Print this page

Un absentéisme en hausse dans les collectivités

Le panorama 2015 des absences au travail pour raison de santé dans les collectivités territoriales réalisé par Sofaxis, courtier en assurance montre qu'entre 2007 et 2014, le taux d'absentéisme a progressé de 19% en sept ans. Le taux d'absentéisme dans les collectivités territoriales s'élève en moyenne à 8,8 % en 2014. « Cela signifie qu'une collectivité de 100 agents titulaires aura constaté, en moyenne, l'absence de 9 d'entre eux toute l'année pour raison de santé » note Sofaxis. La maladie ordinaire représente le premier facteur d'absence pour raison de santé (entre 41 et 46%). La longue maladie/longue durée représente environ un tiers du taux d'absentéisme global (entre 31 et 36 %), l'accident du travail de 12 à 15 % et la maternité environ 10 %.

La durée moyenne des arrêts est de 37 jours en 2014 (40 en 2013), toutes natures confondues (+9 % entre 2007 et 2014). Pour Sofaxis, la tendance à la baisse de la durée moyenne d'arrêt en 2014, « est notamment liée aux nouvelles conditions législatives relatives aux arrêts en maladie ordinaire (suppression du jour de carence), qui entraîne une augmentation de la proportion d'arrêts courts ». Entre 2011 et 2013, la baisse des arrêts maladie de courte durée, notamment expliquée par la mise en place d'un jour de carence, « était très marquée ». Mais du fait des modifications législatives liées à la maladie ordinaire, souligne le courtier, « cette tendance s'inverse en 2014, l'indicateur retrouvant le même niveau qu'en 2009 (65 arrêts pour 100 agents). »

L'étude montre encore que 42 % d'agents ont été absents au moins une fois en 2014 (contre 40 % en 2013). 31 % d'entre eux l'ont été pour cause de maladie ordinaire (6 % pour accident du travail, 3 % pour un congé longue maladie/longue durée et 2 % en congé maternité).

Selon Sofaxis, le coût moyen des absences s'élève à 1 961 € en moyenne par agent employé en 2014. La maladie ordinaire représente 44 % de ce coût moyen (soit 861 euros), suivie de la longue maladie/longue durée (29 %, soit 575 euros). 

 

1327 K2_VIEWS