Print this page

Futures super régions : la redistribution des rôles

Juste avant la coupure estivale, le Premier Ministre a dévoilé la liste des nouvelles capitales régionales. Mais pas seulement. Il a également annoncé une redistribution des services déconcentrés de l’Etat. Rappel.

Si le chef-lieu de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, c’est-à-dire le lieu d’implantation de la future préfecture de région, a été fixé par la loi à Strasbourg, pour les autres régions, le Premier ministre a profité du dernier conseil des Ministres avant la coupure de l’été (31 juillet) pour dévoiler la liste des villes retenues destinées à devenir la capitale des futures super-régions. Depuis le mois d’avril, comme la loi le prévoit, une concertation avec les collectivités territoriales avait été lancée par les préfets. A l’issue de cette procédure, le Gouvernement a donc arrêté sa liste de ces chefs-lieux provisoires. Verdict énoncé par Manuel Valls : « Ce sont les villes les plus peuplées des nouvelles régions : Bordeaux, Dijon, Lille, Lyon, Rouen et Toulouse. Les chefs-lieux définitifs seront fixés avant le 1er octobre 2016, après avis des conseils régionaux issus du renouvellement de fin 2015 ».

 

Article complet payant. Vous pouvez l'acheter en CLIQUANT ICI

 

 

 

3241 K2_VIEWS