REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

INFORMATIONS SUR LES COOKIES

1. Qu'est-ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d’être enregistré, sous réserve de vos choix, dans un espace dédié du disque dur de votre terminal, à l’occasion de la consultation d’un service en ligne grâce à votre logiciel de navigation.

Un fichier cookie permet à son émetteur d’identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité.

2. A quoi servent les cookies émis sur notre site ?

Seul l’émetteur d’un cookie est susceptible de lire ou de modifier les informations qui y sont contenues.

Les cookies utilisés sur notre site permettent d'identifier les services et rubriques que l'utilisateur a visités, et plus généralement son comportement en matière de visites. Ces informations sont utiles pour mieux personnaliser les services, contenus, offres promotionnelles et bannières qui apparaissent sur notre site et faciliter votre navigation sur notre site. Des cookies sont également nécessaires au bon fonctionnement de certains services ou encore pour mesurer leur audience.

Des cookies sont susceptibles d’être inclus dans les espaces publicitaires de notre site. Ces espaces contribuent au financement des contenus et services que nous mettons à votre disposition.

 

3. Les cookies que nous émettons sur notre site :

Lorsque vous vous connectez à notre site, nous pouvons être amenés, sous réserve de vos choix, à installer divers cookies dans votre terminal nous permettant de reconnaître le navigateur de votre terminal pendant la durée de validité du cookie concerné.
Les cookies que nous émettons sont utilisés aux fins décrites ci-dessous, sous réserve de vos choix qui résultent des paramètres de votre logiciel de navigation utilisé lors de votre visite de notre site.

Les cookies que nous émettons nous permettent de :

4. Faciliter votre navigation sur notre site :

- en adaptant la présentation de notre site aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc) lors de vos visites sur notre site, selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en mémorisant des informations relatives à un formulaire que vous avez rempli sur notre site (inscription ou accès à votre compte) ou à des produits, services ou informations que vous avez choisis sur notre site (service souscrit, contenu consulté, achat effectué etc …).

- en vous permettant d’accéder à des espaces réservés et personnels de notre site, tels que votre compte, grâce à des identifiants ou des données que vous nous avez éventuellement antérieurement confiés

- en mettant en œuvre des mesures de sécurité.

 

5. Améliorer nos services :

Ces cookies permettent d’établir des statistiques et volume de fréquentation et d’utilisation des divers éléments composant notre site (rubriques et contenus visité, parcours) afin d’améliorer l’intérêt et l’ergonomie de nos services.

6. Adapter la publicité proposée sur notre site :

- en comptabilisant le nombre total de publicités affichées par nos soins sur nos espaces publicitaires, d’identifier ces publicités, le nombre d’utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et d’établir des statistiques,

- en adaptant nos espaces publicitaires aux préférences d’affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d’affichage, système d’exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal par nos espaces publicitaires, selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- en adaptant le cas échéant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- en adaptant les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous nous avez fournies

7. Les cookies émis sur notre site par des tiers

L'émission et l'utilisation de cookies par des tiers sont soumises aux politiques de protection de la vie privée de ces tiers. Nous vous informons de l'objet des cookies dont nous avons connaissance et des moyens dont vous disposez pour effectuer des choix à l'égard de ces cookies.

a) Du fait d'applications tierces intégrées à notre site

Nous sommes susceptibles d'inclure sur notre site/application, des applications informatiques émanant de tiers, qui vous permettent de partager des contenus de notre site avec d'autres personnes ou de faire connaître à ces autres personnes votre consultation ou votre opinion concernant un contenu de notre site/application. Tel est notamment le cas des boutons "Partager", "J'aime", issus de réseaux sociaux tels que Facebook "Twitter", LinkedIn", "Viadeo", etc.

