Print this page

Kiosque N°1011

Une sélection d’ouvrages à la Une de l’actualité.

Macron
Pendant la campagne de 2017, Emmanuel Macron parlait d’un monde d’avant révolu, qu’il entendait envoyer valser. La promesse d’une autre politique qu’il ne pourra pas tenir. Tout au long de son mandat, le Chef de l’Etat sera confronté à une succession de crises (gilets jaunes, réforme des retraites, Covid) qui le contraindront. A partir des confidences glanées dans les allées du pouvoir, le journaliste politique Michaël Darmon livre les secrets de ce quinquennat qui s’achève. Le monde d’après n’était pas pour ce mandat. Le sera-t-il pour autant pour celui d’après s’il est réélu ? Rien n’est moins sûr.
Les secrets d’un règne – Dans les coulisses d’un quinquennat de crises – Michaël Darmon – L’Archipel – 288 pages

 

Les bons dessins
Avoir la bonne répartie au bon moment n’est pas donné à tout le monde. Les personnages historiques ou célèbres signalés dans l’album illustré d’Hubert Van Rie ont cette faculté. Aristote, Picasso en passant par Voltaire ou Marie de Médicis, sans oublier Napoléon, Churchill, Ray Charles ou Sacha Guitry… sont les auteurs de saillies décapantes, drôles ou profondes qui ont été choisies et superbement illustrées à l’encre de Chine par l’auteur. Un livre inspirant et amusant.
Les bons mots de l’Histoire – Hubert van Rie – Robert Laffont – 224 pages

 

Résistance héroïque
“La Garde meurt mais ne se rend pas”. Les Grognards de Napoléon formés en un dernier carré se feront hachés par la mitraille anglaise à Waterloo plutôt que de se rendre. Un sacrifice héroïque qui rejoint d’autres combats de l’Honneur dans ce livre. Placé sous la direction de Jean-Christophe Buisson et de Jean Sévilla, les meilleurs spécialistes de leur époque et de leur sujet racontent avec force conviction ces combats perdus d’avance. Les soldats, comme un parmi d’autres, un certain Luis-Octavio Pikkendorff au Mexique, y perdront leur vie mais l’honneur sera sauf. Ils se seront volontairement sacrifiés pour un homme, une cause, une idéologie ou une patrie. Avec panache ! Thermopyles, sicaires juifs à Massada, Cathares, Vendéens, Sudistes, Samouraïs, Communards, combattants kurdes… ces héros de tous les temps et de tous les continents auront marqué l’Histoire et la postérité. L’Héroïsme en un volume.
Le dernier carré – Collectif, sous la direction de Jean-Christophe Buisson et Jean Sévilla – Perrin – 384 pages

 

Après l’attentat
Le commissaire divisionnaire Christophe Molmy dirige la Brigade des mineurs après avoir été le chef de la BRI (Brigade antigang) pendant la période des attentats de 2015. Policier d’élite, il est aussi un écrivain efficace. Dans « la Fosse aux âmes », le policier relate la vie de Fabrice, rescapé d’un attentat qui sans être celui du Bataclan y ressemble furieusement. Le héros qui a perdu sa compagne sous les balles des terroristes tente de reprendre pied avant de retrouver l’amour auprès d’une policière qui disparaît à son tour. Tout accuse Fabrice qui se cache pour mener sa propre enquête. Au cours de sa fuite, Fabrice est confronté au mal, non seulement celui de ceux qu’il traque mais aussi à un mal intérieur qui le ronge. Il devra les affronter l’un et l’autre. Pour (re)vivre. Ou survivre. Un roman policier haletant qui laisse transparaître derrière la noirceur, un peu d’humanité.
La Fosse aux âmes – Christophe Molmy – La Martinière – 299 pages

 

Humour politique
Les élus peuvent nous faire rire même s’ils nous font aussi souvent enrager. Jean-Louis Debré, auteur prolifique après avoir été un homme politique engagé, a réuni un florilège désopilant de répliques et bon mots glanés à droite et à gauche (et au centre aussi). Mais l’humour est une arme à double tranchant qui n’est pas forcément facile à manier. Il faut être expert. Et dans ce domaine comme dans d’autres, tous les élus ne sont pas bons, tandis que certains sont des tireurs d’élite. Souvent lucides sur qui ils sont aussi. On les retrouve ici avec plaisir. Alors que l’on pouvait rire de tout, Jean-Louis Debré dit regretter que cela ne soit plus le cas aujourd’hui. « Parce qu’une démocratie ne fonctionne bien qu’à condition de savoir rire d’elle-même, de ses mœurs et de ses acteurs » ajoute-t-il.
Quand les politiques nous faisaient rire – Jean-Louis Debré – Bouquins – 185 pages

 

