Print this page

Les déclarations de patrimoine et d’intérêts des ministres

Rendues publiques par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), les déclarations de patrimoine et d’intérêts des ministres révèlent leurs lots de surprises. Entre transparence nécessaire et voyeurisme.

Il y a dans le gouvernement Castex des ministres aux revenus confortables et au patrimoine bien garni. Rien d’anormal ou presque. La HATVP après avoir pris connaissance de l’ensemble des déclarations les a rendues publiques, au grand dam de quelques-uns. Alain Griset, ministre délégué aux PME, a vu sa déclaration transmise à la justice « pour soupçon d’abus de confiance ». Deux enquêtes ont été ouvertes. Le ministre assure avoir « fait preuve d’honnêteté », « des éléments de clarification » ont été aussi apportés à la Haute autorité, « il y a une procédure donc je vais y répondre [...] On verra la suite ».

Et les autres ministres ? Quel patrimoine immobilier ? Au hasard, Jean Castex est propriétaire de deux maisons dans les Pyrénées-Orientales de 200 m2 chacune, de deux terrains de plus de 8 hectares ainsi que de 2 hectares de terres agricoles dans le Gers. La ministre des Armées, Florence Parly détient des parts via une SCI dans un appartement de 195 m2 à Paris et dans une résidence secondaire de 1415 m2 (+ 8 ha de terrain) dans le Loiret.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin est propriétaire d’une maison de 300 m2 à Tourcoing évaluée à 618 000 euros. Sa déclaration révèle que cette bâtisse surplombe des caves de 156 m2 et d’un garage de 44 m2.

Le patrimoine immobilier de Franck Riester est aussi important que diversifié : cinq locaux commerciaux (de 950 à 4000 m2), trois appartements (46, 55 et 77 m2), une maison de 350 m2, un garage de 20 m2 et un bâtiment « à usage de stockage » de 130 m2.

Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer est propriétaire (succession ou donation) d’un appartement de 240 m2 à Paris et d’une maison de 190 m2 (indivision, 37,5 %) en Côte d’Armor.

La ministre du Logement, Emmanuelle Wargon est propriétaire d’une maison de 150 m2 dans le Val-de-Marne. Achetée en 2006 1,3 million d’euros, elle est aujourd’hui estimée à 1,5 million.

En intégrant le gouvernement, Roselyne Bachelot a déclaré « avoir perdu la moitié de ses revenus ». Pour autant, pas de quoi avoir des fins de mois difficiles. Après une séquence politique intense Roselyne Bachelot s’est reconvertie comme chroniqueuse télé et radio. Une activité exercée entre 2013 et 2020. Si la ministre révèle certaines sommes perçues pour ses différentes activités (8500 e en 2017 et 2019 pour une chronique régulière sur France musique, 1710 euros en 2019 pour animer une finale d’un concours de chant au Théâtre du Capitole à Toulouse...), elle ne dit rien sur les montants perçus pour ses participations aux émissions diffusées sur C8 ou pour ses participations aux « Grosses têtes » sur RTL. La ministre déclare par ailleurs des revenus liés à sa participation au cabinet de conseil détenu avec son fils, RBN conseil, pour plus de 80 000 euros par an depuis 2015. Roselyne Bachelot perçoit aussi des droits d’auteur pour la dizaine de livres publiés. Elle est encore propriétaire d’une maison de 120 m2 dans la Sarthe, détenue en indivision depuis 2013. Côté comptes en banque, le livret d’épargne de la ministre est bien garni (925 595 euros) et 26 000 euros sur son compte courant.

Enfin, Eric Dupond-Moretti est sans aucun doute le ministre « le plus riche » du gouvernement. Comme avocat, Eric Dupond-Moretti a perçu en 2019 650 000 euros de revenus. Comme auteur et comédien, le Garde des Sceaux qui écrit et joue au théâtre son propre rôle a également gagné plus de 200 000 euros. Mais au-delà de ses « activités professionnelles donnant lieu à rémunération ou gratification », on apprend que le ministre possède un beau patrimoine immobilier : un logement en Corse, une maison dans les Hauts-de-France et une à Nice, un appartement à Paris de 200 m2 (valeur estimée à 2,8 millions d’euros). Il possède aussi 3,5 ha de vignes dans les Pyrénées-Orientales. Côté véhicules à moteur, signalons une Bentley, une Harley-Davidson et un bateau mais aussi une Fiat d’occasion de 2018 et une Toyota de 2004. N’oublions pas deux montres de luxe, une Rolex de 13 000 euros et une Journe estimée à 25 000 euros. Il est le détenteur de plusieurs comptes d’épargne (50 000 euros), assurances-vie (250 000 euros) et 7 comptes courants en France et 2 à l’étranger. Si plusieurs de ces comptes sont à zéro ou n’ont que quelques dizaines d’euros, l’un abrite plus de 130 000 euros. Mais pour être parfaitement honnête, nous nous devons de signaler que l’un de ces comptes est à découvert de plus de 8000 euros. 


Les déclarations sont à retrouver sur www.hatvp.fr

46 K2_VIEWS