Le réseau social fournissant un tel bouton applicatif est susceptible de vous identifier grâce à ce bouton, même si vous n'avez pas utilisé ce bouton lors de votre consultation de notre site/application. En effet, ce type de bouton applicatif peut permettre au réseau social concerné de suivre votre navigation sur notre site, du seul fait que votre compte au réseau social concerné était activé sur votre terminal (session ouverte) durant votre navigation sur notre site.
Nous n'avons aucun contrôle sur le processus employé par les réseaux sociaux pour collecter des informations relatives à votre navigation sur notre site et associées aux données personnelles dont ils disposent. Nous vous invitons à consulter les politiques de protection de la vie privée de ces réseaux sociaux afin de prendre connaissance des finalités d'utilisation, notamment publicitaires, des informations de navigation qu'ils peuvent recueillir grâce à ces boutons applicatifs. Ces politiques de protection doivent notamment vous permettre d'exercer vos choix auprès de ces réseaux sociaux, notamment en paramétrant vos comptes d'utilisation de chacun de ces réseaux.

b) Via des contenus de tiers diffusés dans nos espaces publicitaires

Les contenus publicitaires sont susceptibles de contenir des cookies émis par des tiers : soit l'annonceur à l'origine du contenu publicitaire concerné, soit une société tierce à l'annonceur (agence conseil en communication, société de mesure d'audience, prestataire de publicité ciblée, etc.), qui a associé un cookie au contenu publicitaire d'un annonceur.

Le cas échéant, les cookies émis par ces tiers peuvent leur permettre, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre d'affichages des contenus publicitaires diffusés via nos espaces publicitaires, d'identifier les publicités ainsi affichées, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité, leur permettant de calculer les sommes dues de ce fait et d'établir des statistiques,

- de reconnaître votre terminal lors de sa navigation ultérieure sur tout autre site ou service sur lequel ces annonceurs ou ces tiers émettent également des cookies et, le cas échéant, d'adapter ces sites et services tiers ou les publicités qu'ils diffusent, à la navigation de votre terminal dont ils peuvent avoir connaissance.

c) Par une régie publicitaire externe exploitant nos espaces publicitaires

Les espaces publicitaires de notre site sont susceptibles d'être exploités par une ou plusieurs régie(s) publicitaire(s) externe(s) et, le cas échéant, de contenir des cookies émis par l'une d'entre elles. Le cas échéant, les cookies émis par ces régies publicitaires externes leur permettent, pendant la durée de validité de ces cookies :

- de comptabiliser le nombre total de publicités affichées par leurs soins sur nos espaces publicitaires, d'identifier ces publicités, leur nombre d'affichages respectifs, le nombre d'utilisateurs ayant cliqué sur chaque publicité et, le cas échéant, les actions ultérieures effectuées par ces utilisateurs sur les pages auxquelles mènent ces publicités, afin de calculer les sommes dues aux acteurs de la chaîne de diffusion publicitaire (annonceur, agence de communication, régie publicitaire, site/support de diffusion) et d'établir des statistiques,

- d'adapter les espaces publicitaires qu'elles opèrent aux préférences d'affichage de votre terminal (langue utilisée, résolution d'affichage, système d'exploitation utilisé, etc), selon les matériels et les logiciels de visualisation ou de lecture que votre terminal comporte,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation de votre terminal sur notre site,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires selon la navigation antérieure ou ultérieure de votre terminal sur des sites de tiers au sein desquels la régie concernée émet également des cookies, sous réserve que ces cookies aient été enregistrés dans votre terminal conformément aux choix que vous avez exercés à l'égard de cette régie,

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal via nos espaces publicitaires en fonction des données de localisation (longitude et latitude) transmises par votre terminal avec votre accord préalable

- d'adapter les contenus publicitaires affichés sur votre terminal dans nos espaces publicitaires en fonction des données personnelles que vous auriez pu fournir à cette régie publicitaire.

8. Vos choix concernant les cookies

Plusieurs possibilités vous sont offertes pour gérer les cookies. Tout paramétrage que vous pouvez entreprendre sera susceptible de modifier votre navigation sur Internet et notre site ainsi que vos conditions d'accès à certains services nécessitant l'utilisation de cookies. Vous pouvez faire le choix à tout moment d'exprimer et de modifier vos souhaits en matière de cookies, par les moyens décrits ci-dessous.