État de droit
Quel est ce nouvel absolu des démocraties modernes, baptisé « Etat de droit » ? Que recouvrent ces trois mots accolés et agités tel un mantra ? Toujours brandi, jamais défini, l’Etat de droit est aussi médiatique qu’énigmatique. Avocat et professeur, Ghislain Benhessa, propose d’examiner ce concept en détail pour mesurer sa véritable portée dans notre société. « Et il apparaît qu’elle est massive » énonce l’auteur. Il passe au crible, pour cela, les principaux arrêts et décisions des tribunaux nationaux et européens. « Qu’il serve les libertés individuelles, on peut s’en réjouir mais jusqu’à quel point ? Jusqu’où peut-il s’affirmer sans détruire l’édifice entier ? » s’interroge l’avocat.
Le totem de l’Etat de droit – concept flou et conséquences claires – Ghislain Benhessa – L’Artilleur – 240 pages

 

Châteaux de sable
Le narrateur qui descend d’une famille noble qui a perdu nombre de ses ancêtres à la Révolution vit sa vie de façon un peu désabusée. Jeune père, pigiste dans la presse, Louis-Henri se cherche. Sans être royaliste, il n’est pas pour autant républicain mais vit dans la société d’aujourd’hui sans entrain, ni envie. Au hasard de ses pérégrinations nocturnes, le narrateur croise la route de… Louis XVI. Le roi de France, le vrai, retrouvé au XXIème siècle. Quelle histoire ! Le livre oscille entre humour, réalisme, anecdotes historiques… au service de la réhabilitation d’un roi mal-aimé.
Châteaux de sable - Louis-Henri de La Rochefoucauld –Robert Laffont - 256 pages

 

“Vénus noire”
Du Missouri au Panthéon ou l’histoire d’une vie. Gérard Bonal, dans une approche personnelle et presque sentimentale, liée à ses souvenirs d’enfance, livre un portrait par touches de la « Vénus noire ». Il nous entraîne sur ses traces, de l’enfance pauvre à Saint-Louis, Missouri, jusqu’à la lutte pour les droits civiques aux côtés de Martin Luther King, en passant par le Paris des Années folles, la résistance, sans oublier sa « tribu Arc en ciel ». Sa route s’achève au Panthéon, quarante-six ans après sa mort en 1975. « Elle entre ici avec tous ceux qui ont vu dans la France une terre à vivre, un lieu où l’on cesserait de se rêver ailleurs, une promesse d’émancipation » a déclaré le Chef de l’Etat. Joséphine Baker est la première femme noire à entrer dans la nécropole laïque.
Joséphine Baker - Du music-hall au Panthéon - Gérard Bonal – Tallandier – 335 pages

 

Jouer c’est gagner
“Le Jeu du président” ou comment devenir un leader politique et accéder à la magistrature suprême est un jeu d’actualité à la fois amusant, décalé et instructif. Pour être déclaré vainqueur, il va falloir battre vos adversaires et séduire vos électeurs. Après des questions sur le prix du pain au chocolat ou la dépénalisation du cannabis, Il vous faudra éviter le piège des promesses intenables, des gaffes lors des interviews, des révélations ou des vidéos peu flatteuses et cacher ce dîner au restaurant pendant la pandémie ! « Comme pour de vrai, vous allez devoir affronter de nombreuses embûches, vous défier lors d’épreuves cocasses. Alliances, trahisons, rebondissements : je n’ai pris qu’un seul parti, celui d’en rire ! » explique, amusé, Olivier Lejeune, l’auteur du jeu qui est aussi acteur, humoriste, animateur de télévision et dramaturge français. Il se dit que Valérie Pécresse a demandé la boite du jeu à ses équipes.
Le Jeu du président - De 2 à 6 joueurs. Dès 16 ans - Lansay

 

Le chêne
Voilà un film qui fait du bien. Un grand bol d’air pour les spectateurs, enfants et adultes cachés derrière des masques depuis des mois. « Le Chêne » est un film familial qui nous invite à découvrir tout le petit monde animalier qui vit avec et autour de cet arbre majestueux. Avec le chêne, les animaux, petits et grands, oiseaux, mammifères et insectes sont les seuls acteurs de ce conte animalier ; l’homme en est absent. Pendant un peu plus d’une heure et au fil des quatre saisons, on vit la vie d’un écureuil, d’une chouette hulotte, d’un geai… Les images sont belles, la bande-son, originale et aucun commentaire en voix off ne vient troubler le spectacle et encore moins donner de leçons d’écologie de salon. Dépaysement et émerveillement garantis. Un bon moment à partager en famille. Le Chêne, Un film d’aventure de Laurent Charbonnier et Michel Seydoux - Scénario Michel Fessler et Michel Seydoux – D’après une idée originale de Laurent Charbonnier - Musique originale de Cyrille Aufort - Chanson originale « Et tu restes » composée et interprétée par TIM DUP.
Une coproduction Camera One, Winds et Gaumont / Crédit affiche : © 2022 – Camera One – Gaumont – Winds

https://www.youtube.com/watch?v=t0x92ZJqU7g

 

170 K2_VIEWS