Print this page

Innovation publique Par Territoria

Les territoires ruraux, lieux d’innovation

Du récent rapport de la Cour des comptes sur l’accès aux services publics dans les territoires ruraux (pour faire court) on pourra (actualité oblige) ne retenir que l’affirmation que « l’accessibilité aux services publics n’est pas tant rendue difficile par leur absence que par les obstacles à la mobilité, qui repose essentiellement sur la voiture » ; ou acquiescer à l’affirmation que le « développement du numérique est une solution pour compenser un accès physique limité ou distant  » à condition que « la transition  » vers le numérique « soit bien préparée et bien accompagnée  ».

Mais nous préférons retenir - et applaudir - la fin de la synthèse.

Il y est souligné que « les territoires ruraux constituent, en France comme dans d’autres pays européens, des lieux d’innovation. Les expérimentations qui y sont menées doivent être encouragées et diffusées… (et) ces innovations doivent être relayées au niveau de l’État grâce à l’identification et à la généralisation des bonnes pratiques. »

Depuis plus de trente ans l’Observatoire TERRITORIA détecte et valorise ces expérimentations qui fonctionnent, qui apportent des solutions, au plus près des besoins, dans le souci constant de renforcer l’attractivité de ces territoires.

La liste en est longue… et disponible pour tous sur le site

www.territoria.asso.fr

Mais, pour reprendre les thématiques citées dans le rapport, et avant même que le numérique ne facilite le développement de telles initiatives :

• En 2012, la Communauté de communes de l’Orée du Perche avait été récompensée pour avoir installé l’agence postale dans sa médiathèque rénovée et adopté le service Facteur + du groupe La Poste pour faire porter les livres et médias aux personnes isolées.

• Dans la Vienne, à Monts sur Guesnes, dès 2006, 10 communes rurales se sont associées pour offrir aux 412 jeunes de 6 à 18 ans du canton des activités culturelles, citoyennes ou de loisirs et les moyens de s’y rendre. On y parlait déjà « d’apporter des services de proximité aux jeunes et à leurs parents, de trouver des solutions au manque de mobilité des familles en milieu rural, de mutualiser les moyens ».

• Sans oublier le CIAS du Val Fleuri, à Lavoncourt (70), lauréat en 2005, devenu depuis une MSP ; ou la Communauté de communes du Lion d’Angers (49) qui s’est engagée il y a 20 ans (lauréate 1999) dans le maintien à domicile par le développement de services de proximité, en fédérant les initiatives des professionnels et des associations existantes.

• Quant à la Centrale Filinfo Déplacements, elle proposait, dès 2000, dans 12 communes autour d’Abbeville, les services d’une hôtesse qui recherchait les meilleurs modes de déplacements en combinant éventuellement plusieurs modes de transport publics et privés. 

Partagez vos réussites en participant au Prix TERRITORIA 2019 !

3194 K2_VIEWS