Les choix qui vous sont offerts par votre logiciel de navigation :

Vous pouvez configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que des cookies soient enregistrés dans votre terminal ou, au contraire, qu'ils soient rejetés, soit systématiquement, soit selon leur émetteur. Vous pouvez également configurer votre logiciel de navigation de manière à ce que l'acceptation ou le refus des cookies vous soient proposés ponctuellement, avant qu'un cookie soit susceptible d'être enregistré dans votre terminal. Pour plus d'informations, consultez la rubrique "Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?"

(a) L’accord sur les Cookies

L’enregistrement d’un cookie dans un terminal est subordonné à la volonté de l’utilisateur du terminal, que celui-ci peut exprimer et modifier à tout moment et gratuitement à travers les choix qui lui sont offerts par son logiciel de navigation. Si vous avez accepté dans votre logiciel de navigation l’enregistrement de cookies dans votre Terminal, les cookies intégrés dans les pages et contenus que vous avez consultés pourront être stockés temporairement dans un espace dédié de votre terminal. Ils y seront lisibles uniquement par leur émetteur.

(b) Le refus des Cookies

Si vous refusez l'enregistrement de cookies dans votre terminal, ou si vous supprimez ceux qui y sont enregistrés, vous ne pourrez plus bénéficier d'un certain nombre de fonctionnalités nécessaires pour naviguer dans certains espaces de notre site. Tel serait le cas si vous tentiez d'accéder à nos contenus ou services qui nécessitent de vous identifier. Tel serait également le cas lorsque nous -ou nos prestataires- ne pourrions pas reconnaître, à des fins de compatibilité technique, le type de navigateur utilisé par votre terminal, ses paramètres de langue et d'affichage ou le pays depuis lequel votre terminal semble connecté à Internet. Le cas échéant, nous déclinons toute responsabilité pour les conséquences liées au fonctionnement dégradé de nos services résultant de l'impossibilité pour nous d'enregistrer ou de consulter les cookies nécessaires à leur fonctionnement et que vous auriez refusés ou supprimés.

(c) Comment exercer vos choix, selon le navigateur que vous utilisez ?

Pour la gestion des cookies et de vos choix, la configuration de chaque navigateur est différente. Elle est décrite dans le menu d'aide de votre navigateur, qui vous permettra de savoir de quelle manière modifier vos souhaits en matière de cookies.
Pour Internet Explorer™
Pour Safari™
Pour Chrome™
Pour Firefox™
Pour Opera™
etc...

(d) Les cookies "Flash"© de "Adobe Flash Player"™

"Adobe Flash Player"™ est une application informatique qui permet le développement rapide des contenus dynamiques utilisant le langage informatique "Flash". Flash (et les applications de même type) mémorise les paramètres, les préférences et l'utilisation de ces contenus grâce à une technologie similaire aux cookies. Toutefois, "Adobe Flash Player"™ gère ces informations et vos choix via une interface différente de celle fournie par votre logiciel de navigation.

Dans la mesure où votre terminal serait susceptible de visualiser des contenus développés avec le langage Flash, nous vous invitons à accéder à vos outils de gestion des cookies Flash, directement depuis le site http://www.adobe.com/fr.

“Il n’y aura pas de transition écologique et de sauvetage de la planète sans le nucléaire”

Par Bernard Accoyer, Président de PNC-France, ancien Président de l’Assemblée Nationale*

L’énergie, c’est la vie. Pendant les dizaines de milliers d’années, l’humanité a vécu chichement, avec une consommation d’énergie extrêmement modeste.

