Print this page

Déconfinement des bars et les restaurants : les propositions d’une députée

Pascale Fontanel-Personne (app. LREM, Sarthe) et une centaine de députés de la majorité « élargie » ont remis ce lundi au gouvernement un rapport « spontané »pour « sauver le secteur touristique » dans lequel Ils militent pour une réouverture progressive et sous conditions des restaurants après le 11 mai.

Le déconfinement se profile mais tous les secteurs ne pourront pas encore en profiter. Pour sauver le secteur de la restauration largement malmené par la pandémie de Covid-19, la député apparentée LREM de la Sarthe Pascale Fontanel-Personne a convaincu 110 députés de la « majorité élargie » (LREM, MoDem, Udi-Agir) de co-signer un rapport « spontané » qu’elle a adressé au Gouvernement. Ce rapport « sauver le tourisme » suggère notamment que les restaurants puissent rouvrir dans la foulée du déconfinement du 11 mai. Des réouvertures qui se feront en « trois étapes », selon certains critères et « sous réserve » de l’évolution de la situation sanitaire. Dans ce rapport, la co-présidente du groupe « Tourisme » de l’Assemblée nationale propose que les restaurants des départements « en sous mortalité » puissent rouvrir dès le 15 mai, ceux « à mortalité modéré » le 1er juin et les départements « à mortalité forte » à partir du 15 juin.

Contraints à la fermeture depuis le 14 mars dernier, de nombreux restaurants et bars ont aujourd’hui le couteau sous la gorge. Interpellant le Chef de l’Etat récemment, le Chef Philippe Etchebest s’inquiétait d’une « catastrophe » à venir estimant que 40 % des restaurants ne seraient pas en mesure de rouvrir. Pour les autorités du secteur, une réouverture avant le 1er juillet est impérative pour sauver la saison et plus au-delà. C’est donc dans l’attente et avec fébrilité qu’ils attendent du gouvernement une réponse forte et rapide quant à leur sort. Ils souhaitent connaître au plus vite une date pour reprendre leurs activités. Si le rapport de Pascale Fontanel-Personne avance une date très optimiste du 15 mai pour les départements les moins impactés par la crise du Covid-9, d’autres voix parlaient plus sérieusement du 15 juin pour une réoouverture progressive. Une hypothèse cependant loin d’être confirmée par le Gouvernement qui ne la dément pas non plus. « Je ne peux pas vous confirmer cette date » déclarait alors la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye à la sortie du conseil des ministres du 22 avril dernier.

Reste que ces diverses hypothèses sont suspendues à l’évolution de la situation sanitaire : Une deuxième vague de contamination rebattrait forcément les cartes. 

439 K2_VIEWS