Print this page

Investissements internationaux en Île-de-France : 2020 est un bon cru

En 2020 et en dépit de la pandémie, l’Île-de-France est la région économique la plus attractive d’Europe avec 336 investissements directs internationaux et près de 10 8000 emplois à terme.

Enfin une bonne nouvelle. Dans un contexte difficile créé par la crise sanitaire qui a particulièrement touché la Région francilienne, les résultats de la Région Île-de-France en termes d’investissements internationaux et de créations d’emplois sont « historiques » s’est réjouie Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France. « Les résultats du Bilan des Investissements Directs étrangers (IDE) sont plus qu’encourageants et révèlent que l’Île-de-France est la première région économique d’Europe et la troisième au monde, derrière Tokyo et New-York. En 2020, la Région a accueilli 336 investissements directs internationaux, représentant près de 10 800 emplois à terme. Cela représente une moyenne de 32 emplois par projet contre 23 emplois par projet en 2019 et 15 en 2018 » fait remarquer Choose Paris Region, l’agence de promotion et d’attractivité internationale de la Région Île-de-France qui a réalisé cette enquête. « En termes d’emplois, il s’agit du meilleur résultat jamais enregistré » se félicite Franck Margain, le président de Choose Paris Region. Ces résultats sont d’autant plus significatifs que « la baisse des investissements internationaux dans le monde en 2020 est estimée entre -33 % et – 42 % » souligne Choose Paris Region. Ces résultats sont aussi réjouissants dans la mesure où l’attractivité de l’Île-de-France est essentielle au développement économique de la Région : 17 % des Franciliens travaillent dans une entreprise non agricole et non financière sous contrôle étranger, soit plus que la moyenne nationale qui est de 13 %.

En termes d’emploi, les résultats 2020 montrent une stabilité à Paris, une augmentation de 7,6 % dans les territoires de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) et une hausse de presque 40 % dans les départements de la grande couronne (Val-de-Marne, Essonne, Yvelines et Val-d’Oise). Au regard de cette hausse la Région et Choose Paris Region ont la volonté de rééquilibrer l’implantation de projets internationaux dans les territoires franciliens expliquent-ils. En 2020, 91 communes de la région ont accueilli des projets qui ont créé des emplois sur leurs territoires.

L’Ile-de-France renforce son positionnement sur les investissements à forte valeur ajoutée, attirés par les talents franciliens. 64 % des emplois sont générés par les centres de décision, les services aux entreprises et la R&D. « Les centres de décision généreront 2 028 emplois, ce qui conforte l’Île-de-France comme lieu d’implantation des grands groupes internationaux, qui considèrent la région comme la porte d’entrée naturelle aux marchés européens ». Les investissements concernant les services aux entreprises sont en très forte progression en termes d’emplois avec 4 073 recrutements prévus, contre 2 534 sur l’année 2019 (+ 61 %). Les centres de R&D restent au même niveau qu’en 2019, malgré la crise sanitaire. Ils représentent 12 % du total des projets d’investissement accueillis en 2020 et confirment le leadership de la région pour l’attractivité dans la R&D.

Dans ce contexte de crise sanitaire, l’enquête montre aussi que l’emploi porté par la digitalisation de l’économie est en hausse. C’est également le cas dans la filière « sciences du vivant » avec un regain des investissements. « Les perspectives d’emploi sont à la hausse dans les secteurs portés par la digitalisation de l’économie et les sciences du vivant, boostés par les besoins générés par la crise sanitaire » indique Choose Paris Region. Les secteurs « commerce et distribution », la filière IT et le secteur « conseil » représentent 70 % des emplois en 2020.

Dans ce concert de bonnes nouvelles, il y a cependant une note plus pessimiste concernant des secteurs très dépendants des échanges internationaux qui « ont été très fortement touchés ». Le secteur « Hôtellerie Tourisme » a connu une baisse de 56 % des projets et 70 % en termes d’emplois. Si le nombre de projets s’est maintenu dans le secteur « construction automobile », le nombre d’emplois a connu une baisse de 76 %. « Les résultats en matière de réinvestissement, (5 500 emplois créés, soit +51 % par rapport à 2019), confirment la confiance des investisseurs dans les opportunités offertes par l’Île-de-France pour le développement de leurs activités » se félicite Choose Paris Region qui, avec la Région, accompagnent ces entreprises internationales implantées en France, notamment dans les difficultés qu’elles ont rencontrées mais aussi pour préparer avec elles la sortie de la crise (prospection, aide à l’implantation etc.).

Questions pays, les Etats-Unis demeurent le principal pays investisseur en Île-de-France. « C’est le premier pays créateur d’emplois dans la région avec 3 438 emplois créés en 2020 (+23 % par rapport à 2019) ». Les Etats-Unis sont suivis par l’Allemagne avec 2561 emplois, qui représentent 24 % du total 2020. Le top 5 des pays investisseurs est complété par Le Royaume-Uni (qui perd une place en 2020) avec 878 emplois, la Suisse, avec 637 emplois, et l’Espagne, avec 382 emplois. Au total, 42 pays ont investi en Île-de-France en 2020 contre 38 en 2019.

Pour la Région Île-de-France, « la priorité » affichée est clairement celle du rapatriement des centres de production. Ainsi, en 2020, on compte déjà 16 projets de centres de productions qui représentent près de 500 emplois (le double qu’en 2019 malgré la crise sanitaire). « Même si c’est encore loin du potentiel de la région, c’est un résultat encourageant » reconnaît Franck Margain qui travaille aussi à l’amélioration de l’offre de service à destination des investisseurs dans la perspective de contribuer à l’émergence de nouvelles filières industrielles. Ainsi, dans le cadre du Plan Nouvel R’ pour la relance industrielle du territoire francilien, la Région Île-de-France lançait en novembre dernier l’appel à projet Relance industrie. A ce jour le dispositif a permis d’accompagner 161 entreprises franciliennes - pour 70 millions d’euros - dans des relocalisations, implantations ou transformations de sites, tout en contribuant à créer ou maintenir emplois en Île-de-France. Grâce au travail collectif des acteurs régionaux, 26 sites clé en main prêts à accueillir des projets industriels ont été identifiés en Ile-de-France. Les activités visées sont à forte valeur ajoutée, une industrie propre et innovante et qui permettra de répondre aux enjeux environnementaux et sociaux. Plusieurs Appels à projet ont également été pilotés par Choose Paris Region, comme l’Appel à Manifestation d’Intérêt international lancé en septembre 2020 à l’occasion de la structuration d’une filière Mobilité aérienne urbaine à l’aérodrome de Pontoise qui se félicite du succès rencontré qui « confirme l’attractivité internationale de la Région Île-de-France et l’importance accordée au développement des industries du futur »

198 K2_VIEWS