Des conditions de vie qui seraient aujourd’hui caractérisées par un Indice de Développement Humain inférieur à celui des pays les moins développés. Puis l’homme a utilisé l’énergie de la biomasse pour gagner en confort et pour multiplier sa force. La population mondiale était modeste et l’impact sur l’environnement négligeable. L’utilisation des combustibles fossiles s’est fortement développée au 19ème siècle, marquant le début de l’ère industrielle, pour le plus grand bien de l’humanité : conditions de vie améliorée, accroissement de l’espérance de vie et du niveau d’éducation, etc.

Il a fallu attendre la fin du 20ème siècle, 1987 précisément, pour que les alertes des scientifiques sur les conséquences environnementales de ce mode développement soient entendues par les politiques, et que le Dr Brundtland ose proposer à l’ONU d’adopter un mode de développement durable, celui qui permet de répondre aux besoins actuels, sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire les leurs. L’utilisation à grande échelle par une population mondiale croissante des combustibles fossiles était déjà suspectée d’être responsable du dérèglement climatique dont on commençait à percevoir les effets. Ce qui n’était encore qu’une préoccupation entraîna la création du GIEC l’année suivante.

Depuis bientôt 35 ans, les scientifiques du GIEC confirment que la cause première du dérèglement climatique se trouve dans l’utilisation excessive de combustibles fossiles. La prise de conscience par la classe politique de la nécessité d’agir a été lente, très lente, trop lente. Alors que la plupart des dirigeants rivalisaient de lyrisme, discours après discours, en proposant des objectifs inatteignables de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la concentration du CO2 dans l’atmosphère ne cessait de croître !

La France, sous l’impulsion initiale du Général de Gaulle, a choisi d’exploiter l’énergie nucléaire, alors que le climat n’était en rien dans les motivations. La violence du premier choc pétrolier amène le gouvernement à décider en 1973 de l’engagement d’un programme massif de construction de réacteurs nucléaires. C’est le plan Messmer qui va provoquer un développement industriel de haute technologie très important, assurer à nos concitoyens et à notre économie la garantie de disposer d’une électricité fiable et à coût modéré, et assurer à notre pays un taux d’indépendance énergétique inconnu jusqu’alors. La construction des 58 unités réacteurs à eau pressurisée (REP) en un temps record a été une performance exceptionnelle, reconnue dans le monde entier. La France est alors l’un des rares pays à maîtriser totalement l’ensemble des étapes du cycle du combustible. Dans le petit univers de l’énergie, la France apparaît comme le modèle à suivre.

Ce brillant parcours ne fut pas un chemin semé de roses ! Il a fallu l’exceptionnelle performance de nos techniciens et ingénieurs et une vision politique stable, au-delà des échéances électorales. C’est ainsi que François Mitterrand a maintenu pendant ses deux mandats le développement de cette énergie comme l’avaient voulu ses prédécesseurs. Le mouvement écologiste s’est développé en France dans sa dimension politique au cours des années 1970 et s’écartant de son idéal premier, c’est-à-dire la défense de la nature, il se renforce avec le rejet du nucléaire qui devient sa valeur de référence. Au fil du temps, la présence des « verts » dans la vie politique est de plus en plus marquée. Leur influence dans les choix politiques est grandissante, l’entrisme de leurs affidés leur donne accès à de hautes responsabilités dans les services de l’Etat, puis leur notoriété grandissante leur apporte l’onction du suffrage universel. Les petits arrangements partisans conclus entre le Parti socialiste et les écologistes avant l’élection présidentielle de 2012 sont lourds de conséquence, en confiant à des idéologues anti nucléaires des responsabilités ministérielles et parlementaires, et en actant le sabordage de Fessenheim.

Alors que la filière électronucléaire française faisait l’admiration de tous les pays, elle est aujourd’hui au bord du naufrage. En une dizaine d’années, sous la pression des soi-disant « écologistes », les gouvernements successifs ont mis en œuvre une politique anti-nucléaire qui, sans surprise, se révèle contraire à tous égards aux intérêts de la France. Car où trouver un résultat positif de cette politique ?

Dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre ? A l’évidence non, remplacer une énergie décarbonée par une autre ne change rien à l’affaire.

