Print this page

Le Business plan décrit par Jean-Christophe Fromantin

“On prévoit un peu plus de 3 milliards de recettes. Ces recettes sont construites autour de l’hypothèse de 40 millions de visiteurs – une part des 80 millions de visiteurs qui entrent en France chaque année – et d’un ticket à 40 euros permettant de visiter le pavillon numérique et l’ensemble de ses sites.

 

Cela génère une recette d’à peu près 1,6 milliard d’euros. Par ailleurs, les exposants contribuent également aux recettes, on prévoit 100 000 exposants – traditionnellement, il y en a 200 000 à 250 000 sur une Exposition universelle – avec un droit d’entrée à 10 000 euros. D’où une recette supplémentaire d’un milliard d’euros. Il faut enfin évoquer une série de recettes liées, entre autres, au site internet sur lequel les prévisions de trafic seraient de l’ordre d’un milliard de connexions de visiteurs uniques.

La prévision de dépenses est de 2,9 milliards. Le préfinancement du Village numérique représenterait 500 millions d’euros. Le cofinancement des douze forums, destiné à soutenir les initiatives des collectivités, serait de 800 millions d’euros. Il faudrait compter 500 millions d’euros pour la promotion, 700 millions d’euros pour l’organisation, et environ 400 millions d’euros pour l’aménagement et la location d’espaces – pour les exposants, notamment. Cela conduit à un résultat net d’à peu près 200 millions d’euros, sur lequel il y a un effet de levier. Un groupe travaille avec les banques sur la façon d’utiliser ces 200 millions. L’idée est qu’avec un effet de levier de 4 ou 5, on pourrait mobiliser entre 1 et 1,5 milliard d’euros qui viendraient financer les innovations proposées sur la plate-forme de crowdsourcing. »

 

 

7447 K2_VIEWS