Print this page

Selon le Comité Indépendant d’Evaluation des 80 km/h, la mesure devrait coûter 3,8 milliards d’euros par an aux Français

Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse maximale sur certaines routes départementales a été abaissée de 90 à 80 km/heure. La mesure gouvernementale a fait grand bruit et a suscité de vives oppositions. C’est même l’un des griefs pointés par les « gilets jaunes ». Dans un geste d’apaisement, le Gouvernement s’est engagé à évaluer l’efficacité de la mesure en 2020. Mais pour ne pas laisser cette hypothétique évaluation entre les seules mains du Gouvernement, un Comité Indépendant d’Evaluation composé d’experts de la route (CIE) a été créé. Sans engager le CIE, le rapport - provisoire - de l’un de ses membres, le professeur Rémy Prud’Homme juge la mesure peu efficace et au final coûteuse pour le contribuable.

 

Article complet payant. Vous pouvez l'acheter en CLIQUANT ICI

 

 

 

249 K2_VIEWS