Au redressement industriel du pays ? Au contraire. D’ailleurs, comment imaginer que les 2500 entreprises de la filière nucléaire auraient pu conserver leurs qualifications sans aucune commande pendant plus de 20 ans ?

Dans la santé des finances publiques ? Le fantasme des ENR a conduit à dépenser plus de 150 milliards de subventions pour obtenir la fourniture de quelques pour cent de notre consommation. Un résultat pitoyable mais attendu.

Dans l’équilibre de la balance du commerce extérieur ? Hélas, l’essentiel des équipements pour la production ENR est importé.

Dans une meilleure garantie d’approvisionnement en électricité ? Le caractère intermittent de l’éolien et du solaire déstabilise le réseau. RTE et l’AIE ont établi début 2021 qu’imaginer une électricité 100 % ENR relevait de l’utopie dans l’état actuel des connaissances et des techniques.

Dans la protection de l’environnement et de la biodiversité ? Là non plus, le compte n’y est pas : emprise au sol, impact sur la biodiversité et sur les paysages, conditions d’extraction des métaux rares nécessaires aux ENR, conditions de démantèlement recyclage, etc.

Je veux croire que ceux qui ont organisé cette déroute industrielle, économique, environnementale, pensaient le faire pour l’intérêt du pays, de l’environnement et de nos concitoyens. Il est affligeant de constater que, encore aujourd’hui, alors que le constat est flagrant, quelques responsables des ministères ou des administrations concernées s’obstinent dans leur aveuglement. Comment, sur un sujet éminemment technique et aussi stratégique pour l’ensemble de la Nation, une idéologie sans fondement scientifique peut-elle prendre une telle place ?

Nous vivons dans un monde de plus en plus technologique et le Parlement est amené à se prononcer sur des sujets faisant appel à des connaissances très spécifiques. En aucun cas, l’idéologie ne devrait remplacer la science. Pourtant, des lois aussi Ubuesques (pour ce qui touche à l’énergie) que la LTECV en 2015 ont été adoptées par le Parlement. Il fallait une force de conviction magistrale pour faire croire que l’on pouvait sans dommage arrêter 14 réacteurs nucléaires en 10 ans ! Et pourtant, la loi a été votée…

Comment aider nos parlementaires, les guider dans leurs choix, en leur apportant une information complète et objective sur des sujets ardus qu’ils connaissent mal, voire pas du tout ? L’OPECST fait un travail remarquable d’évaluation et on peut regretter que ses travaux ne soient pas mieux mis en valeur. La France est riche d’Académies scientifiques qui pourraient aussi être davantage sollicitées. Il existe à l’Assemblée et au Sénat suffisamment d’élus ayant une formation scientifique suffisante pour s’impliquer dans les dossiers les plus complexes. Une Commission parlementaire permanente dont l’objet serait les sciences, la recherche et l’innovation et dont une partie des membres constitueraient l’OPECST apparaît nécessaire au moment où la place des sciences devient essentielle face à la montée du relativisme et du post modernisme. La constitution fixant à 8 le nombre maximum de commissions permanentes dans nos assemblées, il n’y aurait aucune modification du règlement à conduire au Sénat mais, à l’Assemblée, il conviendrait de fusionner les commissions de la défense et des affaires étrangères ce qui a déjà été souvent évoqué. Une telle commission inclurait au mieux les connaissances scientifiques dans le travail législatif parlementaire.

Légiférer engage le pays tout entier. Je crois pouvoir le dire : c’est un art difficile. Seul l’intérêt général doit guider les décisions, et non les petits calculs partisans. L’histoire juge les responsables d’une politique à l’aune des résultats obtenus dans sa mise en œuvre. Avec l’exemple de la politique énergétique, certains sont condamnés d’avance ! 


*Vient de publier : Une affaire d’état - La tentative du sabordage du nucléaire français – Avec Chantal Didier - Hugo Doc – 135 pages