Print this page

Changer de bleu, une erreur de perspective historique !

Par Dimitri Casali, Historien et compositeur*

Depuis plus d’un an déjà, nos trois couleurs qui symbolisent la concorde et la gloire de la France ne sont plus exactement les mêmes. Le président de la République a pris la décision de modifier la couleur bleue de notre drapeau en un bleu marine. La raison ? Renouer avec le drapeau des origines, celui des volontaires de l’an II et de notre Marine nationale qui a toujours utilisé ce bleu plus foncé depuis 1794. Cependant, si le président pense retrouver ainsi le drapeau de la France des origines, il se trompe (encore une fois) de perspective historique….

A voir les commentaires sur les réseaux sociaux, la plupart des Français pensent que cela ne représente aucun intérêt. Certains même applaudissent le geste interprété comme anti-européen, le drapeau n’étant plus assorti au drapeau bleu d’azur européen. En 1975, le président Giscard d’Estaing l’avait modifié en ce sens.

Officiellement, les trois couleurs font en effet leur apparition le 17 juillet 1789, quand La Fayette, commandant de la garde nationale de Paris, remet une cocarde tricolore au roi Louis XVI, en visite à l’Hôtel de Ville. Trois jours après la prise de la Bastille, l’heure est à la réconciliation entre le peuple et son souverain, ce que symbolise l’alliance entre le bleu et le rouge du blason de la ville de Paris, et le blanc des Bourbons.

En faisant remonter l’histoire du drapeau tricolore à la Révolution, on tomberait toutefois dans une trop fréquente erreur de perspective. Ici comme ailleurs, la France n’est pas née en 1789, et ses trois couleurs viennent de beaucoup plus loin : des origines de sa longue histoire ! le rouge et le bleu sont les couleurs de la ville de Paris, parce qu’elles sont des couleurs royales…

Au commencement était le rouge, couleur de la bannière de l’abbaye de Saint-Denis, qui aurait été dessinée par son abbé, Suger, en 1124, pour rappeler le martyre du premier évêque, et saint patron, de Paris. On en fit la bannière du roi à la guerre, qui sera bientôt appelée « oriflamme », « flamme d’or ».

Si le rouge était la couleur de l’étendard de nos rois, le bleu azur, associé aux fleurs de lys, fut celle de leurs armoiries et du manteau de leur sacre. Les souverains « très chrétiens » de la « fille aînée de l’Église » aimaient, par le choix de cette couleur, rappeler la relique de la « chape de saint Martin », le manteau de l’évangélisateur de la Gaule. La tradition disait que ce manteau était bleu, comme celui de la Vierge, couleur de la pureté...

Dans la mesure où le drapeau européen est désormais apposé un peu partout à côté du drapeau français, il aurait heureux pour des raisons autant historiques qu’esthétiques, de les harmoniser en utilisant justement ce bleu « marial », proche du bleu d’azur.

Héritier de tout ce qu’est la France, le drapeau tricolore fait aujourd’hui consensus dans l’imaginaire de tous les Français et de sa jeunesse. Je lui consacre une chanson entière dans mon spectacle éducatif, « Historock l’Histoire de France » (1), le 2 février 2022 à l’Alhambra Paris 10ème

Notre tricolore irradie toujours la France… ! 


(1) HISTOROCK, propose, notamment aux 8-16 ans (du CE2 à la Première), un spectacle « L’Histoire de France l’Opéra rock », composé de 17 chansons qui fait découvrir les grands événements, les hommes et les femmes, qui ont construit notre pays : des cathédrales, Saint Louis, Jeanne d’Arc jusqu’au général de Gaulle. La Première du spectacle éducatif aura lieu mercredi 2 février 2022 à l’Alhambra de Paris, devant 700 élèves des banlieues nord de Paris… en mettant en scène les personnages clés de notre histoire, commentées par un historien de renom. HISTOROCK, c’est aussi une série de 17 vidéos pédagogiques promouvant les valeurs et les symboles de la France comme son drapeau tricolore


*Dimitri Casali est Historien, spécialiste du 1er Empire, il collabore régulièrement avec la presse écrite, la radio et la télévision. Il est auteur d’une quarantaine d’ouvrages notamment : La France Napoléonienne (Albin Michel 2021), L’Histoire de France par ses grands Personnages (Flammarion 2021). Par ailleurs, il est le compositeur du « Napoléon l’Opéra rock » et de l’« l’Histoire de France l’Opéra rock », spectacles musicaux historiques et éducatifs.

119 K2_VIEWS