aptitude à coopérer.